PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mardi 17 mai 2016

Quel budget pour l'IEF ? 2/3

Évaluons d'abord les dépenses périphériques liées à l'IEF, c'est-à-dire, comme défini en introduction ici, les dépenses visant à enrichir l'environnement offert à l'enfant.

un indispensable à mes yeux : les livres.

Le livre qu'on feuillette,
      le livre dans lequel on se plonge,
             le livre qu'on lit et relit...
L'album pour petit enfant qui va éveiller à la magie de l'écrit,
      le roman qui va développer la sensibilité à la langue ainsi qu'à ses complexités, et enrichir le vocabulaire,
            l'ouvrage de vulgarisation permettant de s'approprier, sous une forme ludique et à la carte, des savoirs divers sur les volcans, les fourmis, les arts... etc.

Or les livres, ça coûte cher !
D'autant que ce ne sont pas les chouettes livres qui manquent, et personnellement j'adore lire les recommandations postées par les unes et les autres sur leurs blogs. Autant d'îles de la tentation....
J'avais donc commencé à investir un peu, de temps en temps. Et puis j'ai réduit. Et puis j'ai arrêté.

J'ai en effet trouvé l'exemple de Crapaud Chameau très inspirant: sa présentation de ses thèmes du mois (le chat, par exemple) m'a permis de réaliser que structurer un peu les apprentissages, et anticiper, en identifiant à l'avance (et en réservant) les livres qu'on aimerait présenter à ses enfants, permet de leur proposer une multitude de supports variés pour 0€.

Son expérience m'incite donc à substituer peu à peu, à une utilisation artisanale de la bibliothèque (je me pointe, je regarde ce qu'il y a dans les bacs, je repars avec ce qui a retenu mon attention), une exploitation plus industrielle :
  • en fonction des thèmes que je cherche à explorer, mettre à contribution les recommandations et autres billets récap à la "chouettes livres sur ce thème"pour préparer mes sorties bibliothèques en recherchant systématiquement ces références sur le catalogue en ligne,
  • repérer ce qui existe, 
  • noter l'emplacement de ce qui est disponible (parce que franchement, les systèmes de classement des biblios, hein, c'est parfois assez hermétique; que celle qui n'a jamais cherché en vain ce %£@&# livre pourtant affiché comme disponible me jette le premier dictionnaire)
  • réserver ce qui est sorti.

Trois bémols évidemment :
  1. cela ne fonctionne que si on a à proximité une bibliothèque bien achalandée. Notre ancienne ville ne nous aurait ainsi pas du tout offert des possibilités aussi riches à cet égard, que ce que nous avons à présent à disposition à 4 arrêts de tram...
  2. on ne peut pas tout avoir : bibliothèque bien achalandée, je veux bien, mais il est peu probable qu'on y trouve 100% des titres recherchés (quoique, Paris peut-être, pas 100% mais pas loin ? J'ai la nostalgie de leur fameux système de réserve, immense stock dans lequel il suffisait de quelques clics pour que le bouquin recherché vienne nous attendre au comptoir de notre biblio de quartier... Ceci dit à l'époque je ne tapais pas dans les bouquins pour enfant donc ne saurais me prononcer sur l'étendue de l'offre jeunesse)
  3. on peut souhaiter avoir toujours à disposition certains livres, lus, relus, re-relus.
Néanmoins les bémols N°2 & 3 ne sont que relatifs : si on a trouvé 9 livres chouettes sur un sujet, il peut être judicieux de réévaluer froidement l'apport marginal du 10ème, manquant lui à l'appel. Est-il vraiment indispensable ? Ainsi que pour le fameux arc-en-ciel, je prends peu à peu de la distance par rapport au concept de must-have...

