PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

dimanche 19 juin 2016

Château de Rastatt avec des enfants [soupir] et enseignements

Ce samedi, dans le but de profiter une dernière fois de nos Museum Pass avant leur expiration la semaine prochaine, nous avons fait un saut de l'autre côté de la frontière afin d'aller visiter le Château de Rastatt, à 3/4h de chez nous.

Très chouette résidence du 18ème siècle, une série de pièces d'apparat, de style baroque, très sympa à visiter (le billet donne par ailleurs accès à une série d'expositions sur l'art de la défense, qui présente aussi un certain intérêt)...
Très sympa, voui...mais pas forcément pour tous les publics!

Bon à savoir
  • Château bordé par un parc sympa aux pelouses attrayantes (et autorisées - nous sommes en Allemagne...), qui, si la météo avait été moins humide, auraient été parfaites pour notre pique-nique; en revanche, pas d'aire de jeux à proximité (selon la fille de l'accueil)

Mais surtout : dès notre arrivée, les deux points suivants nous ont un peu inquiétés
  • Poussettes interdites alors qu'une résidence de ce style offre de grands espaces qui seraient tout à fait compatibles avec une poussette, considération qui avait pesé dans notre choix de visiter ce château (notre première tentative de visite du Haut-Koenigsbourg nous avait à l'époque ouvert les yeux sur le fait que chateau moyen-âgeux et ses cent escaliers + poussette = pas combinaison gagnante) 
  • Visite possible uniquement avec visite guidée (visite guidée proposée uniquement en allemand, du reste... pour nous cela ne pose pas de problème, mais c'est bon à savoir et assez curieux au vu de la proximité du château avec la frontière !)

Qu'à cela ne tienne, nous avons quand même tenté notre chance, en sortant Bébou de sa poussette (la Bébounette étant tranquillement casée dans le Mei-Tai)

Verdict: cette visite est i-dé-a-le pour les jeunes enfants, et s'est révélée par-fai-te-ment adaptée aux nôtres :
  • Des tas de portes avec tout plein de systèmes de fermeture différents, mais que seule la guide est habilitée à actionner
  • Un grand nombre de fenêtres qu'il est hors de question d'ouvrir (d'ailleurs, vous ai-je dit que l'un des plus chouettes trucs de notre récent voyage était les différents systèmes de volets que F. a pu expérimenter ? Apprentissage méga-rapide du mot "manivelle", notamment, et musclage des bras par actionnage répété desdites manivelles...)
  • De chouettes sièges en tapisserie sur lesquels on n'a pas le droit de s'asseoir et encore moins de grimper
  • De splendides rideaux de lits à baldaquin qu'on ne peut bien entendu ni fermer ni secouer ni même toucher pour constater que "c'est tout doux"
  • Quelques jolis meubles en marqueterie, avec de jolis tiroirs bien attirants
  • De somptueux parquets pour faire des glissades
  • Des grands espaces, avec beaucoup de hauteur de plafond, peu meublés, offrant une caisse de résonance dont les effets ont beaucoup intéressé le Bébou qui a souvent souhaité les tester
  • ceci, rappelons-le, dans le cadre d'une visite guidée; avec des explications aussi intéressantes qu'aisément couvertes par les vocalises d'une Bébounette, stimulées par les tests d'écho réalisés par son frère
= le palais de... la frustration.

A noter toutefois : une guide toute gentille et super compréhensive qui a cherché à nous mettre à l'aise 
  • en disant qu'évidemment avec cette interdiction des poussettes ça créait des problèmes là où il n'y en aurait pas eu, qu'elle n'arrêtait pas de le remonter au dessus mais sans être écoutée 
  • en parlant de ses pires visites avec sa propre fille
  • en s'intéressant aux enfants et en essayant ses quelques mots de français sur F.
et un groupe au demeurant très coopératif, qui ne nous a pas fait une seule remarque, et dont plusieurs membres sont même venus faire moult risettes à la Bébounette (faut dire, celle-ci nous aide bien, comme elle est tout sourires l'atout séduction/"n'en voulez pas à mes parents et mon frère" joue à fond)

Mais bon, quand au milieu de la visite elle a du abandonner le groupe pour conduire Monsieur Bout jusqu'aux WC (tout en bas) parce que "Pipi ! Pipi !!" pour F. , ça l'a un peu stressée... et ça a achevé Monsieur Bout qui est resté jouer dehors avec le Bébou jusqu'à la fin de la visite. 

