PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 5 octobre 2016

Point - progression en septembre 2016

"Excusez-moi, vous auriez pas vu le mois de septembre ? Ah, il est parti !? Ça alors, pourtant je ne l'ai pas vu passer !"

Septembre a filé, déguisé en août au niveau climat, et plein de changements entre reprise pro, vrais débuts de garde à domicile, débuts de l'IEF, etc

Malgré sa brièveté, il laisse des traces !

Chez la Bébounette

  • Langage: ça paaaarle, mais ça paaaaarle !
    • Nous avons un tas de nouveaux mots 
      • Attends, éteins, dédééé (qui veut dire manger), donne, main, crème, pain, pyjama, eau
      • Hop
      • zoliiiii (=chaussures; ben oui, à force de lui dire qu'elle a des jolies chaussures...)
      • nounou's, lapin, câlin
    • mais aussi des premières phrases de deux mots : veux lait, veux l'eau, veux câlin

  • une 4ème dent (mais bien davantage de nuits pourries parce que, même sans sortir, les autres dents se manifestent)

  • de gros progrès en motricité fine, 
    • et notamment une passion pour la fermeture du casque de vélo de son frère (elle réussit à fermer, hein, pas à ouvrir)
    • et tout récemment, sa fascination pour ses petites chaussures s'est étendue aux paires de toute la maisonnée, qu'elle chausse sans discrimination.
      • Elle réussit à marcher avec les miennes (ça fait un boucan ! Mais que fait la voisine ??)
      • mais aussi, aprés avoir longtemps mis ses mains dans les bottes de son frère, elle parvient maintenant à les enfiler à ses pieds (franchement, visez  le look...)


Chez le Bébou

  • Motricité globale
Les débuts de vélo de grand se sont bien consolidés, toujours pas de démarrage totalement autonome ni de freinage dans les règles, mais beaucoup d'assurance entre ces deux moments; les tours de parc sont devenus un grand hit, et j'avoue, j'avoue, j'avoue et je revendique le fait que je suis ravie de savoir que, les grands froids et l'humidité venus (et donc peu propices à de longues heures dans l'une ou l'autre aire de jeux), il suffira de le coller sur son vélo pour lui permettre de se dépenser tout son soul en un temps réduit.
Autre progrès fulgurant, pour le coup : F. n'avait jamais témoigné de grande envie d'escalader l’araignée de l'un de nos aires de jeux habituelles. Après de longs mois à lorgner sur les enfants s'y donnant à cœur joie, et à tâter du pied les cordes, il avait fini par s'habituer à en escalader le premier niveau, et restait prudemment à 50 cm du sol sans tâcher d'atteindre les niveaux plus élevés.
Mais ça, c'était avant.
En l'espace d'une semaine, début septembre, il changea du tout au tout sa politique et grimpa tout en haut, développant au passage une technique de descente un peu flippante à première vue (Y en a une qui s'en souvient...), mais rapidement fiabilisée et à présent très maitrisée : se laisser pendre par les bras jusqu'à ce que ses pieds rencontrent le niveau du dessous.
Ya du muscle dans ses bras, comme il nous l'a simultanément prouvé en s'attaquant aux barres en fer (vous savez, les trucs style pompiers) pour lesquelles il avait toujours témoigné un attrait prudent ( "je veux descendre avec la barre ! - Vas y alors. - Euh, non" ) : non seulement il y va, mais il est capable d'y rester cramponné longuement, et de maîtriser sa descente par paliers (au lieu de se laisser tomber comme un gros sac, du genre de sa mère, quoi).

Ces audaces soudaines cohabitent cependant avec l'apparition tout aussi soudaine d'une série de peurs : peur de prises électriques, notamment, qui "le regardent" et "vont l'attraper". (au point que certains matins, il poste un nounours en peluche devant chacune des prises de la cuisine histoire de s'en protéger), peur des moutons de poussières sous le radiateur,...


  • Motricité fine
    • les petits boutons ont la côte ! Du coup, je m'efforce de lui mettre un max de chemises pour nourrir son intérêt (et m'éviter d'avoir à lui enfiler son haut, car je n' ai toujours pas réussi à lui apprendre à enfiler / ôter un T-Shirt seul; y a ptêt une technique ?)
    • l'adresse se développe, et nos séances IEF ont vu d'énoooormes progrès en découpage, notamment; mais je pense vous pondre prochainement un ou deux billets spécifiquement orientés "premier bilan d'IEF après quelques semaines", je ne m'attarderai donc pas sur le sujet aujourd'hui !