En définitive, rien n'empêche tout de même, si vraiment ce livre nous semble être une valeur sûre, d'investir dedans... une infime partie de tout l'argent économisé en s'étant contenté d'emprunter les autres !
Pour les fameux classiques / romans: du Club des Cinq aux Jules Verne, de Molière à Maupassant on limitera les coûts en fouillant dans les greniers familiaux et en écumant leboncoin, Emmaüs, brocantes, etc.
Conbcernant les autres, les "nouveautés", c'est là où justement, le bémol 3 peut aussi avoir permis de bien peser son choix : on a testé ce fameux livre, on a regretté le moment où il fallu le rendre, on n'a attendu qu'une chose, pouvoir le réemprunter : bref, on a pu mesurer à quel point ses attraits, vantés par machine sur son blog, étaient (ou pas!) également appréciés chez nous... Investir à chaque fois "en plein dans le mille", c'est déjà économiser tout ce qu'on ne dépensera pas en fausses bonnes idées !

Bilan : les livres : beaucoup, beaucoup, beaucoup, pour
  • 0€ (abonnement enfant) et 26€ (abonnement adulte) / an. 
  • + un budget à l'achat, que j'aurais tendance à tenir très très serré pour le moment (une quarantaine d'euros / an grand, grand max?.), mais pour lequel les billets actuels de la Mère Poule m'incitent à envisager une possible nécessité de révision à la hausse quand les enfants grandissent.

un abonnement à un magazine ? (oui, je dis UN. Là-dessus je colle fidèlement aux principes Flylady et à mon expérience : trop de magazine tue le magazine): à creuser ! ... selon ce que propose notre bibliothèque, aussi !

Jeux 
Nous en avons quelques uns, là aussi je reste prudente et veux réfréner l'enthousiasme suscité par les billets lus à droite à gauche. Un budget de 10€/mois peut-être ? Gros max ?
Par ailleurs j'ai commencé à creuser les pistes côté ludothèques, j'ai notamment identifié celle-ci, avec une adhésion à l'année de 15€ et un coût d'emprunt de 1€ par jeu. Les Strasbourgeoises, avez-vous un avis ou un bon tuyau ? Dans tous les cas je voudrais y aller une première fois en test (mais l'adhésion est-elle nécessaire pour cela ?).


Sorties diverses : musées, expo, monuments, fermes et machins scientifiques, concerts, etc

C'est un point sur lequel le budget peut varier grandement, et notamment en fonction de ses propres intérêts et priorités quant à l'éducation des enfants : si c'est une passion que l'on a, on aura une plus grande motivation et de meilleures capacités pour la transmettre.
  
Pour les musées & cie, je réfléchis à reprendre les cartes à l'année dans lesquelles nous avions investi au moment du chômage de monsieur.
Ces Museum Pass nous ouvrent beaucoup de monuments et l'intérêt que je vois à des cartes à l'année est l'aspect incitatif et détendu, notamment pour des parents de jeunes enfants : si les enfants ne tiennent pas 4h dans le musée, ce n'est pas grave, on peut y aller par tranche d'1/2h,
  • sans que d'une part la pensée "argh j'ai payé 6-10€ l'entrée pour ça, ah non alors" n' "oblige" à prolonger la visite au-delà du supportable, 
  • ni que la perpective, justement, de payer pour potentiellement ne pas en profiter longtemps ne puisse jouer un rôle trop dissuasif.
Si je ne prends le Pass que pour moi (= moi + jusqu'à 5 enfants de moins de 18 ans) c'est 98€ (avec 1 mois offert en plus car renouvellement), 183€ si on le renouvelle aussi pour Monsieur...

J'hésite encore:
  • d'un côté, avec mon boulot à 50% cette année, aurai-je le temps de rentabiliser cette carte cette année? Je n'aurai déjà que la moitié de la semaine pour l'IEF ! Donc forcément déjà moins de temps pour rajouter des sorties... je me dis que ce serait peut-être plus raisonnable d'attendre l'an d'après. (NB : vous voyez que ce bout d'article a été écrit avant celui-là. Du coup je dois aussi reconsidérer mes plans à ce niveau...)
  • de l'autre, je me dis que ce sera encore relativement facile de gérer les sorties avec deux enfants, car la miss tiendra encore bien en écharpe, et qu'il vaudrait mieux que j'en profite car l'an d'après quand E. aura deux ans ce sera ptet plus costaud...alors que si j'ai déjà habitué le grand frère ça pourrait simplifier les choses / faciliter la transition.

