PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

samedi 14 octobre 2017

Optimiser le budget alimentation: 12 Plats sans viande

À la fois dans une optique de santé, de développement durable, et d'économie, j'ai cherché ces derniers mois à réduire notre consommation de viande.
(à noter: me voici fraîchement obligée de faire partiellement machine arrière. Il se trouve qu'une prise de sang toute récente a montré un taux de fer au ras des pâquerettes, bien en dessous du minimum acceptable. Et même si il existe différentes manières d'absorber la quantité nécessaire de fer, je vais tout de même prendre garde à ce que boudin, foie, et consorts figurent très régulièrement aux menus des prochains mois).

Quoi qu'il en soit, chez nous, la viande est avant tout une affaire de gourmandise: je suis gourmande, Monsieur Bout est gourmand; les chiens ne faisant pas des chats, nos mômes sont gourmands. Et la viande, nous aimons ça.
Diminuer la consommation de viande n'était donc envisageable qu'à condition d'avoir des alternatives goûtues histoire que passer à table soit un plaisir même sans y avoir convié le moindre bout de viande.

Même E. se méfie. Sans viande ?! Comme c'est étrange.
J'ai cherché, réfléchi, testé, et voici douze plats auxquels j'ai volontiers recours (certains offrant de nombreuses variantes, j'en profite allègrement et ils reviennent fréquemment sur notre table).


  • 1. Knoedel en sauce. 
Les Knoedel sont de grosses boulettes allemandes à base de pain sec; je vous en promets la recette depuis des lustres, mais en attendant je les achète lyophilisés dans mon Lidl allemand (et j'en ai emporté de gros stocks en quittant Strasbourg). 
Quant à la sauce, de nombreuses variantes sont possibles. Globalement, je fais ça sur la base de ma crème aux pleurotes, et je varie les légumes: 
    • toutes sortes de champignons, 
    • ou carottes (en les râpant avant la cuisson elles deviennent rapidement fondantes), 
    • carottes-oignons, 
    • poireaux émincés,... 
En l'absence de Knoedel, du riz ou toute céréale absorbant bien les sauces fait aussi l'affaire.

  • 2. Röstis accompagnés de crudités et d'une sauce
Les fameuses galettes de pommes de terre sont un plat chermanique, ach!, dont la base est très simple:
    • pommes de terre crues râpées, 
    • 1 oignon (ou pas), 
    • 1 œuf et un tout petit peu de farine pour le liant
    • sel, poivre
On fait frire à la poêle.
Efficaces et pas chères, elles se déclinent fort bien en différentes variantes
on peut 
    • remplacer la pomme de terre par de l'igname, je vous l'avais expliqué; 
    • faire un mix pommes de terre / patate douce, 
    • rajouter, aux pommes de terres, l'un et/ou l'autre des légumes suivants : carotte, courgette, navet (toujours en râpant)
Je les accompagne d'une petite sauce réalisée en un tournemain : un yaourt de chèvre avec de l'aneth, ou un combiné échalote / ciboulette (ciboulette et aneth sortent généralement directement de mon congélateur).
Bâtonnets de carotte / concombre, petites tomates, avocats ou radis complètent le repas et plongent eux aussi dans la sauce.
Pour les jours de fête, ce plat se pimpe très bien avec quelques tranches de saumon fumé...

  • 3. Pommes de terres au four, crudités et sauce 
C'est la même chose que le point numéro 2 du point de vue des accompagnements, mais en version flemmassou pour le corps du plat.

  • 4. Gnocchis ou pâtes avec crème à l'ail et oignon et herbes de Provence 
Ail et oignon hâchés menus au robot, blanchis à la poêle, et je rajoute un yaourt de chèvre ou de brebis ainsi que herbes de Provence & sel - poivre. Miam.

  • 5. Lasagnes chèvre - aubergines
Aubergines en dés, oignons émindés et herbes de Provence reviennent longuement afin de constituer la base de lasagnes dans lesquelles je remplace le gruyère râpé par de fines tranches de chèvre bûche (hormis la dernière couche pour laquelle j'ai abondamment recours au gruyère histoire que ça gratine).

