PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

lundi 14 mars 2016

Analyser ses propres besoins pour trouver son Equilibre Pro

J'évoquais ici l'importance capitale, dans les choix touchant à l'équilibre vie pro / vie perso, de ne pas seulement prendre en compte "le meilleur pour l'enfant", mais aussi et avant tout les besoins propres des parents. Il s'agit de se poser les questions: 
  • De quoi ai-je besoin pour m'épanouir en tant que personne? 
  • A quoi je carbure ? 
  • Quels sont mes facteurs d’équilibre ? De déséquilibre ? 
  • Que m'apporte à cet égard le fait de travailler à l'extérieur ?



Les réponses à ces questions seront nécessairement très diverses selon les personnes, car travailler ne remplit pas du tout les mêmes fonctions selon les individus. Mais aussi, ce sont des questions à reconsidérer régulièrement car le rôle du travail évolue aussi dans le temps (rappelez-vous, nous changeons, nos besoins aussi) et notamment en fonction des expériences faites.
Ainsi, moi-même, je ne répondrais pas la même chose aujourd'hui que ce que j'aurais pu dire à ce sujet il y a 4 ans : tout simplement parce que jusqu'à il y a un peu plus de 4 ans, je n'avais jamais occupé de poste qui me convienne vraiment. L'expérience, que j'ai faite en Normandie, d'un poste particulièrement bien adapté à mes leviers de motivation, a considérablement modifié mon rapport à ma vie pro.

Par ailleurs, identifier un besoin relié à sa vie pro ne signifie pas partir du principe que tout travail comble automatiquement ce besoin, ni que seul un travail "à l'extérieur" permet de combler ledit besoin.
Au contraire, décortiquer ses besoins fondamentaux peut aussi permettre d'arriver à de nouvelles solutions, de nous rendre plus libres dans nos choix en rendant ceux-ci plus larges, parce que nous aurons identifié des ersatz, des manières alternatives de combler le besoin.

Ainsi, prendre le temps d'analyser son besoin permet en fait de nombreuses choses :
  • arbitrer, opérer un choix pro, en décidant de la place à donner à son travail dans sa vie
  • optimiser son choix de travail: 
    • puisque certains postes / entreprises combleront mieux un besoin qu'un autre poste / une autre entreprise, autant intégrer ce critère-là dans sa recherche de boulot! 
    • Cette réflexion représente aussi une opportunité de faire le point sur sa situation actuelle et d'envisager un changement... Effectivement, si notre travail ne nous épanouit pas ou pas suffisamment, mais que nous avons pour mission d'être attentive à notre besoin/épanouissement, il peut être judicieux, il est légitime, de remettre les choses à plat. 
    • Mot d'ordre :  Travaillons "utile"...;-)
  • mieux assumer son choix et ses conséquences. Avoir présentes à l'esprit les raisons de ce choix aide à relativiser quand ce n'est pas parfait
  • identifier ou construire des stratégies alternatives pour combler le besoin
  • travailler sur la source du besoin / devenir capable de s'en détacher : si ce besoin est lié à une blessure, par exemple, mettre le doigt dessus peut représenter l'opportunité d'entamer une démarche de guérison, pour m'en libérer. A l'issue de cette démarche, je pourrai reconsidérer mes choix avec une nouvelle sérénité, une plus grande solidité.
Autant d'aspects que je m'efforcerai d'aborder, à chaque fois que ce sera pertinent, dans l'analyse des différents besoins auxquels peut répondre le fait de travailler à l'extérieur.

Une série d'articles intitulée "Travailler pour...?"

Je viendrai compléter ce billet au fur et à mesure avec la liste des besoins déjà abordés, et je vous invite à faire de cette série un espace pour partager vos expériences, interrogations, difficultés et stratégies pour répondre à tel ou tel besoin.

Je vous dis à demain pour en examiner un premier : le besoin de stimulation intellectuelle!





2 commentaires:

  1. Ahah ! J'aime bien ce billet présentation du contexte ! Je vois qu'on avance dans la découpe des articles...

    RépondreSupprimer
  2. Haha !
    Bon, c'était il y a un an, mais même à l'époque j'avais été capable de réaliser que vu tout ce que j'avais à dire sur les différents besoins couverts par une vie pro, l'indigestion / l'article fleuve étaient assurés. ;-)

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...