Autre carte à l'année, que je suis sûre de prendre celle-là : la carte Enfant1+1 du Vaisseau, la version strasbourgeoise de la cité des sciences et de l'industrie.
Elle permettra à F. d'y rentrer en illimité, avec un adulte (qui n'est pas fixe : donc la carte peut même permettre à notre future nounou à domicile de l'y emmener); et cerise sur le gâteau, cette carte permet d'emmener une personne en plus en invité gratuit les samedis, ce qui veut dire que nous pourrions nous y faire des sorties en famille certains samedis. Pour tout vous dire, je voulais déjà investir dans cette carte lors de notre 2ème visite au Vaisseau, qui était justement un samedi, mais comme F. n'a pas encore atteint les 3 ans donc ne paye pas je n'avais pas le droit, si bien que nous avons du sortir 12€ pour nos entrées à nous...
La carte coûte 60€ à l'année, quand E. aura 3 ans et se mettra à payer nous pourrons passer sur le pass Famille, 2 adultes et 2 enfants, pour 100€ (mais cela nous fera perdre l'avantage de l'accompagnant "anonyme". Alors, rester sur deux Pass Enfant 1+1 plutôt ? Mais enfin nous avons le temps!)

A cela viendront s'ajouter des visites ponctuelles selon nos lieux de vacances, ça chiffre vite, je partirais bien sur un budget d'une centaine d'euros, mais là encore on ne peut imputer qu'une partie de cette somme à l'IEF en tant que telle, puisque IEF ou pas, nous visiterions quand même des trucs (j'ai épousé un muséo-chato-visitomaniaque, je vous l'ai dit dès le départ)

Concerts et évènements culturels : tout dépend des priorités... On ne peut pas tout transmettre à ses enfants.
L'aspect musique / opéra est cependant un point qui tient très à cœur à Monsieur Bout, et de la même manière que, dans notre manière de gérer un budget, je sais qu'il est important de prévoir une somme nous permettant, à nous, d'assister à des concerts et opéras, je sais que le temps venu il faudra prévoir d'inclure les enfants dans ce budget.
Après, il existe des manières plus ou moins onéreuses de faire cela, et la fréquence peut être aussi ajustée, je verrais un truc au moins une fois l'an pour commencer. J'imaginerais donc un budget de 30€/enfant au départ, augmentant ensuite avec l'âge...
Néanmoins, je ne prévois pas cela cette année !


Activités extra-scolaires:

A mon sens c'est un point sur lequel l'IEF engendre effectivement un surcoût, dans la mesure où, de ce que je constate, tendanciellement un enfant en IEF prendra part à davantage d'activités extra-scolaires qu'un enfant scolarisé :
  • du temps pour le faire / la possibilité d'inclure cela dans son planning sans transformer son quotidien en course contre la montre, 
  • le souci de l'ouvrir à d'autres choses, 
  • profiter de ces occasions de lui donner d'autres référents pour la transmission, 
  • l'apport au niveau sociabilisation...
Cela se vérifie dans notre cas puisque, j'en avais parlé ici, j'en prévois une pour cette année, je ne sais pas encore laquelle (coût : de 100 à 187€ pour l'année selon l'activité finalement choisie). Alors que si F. était allé à l'école, j'aurais considéré que sa semaine était largement assez remplie.
A noter, quand la question d'une 2ème activité se posera, que le centre culturel proposant les activités à 187€ applique 15% de réduction sur la 2ème activité.

Enfin, pour terminer cette seconde partie: il est bien joli de prévoir un max d'activités, mais cela suppose de se déplacer; en ville, et pour m'éviter autant que possible d'avoir à me garer dans un souci d'écologie, je vais mettre à profit notre proximité avec le tramway et le fait que celui-ci nous mène assez rapidement vers la plupart des destinations susmentionnées.
Je prévois donc, en plus d'une surcharge "essence" assez marginale (10€ ?), un budget transports en commun, pour moi uniquement pour commencer, puisque F. ne paiera qu'à partir de 4 ans; 25€/mois me semble représenter une projection réaliste pour cette première année d'autant que, comme dit plus haut, mon 50% limitera la fréquence de nos sorties. (rha, encore un point sur lequel je dois peut-être réviser mon budget ! Les relooous)

La suite bientôt !
(et j'ai encore tellement de choses à dire que ce billet en 3 parties risque fort d'être comme le pastis : comporter 4 tiers...)