  • 6. Lentilles corail au curry 
Faire revenir un oignon dans de la graisse, y faire dorer des lentilles corail, puis rajouter du curry ainsi qu'un gros verre d'eau (pour 4 personnes) et faire revenir quelques minutes (stopper la cuisson avant que les lentilles ne deviennent trop molles). 
On peut faire sans curry si on n'aime pas ça. 
Accompagné de riz c'est délicieux.
Et le jour où on veut inclure de la viande, on peut rajouter des gésiers de canard à la recette (c'est alors dans la graisse de canard que reviennent les lentilles... miam).

  • 7. Spaetzle gratinées
Mélanger du beurre, du gruyère râpé, et si on veut, un yaourt, aux Spaetzle faites maison.
Passer au four une dizaine de minutes, en finissant en position grill si possible, et zou.

  • 8. Gratin de Spaetzle ou de pommes de terre-munster-oignons
Pommes de terres cuites coupées en tranches, ou Spaetzle, se retrouvent dans un plat allant au four.
Et sont recouvertes d'oignons que j'ai faits dorer à la poêle, puis de fines tranches de munster (et en option, mais alors on oublie le "sans viande": quelques lardons revenus avec les oignons), 
On fait gratiner le tout;
L'haleine de chacal est assurée, mais nous nous roulons par terre.

  • 9. Panna Cotta au munster avec tomates cerise, accompagnée de pommes de terre sautées
Eh oui! La folle de la panna cotta a encore frappé: ça c'est un test tout récent, en mode "je veux faire une panna cotta salée mais je n'ai rien dans mon frigo hormis... du munster, tiens Google dis-moi que c'est possible". 
Et ça l'est.
Et c'est simplissime.
Et c'est vachement miam.
(et pour info ça se tartine aussi très bien sur des canapés pour un apéro...)

  • 10. Crumble carotte / patate douce / courge
Marier 2 ou 3 de ces légumes en les balançant, en morceaux, une quinzaine de minutes dans un panier vapeur (on peut leur adjoindre un oignon) puis hop, dans un plat à four.
Cela peut se recouvrir d'un crumble à base de graisse + quinoa + gruyère râpé ou graisse + flocons d'avoine, ou d'un mélange d'un peu tout ça. 
Un peu de muscade ne fait pas de mal.

  • 11. Hochzeitssuppe aux quenelles de semoule
Il s'agit d'une recette de soupe / bouillon enrichi, venue tout droit d'Autriche, et que je vous présenterai dans mon prochain billet [ici!]
Délicieux aux premiers frimas...

  • 12. Crêpes
Une bonne soirée crêpes, ça ne rate jamais son effet; et franchement, y a pas moins cher.
Sur les premières crêpes on fait fondre divers fromages, sur les suivantes on n'a que l'embarras du choix entre miel, confitures, sucre... ou mon Nutella fait-maison, souvenez-vous!


Voilà, maintenant que j'ai fini d'écrire ce billet, je crève de faim.
En espérant qu'il vous inspire un soir de profonde perplexité menuesque.

15 commentaires:

  1. Bonjour, vous le saviez peut-être déjà, mais c'est toujours utile à mentionner au cas où : le fer provenant des végétaux est mieux absorbé si consommé avec aliments riches en vitamine C. Un filet de jus de citron sur les légumineuses ou du persil frais, un jus d'orange avec du pain complet... Moi je ne savais pas, au début, et ça m'a pas mal aidé à redresser la barre, même si ce n'est pas une solution miracle si pertes de sang trop importantes. A noter aussi que trop de produits laitiers en même temps que les repas riches en fer n'aident pas, trop de calcium a tendance à gêner l'absorption du fer... Mais je sais que c'est difficile de s'en passer point de vue goût, haha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je l'ai appris à ce moment là du coup j'ai investi dans un kilo de citrons :D
      Et je vais faire gaffe aux produits laitiers alors!

