PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

vendredi 1 juillet 2016

J1 : Mais A QUOI BON nettoyer son évier ???

C'est parti pour le

Babystep n°1 !
Votre mission, si vous l'acceptez :
faites briller votre évier
  • Le soir, dès que possible après le dîner 
    • je dis "dès que possible" car en ce qui nous concerne par exemple, si nous avons dîné avec les enfants la priorité sera d'abord de les coucher
    • mais "dès que possible" ensuite car conseil : ne repoussez pas votre routine du soir trop tard dans la soirée, plus vous tardez, plus votre niveau de fatigue grimpe, et votre motivation décroît d'autant, 
  • La première fois, ça va vous occuper
    • le mode d’emploi Flylady est , un peu complexe, mais en gros : 
      • vous faites couler un max d'eau chaude avec des cristaux de soude, 
      • vous frottez comme une damnée, 
      • vous vous acharnez sur le robinet et les bondes, et vous terminez si vous y tenez, par un coup de liquide à vitres pour aider à briller; bon, même sans aller jusque là
    • frottage, 
    • astiquage, 
    • brossage à la brosse à dents dans les coins.
  • Une fois propre, pour faire briller l'évier, prendre un torchon et l'essuyer.

OOuuuh que c'est beau.
A partir d’aujourd’hui, interdiction d’aller au lit sans avoir auparavant passé quelques minutes dans votre cuisine à remettre votre évier dans cet état-là.


Et voilà.

AVANT
 



APRÈS


En ce qui me concerne, j'avoue, j'avais pris de l'avance : figurez-vous qu'au cours de cette semaine, voulant rajouter un peu de jus de citron au houmous préparé selon les conseils de Poison Darling, je suis allée regarder au fond de mon frigo si il ne me restait pas une fiole de jus de citron. Hum, oui, largement périmée. Et là ça a fait tilt, je me suis dit que pour ôter les terribles taches incrustées autour du robinet, j'allais devoir longuement frotter avec ma pierre citron... du coup j'ai pulvérisé du jus de citron sur ledit robinet, et j'ai laissé le tout en état toute la nuit. Un mini coup de paille de fer le lendemain, et c'était plié.


A quoi bon ?

Franchement, nettoyer mon évier, quand on voyait l'état de mon logement avant mes débuts Flylady... on était en droit de penser que y avait d'autres priorités dans la vie.
Commencer ses routines par cela et ériger ainsi cette action en priorité : y a de l'abus !

Et puis bon.
Un beau jour (ou plutôt: un beau soir) de février l'an dernier, je me suis attaquée à mon évier.

Et finalement

  • Pour le nettoyer, encore faut-il qu’il soit vide : plus moyen d’aller se coucher le soir sans avoir réglé son compte à la vaisselle du soir
  • Passé le premier soir où notre bonne volonté des débuts est bien sollicitée puisqu’il s’agit de se taper la vaisselle en retard + de nettoyer de fond en comble un évier pas forcément très habitué à ce genre de traitement, les jours suivant, fondamentalement, y a pas grand-chose à faire pour que l’évier brille le soir. Du coup sournoisement, tant qu'à s'activer, l'éponge va déraper : c’est le plan de travail qui va bénéficier lui aussi d’un coup d’éponge. Un coup d’éponge rapide, pas fatigant, au passage, quoi. Lequel coup d’éponge aura, au fur et à mesure des soirs, de plus en plus tendance à dévier vers la plaque de cuisson, ainsi que la table. J'ai même fini, un beau soir, par me prendre en flagrant délit : j'étais en train de passer "un coup" sur le carrelage mural! Le truc qui ne m'arrivait jamais, ou alors, vraiment, après une séance de bolognaise particulièrement redoutable.
  • Et pouf, je me retrouve confrontée avec la première illustration d’un grand principe Flylady : l’ordre, c’est comme le désordre : ça fait tâche d’huile. Si on commence à maintenir propre et en ordre un petit coin d’une pièce, celui-ci va contaminer peu à peu les alentours, comme ça, sournoisement (et ici la sournoiserie c’est du plus ! ça veut dire que vous ne vous en apercevez pas, ça veut donc dire de l’ordre sans douleur…).

Et ça ne s’arrête pas là

  • 2ème effet collatéral : comme il ne s’agit pas simplement de nettoyer son évier, mais de le faire briller, on a l’instruction de le sécher avec un torchon. Hum… pas moyen du coup de laisser la moindre vaisselle à sécher dessus. Me voici donc en train de ranger les trucs qui « sèchent » depuis une semaine ou un mois, bref, les squatteurs permanents d’égouttoir. Et en fait l’effet n'est pas mal, non ? La fois d’après, j'aurai plus de mal à laisser trainer un truc à cet endroit ; vide, ce bout d'évier est vraiment trop sexy.
  • 3ème effet collatéral, puisqu’après un temps on se met aussi à passer l’éponge très régulièrement sur son plan de travail, on commence aussi à trouver embêtant les trucs entreposés dessus, qui bouffent l’espace sans vraie raison (la bouteille de verre pas jetée ; les blocs de glace de la glacière utilisés lors du dernier pique-nique, il y a 3 semaines ; le bloc-notes pas rangé ; la carte postale qui serait sensée être aimantée sur le frigo), et qui en fait sont sur le chemin de l’éponge. Et voilà qu’au fur et à mesure des soirs, l’éponge les chasse, eux aussi disparaissent : mystérieusement, je finis par leur trouver une place plus adaptée.
  • 4ème effet collatéral: 
    • jusqu’à mes débuts Flylady, ma gestion des torchons de cuisine était euh… suboptimale. Leur fréquence de changement aléatoire. 
    • Là, la règle est sans appel : le torchon mouillé file au linge sale direct ; et Flylady en profite pour mentionner comme ça en passant, quelques jours plus tard, qu’il est bon, dès que l’évier brille, de sortir directement le nouveau torchon pour le lendemain. (je précise même que selon elle, il faut faire briller l'évier à chaque fois qu'on quitte la cuisine; j'ai pas poussé le truc aussi loin, l'évier est vidé et brille tous les soirs, c'est déjà bien; rien que ça suffit à limiter mes envies d'en faire un dépotoir pendant la journée) Pendant que j'y étais, je me suis retrouvée à faire de même avec l’essuie-mains. Du coup, adieu les expériences à moitié agréables avec des torchons crasseux : torchons propres quotidiennement. Autant de petits moments de bonheur dans la journée... Et un pas de plus vers le ré-apprivoisement de ma cuisine, un.