14 commentaires:

  1. Pour du détail c'est du détail ! Waou ! En général ca fonctionne tes budgets aussi serrés ? Je suis épatée !
    Par contre ca me semble juste, par exemple 40€ l'année pour les achats de bouquins, ca fait peu surtout pour des enfants jeunes qui évoluent tres vite dans leurs besoins.Bon après c'est sûr que si tu as une super bibliothèque... Et tu ne ferras pas du tout d'écrit, type cahier maternelle ? parce que si tu les achètes c'est pas donné et si tu fais des photocopies depuis l'ordi prévois le cout de la cartouche d'encre ;)
    Pareil pour les jeux, je ne me souviens plus le temps que passent tes enfants à la maison pour l'instant mais pour mon fils 15 mois (toute la journée la) et ma fille 3 ans et demi (tous les jours à partir de 14h) je trouve qu'il faut quand même renouveler de temps en temps ( exemple rachat d'arbres et briques duplo pour renouveler l’intérêt, jouets de sable aux beaux jours, amélioration du coin dinette,matériel de loisirs créatifs, gomettes, paillettes,...) C'est aussi pour moi que je le fais je me lasse souvent avant eux de manger 10 fois la même carotte en plastique que ma fille m'apporte ;)
    Mais bon il te faudrait l'avis de maman IEF pour en savoir plus.Et puis c'est vraiment selon la sensibilité de chacun, moi j'achète d'occasion mais peut être trop ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi !
      Oui en général ça fonctionne, SI je m'astreins à les suivre (= à noter scrupuleusement mes dépenses); par ailleurs quand je prévois une somme au mois, je la gère quand même plus souplement : ce que je n'ai pas dépensé un mois, est reporté sur le suivant, et de la même manière si j'ai trop dépensé un mois, ça vient manger le budget équivalent le mois d'après. (je sais pas si je suis claire ? Mais je ferai ptet un billet spécifique sur ma manière de gérer notre budget, avec fichier téléchargeable si ça peut en inspirer certaines...?)

      Pour les bouquins : oui le 40€ c'est vraiment peu ; mais au vu de mes dépenses des derniers mois (0€) et de tous les supers livres lus sur cette même période, je tiens à rester fixée sur cet objectif pour le moment.
      Pour les cahiers de maternelle ... hého chhhhhtttt tu empiètes sur la partie suivante ouh là là ! ;-)

      Pour les jeux : alors c'est ptet du au fait que j'ai derrière moi une période "tireur fou sur fond de vente privée" mais j'estime que nous avons accumulé un certain stock (d'autant que comme toi j'achète / achetais bcp d'occaz et du coup j'avais tendance à être moins "difficile"; idem pour les gommettes, j'avais fait une énorme commande, j'en ai jusqu'à leurs 18 ans je crois hihihi)
      Et pour le renouvellement de l'intérêt : chez toi y a-t-il une rotation des jouets ? J'avoue que ça oeuvre aussi bien pour eux que pour moi, car je me retrouve dans ce que tu dis : parfois c'est surtout nous qui nous lassons. Après quelques temps moins actifs à ce niveau (peut-être à relier, comme tu le fais, avec le moindre temps passé à la maison), je suis en train de remettre notre rotation au goût du jour et l'effet "renouvellement" est bien là...pour F comme pour moi !

      (mais je précise que je ne compte pas le budget "cadeaux d'anniversaire" là-dedans; même si nous prévoyons plutôt un ou deux cadeaux, pas 10... mais ce sont autant de moments où notre stock de jouets grossit de toute manière "tout seul" avec les cadeaux des grands-parents etc ;-)

      Ceci dit le budget jeu en question, à 10€/mois, est un objectif pour l'année, c'est-à-dire pour cette année. Me le fixer vise à vraiment serrer les boulons au maximum afin de voir ce que ça donne ainsi. Je veux m'obliger à compter sur autre chose pour enrichir notre quotidien (arts plastique, sorties, cuisiner ensemble,...), donc j'y vais à fond. Je ferai un bilan l'an prochain!