  • Le langage continue à se développer

La période des pourquoi bat toujours son plein, mais nous observons déjà les fruits de la technique de plus en plus rodée du "t'en penses quoi ? / A ton avis ?" évoquée le mois dernier (c'est simple : j'alterne entre les deux: 1er pourquoi, réponse A, 2ème, réponse B, 3ème, réponse A, et ainsi de suite).
Là où au départ cela permettait surtout de tarir un peu les pourquoi, à présent cela déclenche la plupart du temps une ébauche de raisonnement chez F..
Nous voyons, ou plutôt entendons, son cerveau tenter d'établir des liens entre les choses, les structurer, les ordonner, les interpréter. Sa jeune intelligence s'exerce et je me mords les doigts de chaque moment où une réponse machinale à un pourquoi vient empêcher cet exercice (non que je ne veuille plus jamais répondre à ses pourquoi; mais peu à peu, j'acquiers une meilleure perception des pourquoi qui réclament une réponse de ma part, et de ceux qui réclament une question... et plus le temps avance, plus la deuxième catégorie prend le dessus). 
Je KIFFE cette méthode!
Par ailleurs j'ai aussi cherché à davantage mettre en pratique le conseil du "pour que" donné en commentaire du même article, et j'aime bien aussi ;-)

  • Gros développement aussi, et un peu surprenant : nous avançons tout droit vers la propreté de nuit !
Autant il y a quelques mois encore j'avais hâte que nous arrivions à ce stade, tout en ayant peu d'espoir puisque les couches de nuit finissaient systématiquement humides et pas qu'un peu, autant ces derniers temps je m'étais détendue et attendais benoîtement que le Bébou donne le signal.
J'étais bien décidée à ne mettre aucune pression et à laisser tout le temps au temps.
Et puis finalement, j'ai envoyé toutes mes résolutions aux oubliettes, et c'est quand même moi qui ai "forcé" les choses: vers la fin de l'été le Bébou s'est en effet remis à faire ses selles dans la couche, tard le soir après son coucher, ou le matin avant qu'on ait eu le temps de la lui ôter (et ce, malgré des invitations répétées à venir nous voir si besoin...) (franchement, globalement je trouve les couches lavables super, mais alors quand on passe au niveau "gestion des selles de bambins", là le glamour prend un coup dans l'aile!)
Après... un certain temps à nettoyer tous les matins des couches immondes, le dernier matin la couche coupe était pleine, j'en avais nettoyé une tard le soir quand il était venu se plaindre qu'il avait fait, et une le matin au réveil. C'était trop, j'ai jeté l'éponge au sens propre comme au figuré.
J'ai ainsi décrété que je préférais faire des machines de draps que des rinçages de selles, et ai expliqué au jeune homme qu'il n'allait plus porter de couches la nuit, et qu'il apprendrait peu à peu à se lever pour aller aux WC / pot. En mode "zéro pression", chaque drap mouillé étant accueilli de manière neutre : "tu es en train d'apprendre, ça va venir".
Moralité, 10 jours à changer les draps tous les matins (heureusement que j'avais ma routine hebdomadaire de linge pour aider à garder le cap; du coup eh bien j'assumais 1 mini lessive en plus chaque jour), sans le moindre signe d'amélioration. Je commençais à me demander si j'avais été bien avisée, si je n'étais pas partie pour des mois comme ça, et si lesdits mois n'étaient pas susceptibles d'habituer F. à mouiller ses draps.
Et puis pouf, deux nuits sèches d'affilée (autant vous dire qu'à ce moment, je ne me tenais plus, j'étais persuadée que c'était bon) Et la semaine d'après, deux nuits sèches d'affilée encore, une nuit mouillée, une nuit sèche ensuite.
Bref, ce n'est pas acquis, mais c'est en bonne voie ! Je sais à présent que ce n'est foncièrement pas trop tôt pour lui, reste encore à ce qu'il améliore sa maîtrise du truc. Ça se fera en temps et en heure, hakuna matata !

  • Plus embêtant, les manifestations d'hostilité envers sa sœur sont revenues en force.

    • Elles cohabitent avec
      • un énorme intérêt pour jouer ensemble (trop mignon)
      • et une grosse tendance à l'imiter (trop énervant - puisqu'il s'agit notamment des fois où elle tape sa cuiller sur sa chaise haute, ou se badigeonne de purée).
    • Dur dur à gérer pour moi, malgré la lecture du sublime "Frères et Sœurs sans rivalité" de mes F&M chéries (dont les notes de lecture dorment toujours dans un brouillon de billet), j'ai souvent réagi au quart de tour, en ayant bien conscience que je n'arrangeais rien. J'y travaille, j'y travaille, et je projette de m'attaquer très prochainement à la finalisation du billet susmentionné histoire d'ancrer un peu plus le tout...
Quant à moi, justement, eh bien, je continue à cheminer doucettement.
Je réalise que j'ai encore beaucoup, beaucoup, beaucoup de taf sur la gestion de ma propre colère (je crois que je viendrai vous en reparler sous peu), et je re-re-relis "Parler pour que les enfants écoutent, écouter pour que les enfants parlent": toujours dans la F&M-mania, j'ai le sentiment que les lire et les relire en boucle me permet peu à peu de m'en imprégner, je redécouvre des choses à chaque fois, ou les revois sous un nouvel angle.
Par ailleurs je suis en grande réflexion sur mon avenir pro, mais ça aussi, je viendrai vous en parler sous peu, là encore pondre un billet sur le sujet m'aidera à structurer un peu mon bazar cérébral et émotionnel.
Ce blog est un divan très confortable !