MAIS ATTENTION : ne vous mettez pas la pression
Chaque soir, le truc à faire, c'est nettoyer votre évier.
Il vaut mieux se concentrer sur le fait de vraiment faire chaque Babystep, quant à ce qui s'y "colle", c'est du bonus, un soir ça se fera, pouf, mais l'important est de toujours garder son court RDV avec son évier. Si vous vous retrouvez à faire plus, comme ça, sans trop y penser, vous le faites. Mais je me répète : ne vous mettez pas la pression, n'ayez pas les yeux plus gros que le ventre. Allez-y doucement, c'est dans le temps que ces effets s'installeront.
(vous aurez donc noté que sur les photos que je viens d'ajouter, le bazar autour de mon évier est bel et bien resté. 
il fondra, il fondra...)

Gardez en tête ce leitmotiv de Flylady :
votre maison n'est pas devenue crade en un jour, 
elle ne deviendra pas propre et rangée en un jour non plus.
tout doux, tout doux, tout doux !

A ces effets collatéraux s'ajoutent par ailleurs des effets sur le moral

  • Effet d’addiction monstrueux, on s’habitue vite à fermer sa porte, le soir, sur un évier qui étincèle au clair de lune. La seule pensée de pouvoir la fermer sur un évier débordant de vaisselle sale et les miettes encore sur la table se met à nous faire frémir… alors que cette vision de paradis vient nourrir notre motivation pour tenir ce petit pas de notre routine, et rappelez-vous, l’envie est clé
  • Effet boule-de-neige terrible, arriver le matin dans sa cuisine et y être accueillie par un évier qui brille, puis, plus tard, un évier et un plan de travail dégagés de tout encombrant, ça fout une pêche d’enfer. On se sent tout de suite plus capable d’affronter la journée. En démarrant sa routine du matin, par exemple.

Hasard, le lendemain du Babystep n°1, c'est justement la routine du matin qu'on va commencer à établir avec le Babystep n°2. 
Babystep qu’on se retrouve ainsi à aborder gonflée à bloc par la vue de notre évier.

Quand je vous disais que ce système était mal pensé...

A demain !
> J2

6 commentaires:

  1. Ok, ça c'est bon, il est nickel tous les soirs, rien ne traîne là.
    Nous y faisons régulièrement couler du vinaigre blanc chaud.

    RépondreSupprimer
  2. Celui ci, je gère!! ... 3X par jour moi : après le petit dej , à midi et le soir (bon le soir je laisse qqfois trainer des trucs!!) Mais bon je déteste prendre mon petit de le matin dans une cuisine salle, règle de base pour mon confort personnel et pour mon humeur de la journée!!!

    RépondreSupprimer
  3. Le torchon... Celui qui sèche la vaisselle propre + l'évier, il est mis, non pas au sale, mais à sécher. Ce torchon qui n'essuie que du propre reste propre quelques jours quand même, sans odeur puisqu'il est mis à sécher (entendu dehors en plein air ou sur un radiateur en hiver) dès qu'il est mouillé. L'essuie-main quand à lui... pas de pitié XD
    J'ai déjà quelques routines en modautomat, je prendrai donc volontiers l'expérience Babysteps en cours de route.

    RépondreSupprimer
  4. Bravo les filles ;-)
    Ah oui Nawel, tout à fait, c'est vraiment un point sur lequel Flylady m'a faite évoluer, avant je prétendais que ça ne me faisait aucun effet, maintenant je m'offre ce confort du petit déj pris dans une cuisine en ordre.
    Et du coup oui, pendant la journée je le range bien davantage qu'avant, mais c'est le soir que là il doit être nickel

    Enid : bienvenue ! yes of course, l'expérience se fait à la carte ! et oui pour le torchon, dans l'absolu il n'aurait pas forcément besoin d'être mis au sale tous les jours, mais 1. j'ai des possibilités de séchage moins efficaces, 2. entre tous les biiiiip et tous les jours, il vaut mieux pour tout le monde, chez moi, ce soit tous les jours... ;-) et puis surtout 3. peu importe le soin avec lequel je nettoie mon évier, le torchon réussit toujours à récupérer de la saleté derrière quand même...

    RépondreSupprimer
  5. Je faisaiS déjà mais sans savoir à quelle fréquence. Une fois chaque soir me paraît top merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette !
      (J'avoue que je suis épatée quand je lis que des gens "faisaient ça avant". Avant Flylady évier ne savait pas ce que c'était de briller...😊. Bravo à toi!)

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...