      Concernant les loisirs créatifs : hum : crayons & cie, gommettes, peinture, pate à modeler... je prévois assez peu au delà tout simplement parce que le bricolage n'étant pas mon fort, en inventer pour mon gamin ne l'est pas non plus, je préfère donc investir mon énergie à faire d'autres choses avec lui... Si je pars du principe que mes enfants, comme tout enfant, auront des lacunes, l'une d'elle sera probablement à ce niveau!

      Supprimer
  2. Merci pour tes réponses, amusantes en plus !
    Pour le bricolage c est vrai que moi j aime ca mais avec ta fille tu risques de devoir t y coller un jour a découper des coeurs qui brillent ou coller des paillettes ;) ma fille peut passer des heures avec son rouleau de scotch et une feuille de papier, et si en plus la feuille est a paillettes waou !!!

    RépondreSupprimer
  3. Et chez moi petite rotation des jouets mais finalement les jeux avec lesquels elle joue tous les jours ( cuisine, duplo, poupee) je ne lui retire pas. Mais j essaie de temps entemps de varier les lieux, une fois les duplo sont dans la chambre, une fois dans le salon,... Mais elle ne comprendrais pas que je lui retire, par contre je le fais pour les puzzles et autre petits jeux mais de toutes facons en cemoment c est duplo,cusine, poupée. Je trouve plus facile la rotation pour les petits. Pour mon fils pas de soucis je dois par exemple avoir 4 puzzles a emboiter donc c est facilea faire tourner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha pour les paillettes ! C’est vrai que j’ai encore des choses à découvrir… je verrai ça !
      Ceci dit, découper des cœurs roses dans des feuilles à paillettes ça devrait encore être de mon niveau ;-)
      Je suppose qu’à ce moment je ferai comme les gommettes : une fois que j’ai réalisé à quel point F. en faisait une grosse consommation, et ce que ça allait représenter comme budget, j’ai cherché où les acheter en gros et j’ai réglé le pb une fois pour toutes ; à voir si je peux faire pareil !

      Pour ta rotation : oui je vois le truc, moi je ne me verrais pas ôter les petites voitures en effet ;-)
      En revanche je « rotationne » entre différents jeux de construction : quand les duplos s’épuisent, hop, dans le placard, place aux Clipo (qui ne m’ont rien coûté puisque alors que je louchais dessus j’ai eu une révélation et me suis souvenue que nous en avions petits … je les ai récupérés chez mes parents au voyage suivant !) ; les Clipo sont has been ? Je les rentre au chaud et je sors les cubes… Ca permet de varier les plaisirs ET d’éviter d’avoir à la fois TOUS les clipo, les cubes et les duplos étalés dans la chambre… (argh)
      Mais il est vrai que la rotation est plus facile avec les petits, avec F. je remarque qu’il faut faire peu à peu évoluer le système, j’avais bien aimé le nouvel article d’Elsa de Coquelipop sur le sujet, et en avais retenu notamment le fait de proposer d’échanger un jeu contre un autre.

      Supprimer
  4. Bravo pour ce plan !
    Ici nous sommes une grande famille en IEF ( 7 enfants) avec un mini budget ( petites galères professionnelles obligent...).
    Ton budget pour les livres me semble tout à fait correct. Ici, les livres s'empruntent à la médiathèque, se chinent à Emmaüs ou dans les vide-grenier, et s'offrent à certaines occasions. Nous sommes de grands lecteurs, la lecture est le point de départ de la plupart de nos apprentissages. Au début de notre aventure, nous avions un plus grand budget, et j'ai beaucoup acheté; mais je dois à présent avouer que nombre de ces achats dorment dans la bibliothèque, non relus...Aujourd'hui, j'arrive à cerner les achats pertinents, et surtout, je ne me laisse plus influencer par les nombreuses références trouvées sur les blogs, car c'est un puit sans fond.
    Certaines familles IEF font de la pub pour certaines marques et reçoivent des livres en contre partie; biensûr, il faut aimer le système, mais ça peut être une idée.