      Supprimer
  2. Si tu es enceinte, comme le suggère Aurélie B, pas de foie ! C'est dangereux pour le bébé.
    (Oui, je sais, on s'emballe, on s'emballe...hi, hi, hi...mais la magie d'une naissance future est irrésistible. On a envie d'y croire !)
    Swanilda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop mignonne!!
      Je note... pour l'avenir (je savais pas ça ! Où est le problème ?)

      Supprimer
    2. Il y a trop de vitamine A dans le foie : un excès de vitamine A peut mener à des malformations chez le bébé. Par ailleurs, le foie est le filtre de l'organisme et contient beaucoup de toxines.
      Swanilda

      Supprimer
    3. Hihihi moi pour le foie on m a convaincu de ne plus trop en manger car vu sa fonction de filtre , il absorbe tous les mauvais trucs que les animaux ont mangé ... tu as donc interet a etre hyper sure de sa provenance

      Supprimer
    4. Il me semble que tous les abats sont déconseillés enceinte

      Supprimer
    5. Comme dit Aurélie, le foie est un filtre et il accumule beaucoup de toxines. Par ailleurs, il contient de la vitamine A à fortes doses. Hors, au delà de certaines quantités, la vitamine A est à l'origine de malformations chez le bébé.
      Swanilda

      Supprimer
    6. Merci pour les informations!
      Mais du coup cela concerne aussi boudin et andouillette ?
      (J'ai ptet oublié mais je suis quasi sûre de ne jamais avoir fait gaffe à ça durant mes deux grossesses)

      Supprimer
    7. Le boudin : pas de problème ! L'andouillette, je ne pense pas non plus, à confirmer.
      Les amandes aussi sont riches en fer. Une poignée de temps en temps, et tu peux faire tes sauces salades avec de la purée d'amande en remplacement de la moutarde. Ça donne un goût un peu sucré, mes enfants aiment beaucoup.
      Swanilda

      Supprimer
    8. Merci Swanilda! Bon alors j'ai du mal à comprendre ce qui pose problème ou pas... un doute affreux m'étreint : la langue de boeuf, ok ou pas OK ? Si pas OK, je vais filer chez le boucher dare-dare, qu'au moins j'en profite tant qu'il est encore temps.
      Ah oui, les amandes ! je vais aller en racheter, tiens.
      Pour les sauces salades, c'est une bonne idée... pour quand j'en fais, c'est à dire jamais, puisque je me contente du goût donné par des huiles un peu exotiques notamment l'huile de pistache sur laquelle j'avais même pondu un billet. Mais c'est bon à avoir en tête!

      Supprimer
  3. Un petit truc facile pour booster sa consommation de légumineuse en ces temps, hummm, hivernaux qui arrivent : je rajoute systématiquement des légumineuses dans mes soupes. Ca épaissit et ça apporte du fer.
    Bon courage (PS le thé est aussi un frein à l’absorption du fer)
    Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le tuyau ! Question: du coup ça ne donne pas un peu toujours le même goût aux soupes?
      Oui pour le thé je sais donc je fais gaffe à ne pas prendre cela au meme repas, je crois qu'il faut 2h non ?

      Supprimer
    2. Non, je varie. Lentilles corail pour les soupes oranges (oui oui je fais soupes selon les couleurs) donc carottes, patates douces, courges... ; lentilles vertes pour les soupes... vertes (poireaux...), soupes de pois cassé, il y a aussi les haricots secs (mais plus contraignants car il faut les faire tremper).
      Pour le thé, il me semble aussi que c'est 2 heures. Ici, maintenant, je tourne plus aux tisanes (j'ai acheté des préparations dans une herboristerie selon mes différents soucis - allaitement, rhume, problème respiratoire, maux de tête....)
      Anne

      Supprimer
    3. Ah merci ! Je vois mieux, là, et je crois que ça va m'inspirer !

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...