Bref, succès total.


Moralité (parce que tant qu'à faire, autant en tirer des enseignements utiles pour l'avenir) - non et puis nous rouspétons, mais c'était chouette quand même : au retour nous en avons profité pour faire un plein de courses chez Lidl version deutsch, ça valait le coup !
  • nous en ressortons confortés dans notre décision de ne pas prolonger nos Museumpass (j'hésitais ici); Monsieur Bout était même d'avis de ne plus tenter une seule visite avant la majorité des enfants, mais bon, le temps faisant son œuvre, hein, ...
  • je sais désormais qu'avant de prévoir une visite de ce genre, je prendrai le temps de passer un coup de fil pour vérifier que les poussettes sont bien autorisées
  • et/ou nous privilégierons des sorties dans des châteaux bien en ruine permettant à F. de les escalader, les toucher, etc; tout son saoul

et puis je vous demande : pour visiter des trucs avec de très jeunes enfants, avez-vous d'autres tuyaux, astuces et recommandations ?!

6 commentaires:

  1. J'imagine tout à fait la frustration de F devant les magnifique portes et fenêtres!!
    Bon je te rassure, chez nous aussi le musée c'était un calvaire ... cette année a été la première a peu près gérable et on a fait le musée zoologique et le musée d'Art moderne!!! Donc on ne prenait pas trop de risque!!
    Pour les châteaux, chez nous c'est tjrs ceux en ruine et sans visite guidée pour le moment ;-)
    On testera le Haut Koenigsbourg cet été je pense!

    RépondreSupprimer
  2. Pour les idées et des trucs et astuces : le blog avenue reine Mathilde de Tiphanya

    RépondreSupprimer
  3. Penses tu que F aurait accepté de rester dans sa poussette pendant toute la durée de la visite ?

    Sinon.. visiter des sites kids-friendly ? Je suis sûre que le musée de la ferme passionnerait J ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Nawel: oui tu as toi-même fait l'expérience du degré de fascination opéré par tes propres fenetres et portes sur mon fiston, tu mesures le challenge lol...

    Vanou : merci du tuyau, je ne me souviens pas avoir repéré quelque chose là-bas mais je n'ai sans doute pas suffisamment fouillé ! M'en vais retourner y faire un tour du coup ;-)

    Clotilde : début mai nous avions un mariage dans le Centre et nous avions fait la visite du Chateau de Valencay, mais nous avions stratégiquement mal joué en ne prenant pas la poussette du jeune homme, parce que justement nous ne pensions pas qu'elle nous serait utile. La visite s'est merveilleusement bien passée tant qu'il a été calé dans celle de nos amis, une fois que ceux-ci en ont eu besoin pour leur propre marmaille, en revanche...
    C'était sur cette expérience que nous nous basions en misant sur la poussette ! D'autant que le circuit de visite de Rastatt n'est en soi pas bien long et que F. était tranquille calé dans sa poussette en mode "pouce" quand nous avons du l'en déloger, je pense qu'il aurait tenu les 3/4h de visite sur le mode observateur distant, au besoin en traçant quelques grands 8 et autres détours.

    gros lol pour le musée de la ferme, mais oui, nous allons revoir nos objectifs de sortie, chat c'est chûr.

    RépondreSupprimer
  5. Des lieux avec des escaliers immenses que l'enfant pourra monter et descendre autant qu'il veut !
    Pas évident quand ils sont petits. C'est pourquoi nous avions finalement attendu (j'en parle là : http://apprendreavecbonheur.blogspot.fr/2015/11/apprendre-avec-bonheur-dans-des-lieux.html), elles n'en profitaient pas vraiment...
    Bonne journée à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Isa et merci de ton avis ! Et du lien vers ton article, très intéressant en effet !! (d’ailleurs j’ai réalisé récemment qu’en fait je ne t’avais jamais ajoutée dans ma bloglist, scandale ! j’ai rectifié cela)
      Ça va pouvoir alimenter nos réflexions…
      Et tu as tout à fait raison quant à l’escalier, je retrouve bien mon F. dans ta M. ;-)
      d’ailleurs il y en avait un immense à Rastatt MAIS comme c’était une visite guidée il était hors de question de rester à la traîne et de laisser F. en profiter tout son saoul… en revanche j’y réfléchirai si nous réessayons quelque chose dans les prochains temps, et nous ouvrirons l’œil…

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...