    Pour les sorties musée, biensûr, c'est important pour la culture des enfants; mais quand nous avons perdu une grande partie de notre budget, c'est ce domaine là qui en a fait les frais en premier. Nous avons appris à ruser, à traquer le musée gratuit, à chercher ce qui est vraiment pertinent.

    Pour les activités extra scolaires, encore une fois je pense que les parents qui inscrivent leurs enfants à mille et une activités, le font davantage pour se rassurer et pour être sûr que l'enfant ne loupera pas une occasion de s'instruire ou de s'enrichir. De ce côté là, je prône la simplicité et la cohérence. L'enfant est le plus à même de choisir ce qui l'intéresse.
    Nous habitons à la campagne, donc c'est surement différent; mais nous pouvons pratiquer tous les sports sans être en club, nous sommes au cœur de la nature et de ses offrandes, donc nous n'avons pas besoin de multiplier les activités alors qu'on a tout à portée de main. Peut être qu'envisager une balade en forêt plutôt qu'une activité quelconque, c'est tout aussi bien ? ( ou mieux !) Mais je ne sais pas si c'est possible pour toi, en fonction d'où tu habites.

    Enfin pour conclure, je dirai qu'au début de notre aventure IEF, je ne voulais passer à côté de rien, je voulais offrir le maximum de possibilités aux enfants. Mais c'était surtout pour me rassurer et me rendre légitime aussi, car ce choix n'est pas si facile que ça à assumer. C'est chaque jour des remises en question; l'avenir de ses enfants sur ses épaules, c'est une responsabilité lourde à porter. Pas évident de se sentir à sa place et surtout de se sentir à la hauteur.
    Aujourd'hui, je suis revenue de cette quête infernale. J'ai appris grâce à mes enfants que l'essentiel est ailleurs. La simplicité et le bon sens sont nos meilleurs alliés dans cette aventure.

    Tu as raison de penser aux frais engendrés par l'IEF, car en effet, il y en a. Mais en fait, il s'agit plutôt de frais dépensés pour leur éducation globale, car il n'y aura pas que le côté instructif dans votre vie de famille. Ce sera un tout. L'éducation de tes enfants sera globale, elle inclura leur instruction, mais pas que. Quand tu les amèneras au musée, ce sera un moment de votre vie de famille, pas seulement une sortie éducative.
    Je ne suis pas sûre d'être claire, alors je vais m'arrêter là !
    L'IEF est une belle aventure, riche, sans demi-mesure, sans relâche. Je te la souhaite simple et heureuse !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce long commentaire plein de bon sens et d’encouragements !

      Effectivement je me retrouve tout à fait dans ton « je voulais offrir le maximum de possibilités aux enfants. Mais c'était surtout pour me rassurer et me rendre légitime aussi, car ce choix n'est pas si facile que ça à assumer. C'est chaque jour des remises en question; l'avenir de ses enfants sur ses épaules, c'est une responsabilité lourde à porter. Pas évident de se sentir à sa place et surtout de se sentir à la hauteur. »
      Chaque mot résonne en moi, je suis en pleeeeein dedans !!

      J’en ai conscience, et du coup
      - Je « lutte » contre, là où je me sens à l’aise : les livres, les jeux, j’ai suffisamment muri ma réflexion pour commencer à oser me détacher de la nécessité d’accumuler pour me rassurer
      - J’accepte que je suis en début d’IEF, et donc, comme tu le dis si bien, qu’au début du cheminement, avec toutes les insécurités du départ. Donc là où j’ai encore besoin de béquilles pour oser avancer, je m’offre ces béquilles, en profitant du fait que nos moyens nous permettent quand même certaines choses ; il est sûr que de (nouvelles) galères pro comme peut-être celles que vous avez connues représenteraient une invitation à mûrir en accéléré sur ce plan-là.

      Concernant le sport : la forêt est un peu plus loin, donc c’est un poil plus compliqué à inscrire dans notre quotidien, mais j’espère que nous réussirons à faire certaines choses en famille les weekend
      Et vu mon grand degré de sportivité (il faut avoir en tête qu’à l’époque, la seule matière dans laquelle je n’ai pas eu la moyenne au bac, hein, c’était…. Oui oui vous devinez bien), pour le coup, hum, la béquille « club de sport » me semble représenter une assurance bien commode !