12 commentaires:

  1. Sur le mode d'emploi de la draisienne de la grande, il est écrit que c'est seulement vers 4 ans que l'enfant à la capacité de gérer un freinage au frein. Donc patience !
    Pour la continence, elle a commencé aussi par les nuits ! Bon elle avait 2 ans et j'en avais été toute surprise. Le jour ne s'est fait que vers 2 ans 1/2. L'étê de ses 2 ans, je l'avais mise en robe et culotte (d'ailleurs très très pratique les robes !) et j'avais épongé le parquet tout l'été. Avec l'automne nous avions remis les couches. Puis celà s'est fait tout seul vers Noël. Pour les selles si l'enfant fait à horaires fixes, c'est pratique, on repère ce moment et on l'installe sur le pot mais pour ma fille il n'y avait pas d'horaire particulier.
    Pour mon petit de bientôt 2 ans, je sens que celà va être plus compliqué. Cet été on l'a mis en slip. On a beaucoup épongé. Mais celà n'a pas vraiment fait bougé les choses. Lorsqu'il fait il va plus souvent nous le dire pour qu'on change sa couche, voir il l'enlève tout seul. Et effet collatéral, il a appris à mettre ses slips et ses shorts ! En revanche pour les selles, j'ai un gros problème car il fait 4-5 fois par jours (oui, oui !) donc je passe beaucoup de temps dans le caca et y en a marre ! ( même pour lui c'est pénible)
    Dans les couches, tu ne mets pas de voile de protection qui permet d'avoir moins à frotter ? Chez nous ça défile vite mais c'est quand même bien pratique.
    Il faudrait que je relise Fet M et surtout celui des frères et sœurs car jusqu'â il y a peu j'intervenais beaucoup entre les 2. Maintenant que le petit est plus grand je les laisse peu à peu se débrouiller mais il faut que je retravaille sur ce point.

    Rien à voir avec le billet de ce jour mais si tu as la possibilité d'aller faire le stage 1 et le stage de matière d'éveil à la source (demande à Nawel, Zélie and co), fonce ! Celà représente un coût mais pour bien comprendre Montessori, je crois que c'est essentiel. Je serais aller droit dans le mur sans celà. (Je ne sais pas comment Clotilde de Chanteclerc a fait pour s'en sortir sans formation ! ?).
    Et enfin si un jour tu projettes de passer par Nancy, viens à la maison !
    Servane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello !
      oui, la propreté, plus j'avance, plus j'ai l'impression que y a vraiment pas de voie unique... pour la prpreté de jour j'avais pas mal épongé, mais y avait quand meme vite eu des progrès, perturbé ensuite par une adaptation chez notre ancienne assistante maternelle.
      Là, j'ai l'impression qu'E. s'intéresse beaucoup au sujet, elle se met souvent sur le pot (avec ses couches) en disant caca, et parfois je réalise après coup qu'elle a du plus ou moins faire à ce moment-là.

      concernant le voile de protection: de base, j'utilise des voiles polaires, et je rajoute les voiles jetables pour les périodes monstrueuses. Mais les "productions" de F. se gaussaient de ces mesures protectrices, débordant largement autour du voile.

      Oui, F&M conseille à la fois de moins intervenir, mais aussi comment intervenir d'une manière qui aide: un point que j'ai bien aimé, car conseiller de ne pas intervenir, c'est bien joli, mais outre le fait que c'est difficile, il y a surtout les cas dans lesquels franchement, ce n'est pas adapté !

      Oui Clotilde m'épate de faire tout ça sans formation, moi je vais encore réfléchir à tout ça; ce qui m'ennuie avec les trucs à la source, c'est que ça me demande de grosses absences et c'est difficile à organiser...
      yes pour Nancy, merci, et idem pour toi Strasbourg (d'autant que j'ai réalisé que nous nous connaissions par procuration hihihi)
      bon weekend
      Gwen

      Supprimer
    2. oui pour la source ce n'est pas hyper évident de s'organiser mais on a réussi !