      Supprimer
  5. Bon alors ton budget livre je le dépense en deux mois ici je crois, et pourtant nous avons toutes les 3 une carte bibliothèque et nous y allons toutes les 3 semaines ;-) Mais j'avoue que j'ai beaucoup de mal avec les beau livres, les kamischibais .... je craque littéralement, et à notre bibliothèque il faut dire qu'il n'y a pas grand chose. Je pourrai aller à Malraux mais bon ça me fait une sacrée expédition tout ça !!!
    La ludothèque, je ne peux te donner d'avis je n'y suis jamais allée mais je suis très tentée de tester aussi ... dommage aussi qu'elle soit loin et pas pratique d'accès en transport en commun!
    Pour le Pass Vaisseau, je ne peux que te conseiller de le prendre. De ttes façons je crois bien que ttes les familles IEF de Strasbourg le possède! Les musées on y va les 1er dimanche de chaque mois, c'est gratuit et c'est parfait ;-)

    Pour les activités autres, ici on pète le budget, nous n'avons pas été malin , nous leur avons proposé des superbes activités hors de prix ;-( Poney ,escalade et cirque !!!! bon en même temps ce sont nos passions, nous voir pendu à une corde , sur une slakeline ou à dos de cheval ... ça leur a donnée envie ;-)
    Tu ajoutes la piscine de temps à autre, les cours de ski une fois par an (oui parce que là aussi, on adore - grrrr la passion de la montagne ça coute cher!!!) et la musique l'an prochain .... Ouille ça fait mal !!! Il y a moyen de décroitre sur ce budget là de noter côté!! Pour nous il est essentiel que nos filles sachent grimper et maitriser la montagne, le reste on va doucement réduire je pense!

    Dans ton budget, il y a tout le côté manuel que tu ne comptes pas: matériel peinture, arts-plastique, argile, poterie ou autre ... j'y pense car les filles ont fait un cours de poterie pas trop cher qu'elles ont adoré et c'est vraiment quelque chose que je ne maitrise pas. On essaie de faire du troc avec mes amies "artistes" : un atelier laine feutrée contre une couture homemade, des fringues trop petites, un meuble en bois ... et ça c'est chouette!

    Et puis ici il y a aussi la carte du parc de Rhodes qui est sympa à avoir ... 2x l'année c'est rentabilisé !!

    Pffffiouuu, vaut mieux pas que je compte moi, ça craint ;-))

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Comme Nawel ton budget livres est dépassé depuis longtemps. ;)
    Comme Crapaud Chameau j'ai régulièrement proposé par thème ou plus simplement les filles ont cherché par thèmes ou auteurs. Achats d'occasion et médiathèque. Lorsqu'elles étaient petites la bibliothèque suffisait, pas en grandissant.
    Ensuite les achats nous sont apparus comme incontournable car il y a un réel plaisir à lire et relire, manipuler. Les livres n'ayant finalement pas plu ont été revendus.

    Pour les sorties, je favorise le gratuit au moins pour les enfants/ados et j'ai investi dans une carte pass largement rentabilisée. :)

    Quant aux activités, d'accord avec toi, le budget explose vite...

    RépondreSupprimer
  7. Gwen j'ai pensé à toi!!!
    Mon fils m'a dit aujourd'hui " maman je veux faire de la musique" :)

    RépondreSupprimer
  8. hihihi Titia ! (me souviens plus quel âge a ton fils ?)

    Hello Isa, merci de ton retour précieux, et oui en te lisant je crois bien qu'en effet, la "place" du livre (notamment en tant qu'objet) évolue avec l'âge, et qu'il faudra donc s'adapter à cela ! Je profite tant que je peux faire autrement...

    Nawel, je te comprends à fond, les bouquins c'est la tentation absolue! Mais comme en avertit si justement Isa, je crois bien qu'en grandissant le budget livres augmente. Alors je m'efforce de limiter la casse tant que c'est encore possible...
    Mais c'est vrai que nous sommes mieux situés que vous niveau bibliothèque ! (nous allons à Malraux et à Olympe de Gouges - ça t'aiderait à te motiver des sorties communes ?)
    - d'ailleurs si tu veux que nous testions ensemble la ludothèque...

    et ouille ouille les sorties en effet y a moins cher ! mais moi je m'aperçois que je n'ai même pas inclus de budget piscine alors que c'est en réflexion (surtout vu le changement de planning...)

    pour le manuel : en fait j'ai mis ça dans ma 3ème partie (soon to come - suspense de ouf), pour moi le matériel travaux manuels c'est de la dépense "scolaire" : si mes enfants étaient scolarisés je ne dépenserais pas grand chose dedans mais me reposerais la conscience tranquille sur l'école car ce n'est pas mon fort !
    Et même en IEF, je pense que je vais faire avec ce que je suis : un peu de manuel, ok, mais probablement moins que dans d'autres familles; nous passerons plus de temps sur des points où je suis plus à l'aise (genre la cuisine).

    Intéressant, le parc de rhodes, je ne connaissais pas, à voir pour une autre année ! (pour le moment, au vu du fiasco qu'avait représenté la visite du zoo de Karlsruhe cet été - il s'était intéressé... aux pigeons et aux fleurs, hyper rentable de sortir 15€ et se taper une centaine de km pour ça ! - nous avons décidé que nous attendrions avant de retenter les endroits où les animaux sont peu familiers et loin)

    RépondreSupprimer
  9. je copie-colle un commentaire reçu par mail, de la part d'une personne ayant rencontré des difficultés pour se connecter et laisser son commentaire : Agnès écrit donc

    Quand les enfants étaient petits nous allions beaucoup dans les musées en profitant de la gratuité du 1° dimanche du mois. J'ai vérifié, cela existe toujours et se pratique à Strasbourg .
    Si vous habitez pas trop loin du parc de l'Orangerie, il y a une cabane à livres du côté du Bon Pasteur où de nombreux livres pour enfants y sont laissés par des familles n'en voulant plus.
    Nous nous y approvisionnons en livres pour adultes: S.F., fantasy, pièces de théâtres, romans...
    J'ai longtemps amené les enfants dans les divers parcs des villes où nous logions. Cela ne coûte rien et il y a des heures de jeux en perspective.
    Pour la maison, ceux qui ont fait l'unanimité et dont ils parlent toujours, sont bêtement des morceaux de bois avec lesquels l'imaginaire était roi: cubes, cylindres, pavés... ainsi que les fameux Kaplas.
    Je crois qu'il faut faire confiance aux enfants, ils trouveront toujours de quoi jouer, pas besoin des gadgets qui coûtent chers.
    Petits, leur plus grand plaisir, n'est il pas de vider les placards ?


    Voici mon blog: http://actetsesloisirs.canalblog.com/ ; comme son nom l’indique c’est un blog de loisirs.
    Bonne continuation à vous.
    Agnès

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. [et donc ma réponse à ce commentaire]

      cette gratuité des 1ers dimanche du mois représente en effet une piste intéressante ! Je vais donc en discuter avec Monsieur Bout, mes dernières simulations de budget montrant une fin d'année 2016 un peuu (bcp) ricrac du fait de l'impact de la garde à domicile sur la trésorerie, il peut être judicieux pour nous d'économiser 180 et quelques € cette année !
      Il s'agirait juste de nous astreindre à vraiment planifier d'occuper ainsi nos 1ers dimanches, au lieu de faire cela un peu au débotté, sans anticiper quoi que ce soit.

      Et oui tout à fait, la richesse des parcs strasbourgeois est un vrai trésor, j'ai d'ailleurs omis de mentionner les animaux visibles à l'Orangerie, à qui nous nous efforcerons de rendre régulièrement visite cette année!

      Concernant la cabane à livres, est-ce celle qui a été incendiée l'été dernier ? Nous étions des "abonnés" réguliers jusqu'à ce qu'elle soit réduite en cendres (incendie volontaire, ça fait plaisir !). Mais nous n'y sommes pas repassés depuis plusieurs mois, peut-être a-t-elle été finalement remise en service...

      merci et bonne continuation!

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...