      Supprimer
  2. Ah oui je confirme je m'en souviens de F sur l'araignée du parc ;-)
    L'apprentissage de la propreté ... exercice pas simple pour eux et pour nous .... ça use nos nerfs, notre patience et nos machines ... 2 filles et 2 gestion totalement différentes, bref y a pas de méthode, on fait comme on le sent, avec nos enfants , leurs peurs, leurs caractères, leur fatigue et la notre ;-)
    Sinon je te piquerai bien le F&M sur les frères et soeurs .... j'ai beaucoup beaucoup beaucoup de mal à gérer les crises entre les deux surtout quand la grande s'en prend joyeusement à la petite sachant très bien ce qui va l'embêter et bing je rentre direct dans la colère, ça me touche au plus haut point... je travaille beaucoup dessus aussi!
    Pour ma part, j'ai constaté que ces crises arrivaient beaucoup plus quand la grande est "insécure" , donc beaucoup moins en période de vacances et beaucoup le soir après l'école comme une décharge ;-(
    Bon on pourra en discuter de vive voix vendredi ... d'ailleurs on fait quoi , comment , ou?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihihi ;-)
      c'est un point que j'avais bien aimé dans le F&M justement : ils passent un temps à mon sens très utile, avant de se lancer dans des "que faire", à analyser les différentes raisons des disputes. Et l'aspect "décharge" en est un.

      Supprimer
  3. De notre coté PetitF a envie de lacher les couches mais il n'y arrive pas :-( je ne sais pas trop comment l'aider... j'essaye de ne pas mettre la pression c'est clair que chaque enfant est différent (3 enfants et 3 ages pour l'arrêt des couches la nuit)
    Bravo pour le vélo de grand ça c'est une super étape!!
    le F&M fratrie est vraiment super (je pense que je vais l'acheter, je l'avais eu à prêter par une amie)
    Je vous souhaite un beau mois d'octobre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah il a vraiment envie, le manifeste, mais ça rate quand meme ? Car chez nous je pense que l'ambivalence grand/petit joue un rôle dans la persistance du truc...

      Moi pareil pour le F&M, je l'avais piqué à la biblio mais je vais finir par l'acheter, comme tous les F&M, j'ai trop besoin de les re(re-re-re-re-re-re)relire fréquemment... Mais bon j'essaie de diluer ces achats dans le temps, d'autant qu'à un moment je suppose que j'achèterai aussi celui de Haim Ginott... et puis je vais emprunter, au moins, celui sur "parler pour que les enfants apprennent'
      beau mois d'octobre à toi, merci!

      Supprimer
  4. Rien à voir mais j'ai le même plancher et tu sais avec quoi j'aime le laver pour qu'il soit tout brillant et qu'il sente bon ? De l'eau chaude et quelques gouttes d'huile essentielle d'orange !

    Ici, la propreté n'est pas encore à l'ordre du jour, il essaie mais n'y arrive pas. Bah y'a pas le feu au lac. Le mien a des peurs aussi parfois qui s'en vont comme elles sont venues. Pour la colère, tu n'es pas la seule... Et donc j'ai hâte de lire la suite. C'est vrai qu'il est confo ce divan ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hihi pour le plancher, ça me fait penser que je suis toujours loin d'avoir pondu un billet sur ce dont je me sers en ménage... mais bon, je crois que ça va encore attendre j'ai encore d'autres trucs en projet !

      je travaille d'arrache pied sur la colère (sur le terrain, et sur le billet), donc à bientôt !

      Supprimer
  5. Visiblement tu n'y dors pas sur ton canapé ;) De jolis progrès pour tout le monde (j'adore le stade "je chipe les chaussures", trop mignon !! une miss avait aussi essayé les chaussures boite à chaussures et le mieux c'est qu'elle arrivait à marcher avec!).
    A découvrir donc tes changements pros...
    Bonne journée Gwen !

    RépondreSupprimer
  6. Salut Gwen,
    Je lis ton blog pour la 1ere fois et peux te donner une piste pour gérer l'habillage : pour enlever le tshirt, croiser les bras en en attrapant le bas puis lever le tout au-dessus de sa tête ! Fonctionne bien avec Miss Céleste (pas du tout relou elle non plus pour faire tout toute seule lol)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hey, bienvenue ici MamandeCéleste ;-)
      alors j'ai déjà testé cela sans succès, ceci dit si tu me dis que c'est ce qui marche le mieux, ça vaut le coup que je persévère. A
      près tout, le coup du manteau non plus n'a pas marché pendant longtemps, et en fait c'est une fois que je l'ai fait moi-même, que F. a trouvé ça rigolo et a cherché à m'imiter.
      Démonstration par l'exemple à transposer prochainement, du coup !

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...