PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

jeudi 23 juin 2016

Recruter son assistante maternelle - quels critères de choix ?

Ma recherche d'une nounou à domicile, ainsi que mes réflexions concernant notre ass mat actuelle, m'ont amenée à me plonger dans mes souvenirs de recrutement d'ass mat. 
Point toujours facile de savoir s'orienter, et d'identifier les critères de choix ! Une des clés à un recrutement réussi est pourtant d'être au clair sur ce que l'on recherche, et de pouvoir prioriser afin de prendre la meilleure décision. 

En cette fin d'année scolaire où l'une ou l'autre lectrice sera peut-être elle aussi en pleine réflexion sur le sujet, voici donc une série de questions / critères qui peuvent venir alimenter votre réflexion :

Les considérations pratiques

Celles-ci jouent un rôle très important: la particularité de la garde par une assistante maternelle est bien que votre enfant est accueilli au sein du domicile d'une autre personne, au sein d'un autre foyer, et de nombreux points spécifiques en découlent (dont on n'a pas toujours conscience au départ, du reste... c'est souvent après, et fréquemment quand ces points se mettent à poser problème, qu'on réalise leur importance).

Localisation 
  • Ampleur du détour représenté : chaque minute compte et se répercute sur le temps à passer avec votre enfant, le stress de la préparation du matin, le potentiel de risques de bouchons, et du coup sur l'amplitude de votre journée de travail et du temps de garde de votre enfant.
  • Distance du domicile, dans l'absolu: si zéro détour car proche de votre lieu de travail, mais assez éloigné de chez vous,
    • cela peut être assez gênant lors d'un congé mat' ou pour tout autre raison qui pourrait vous amener à ne pas travailler mais à faire garder votre enfant...
    • par ailleurs cela peut impacter la capacité à partager entre maman et papa la charge des trajets (c'était un critère essentiel pour nous en Normandie, par exemple : nous n'avions qu'un véhicule, utilisé par moi; même si au quotidien les trajets reposaient majoritairement sur moi, il fallait, pour que je puisse affronter des imprévus sereinement, que Monsieur Bout soit en mesure d'aller chercher le Bébou à pied si nécessaire)
  • Facilité à se garer : ça aussi ça compte ! Si tous les jours c'est le stress (surtout si vous êtes aussi douée que moi...), ça ne facilite pas les choses. Si vous avez le choix entre perdre 5 minutes et claquer 40 centimes tous les jours avec un parcmètre, ou vous prendre une prune bien salée à intervalles plus ou moins réguliers, ça aussi ça va finir par vous courir sur le haricot.
  • Et si vous avez deux jeunes enfants à apporter simultanément, la sécurité de l'endroit où vous sortez les enfants de la voiture peut aussi jouer : par exemple la fois où le le grand choisit inopinément de courir partout pendant que vous détachez la petite (non non, toute ressemblance avec une situation ayant réellement existé serait pure coïncidence) 
  • Les écoles de rattachement : si vous envisagez que la garde se poursuive au delà des 3 ans de l'enfant, et que celui-ci soit scolarisé, à quelle école l'ass mat est-elle susceptible d'accompagner votre enfant ?
  • Fréquentation du quartier : si elle va au parc du coin, les enfants fréquentés peuvent être très différents. C'est un point auquel notre adresse actuelle m'a rendue sensible : je suis souvent très favorablement surprise de la douceur de beaucoup des enfants rencontrés dans le parc près de chez nous  - je parle surtout des plus grands: là où certains peuvent être brutaux, grossiers, et ne pas prendre garde aux petits, chez nous ils sont souvent très protecteurs, soigneux avec les jouets prêtés, etc
  • Logement : plus la différence avec le vôtre est grande, plus ça va être dur d’y laisser votre marmot; en Normandie, la première nounou rencontrée habitait un appartement en entresol, obscur, et exigu, le contraste avec les grands espaces lumineux de notre maison m'avait vraiment interrogée sur le sens qu'il y avait à sortir notre enfant d'un chouette environnement pour le "garer là".


Hygiène & ordre
  • de la maison : une collègue récupérait sa fille avec les chaussettes noires de crasse (pas le reste des vêtements, étonnamment, d’où l’hypothèse que la nounou enfilait un tablier / combinaison à sa fille pendant la journée)
    • pour certains une maison ordonnée est un signe rassurant,
    • d’autres voient positivement un « joyeux désordre »…
    • le logement de la toute première ass mat rencontrée pour F. en Normandie m'avait complètement paniquée : sombre (appartement en entresol), fouillis, pas soigné, pas propre et avec en bonus la litière du chat - qui sentait ! - en libre-service dans un grand couloir au sujet duquel elle m'avait dit  qu'elle laisserait mon enfant y jouer quand elle serait occupée dans le salon ou la cuisine : chouette, un bac à sable immunisant automatiquement contre la toxoplasmose ! (quoi on s'en fout c'est un mec ?)
  • des enfants : fréquence du change des couches, des vêtements :
    • une candidate m’avait prévenue qu’elle détestait que les enfants portent des vêtements sales et qu’elle tenait donc à avoir plusieurs tenues de rechange à disposition pour le changer à la moindre tâche : ça ne m’avait pas trop attirée, F. avait du reflux, et j’avais décidé que sauf truc trempé, une tenue / jour serait suffisant :
    • charge de travail de lessive pour moi, mais aussi désagrément d’être habillé / déshabillé en permanence, pour mon enfant.


  • d'elle-même / ses gosses : soignés, voire trop ? jusqu'à quel point son parfum sur votre bébé va-t-il vous gêner ? négligés ? on peut préférer qu'elle s'occupe bien de notre enfant plutôt que de se pomponner, mais personnellement être reçue par quelqu'un de pas coiffée (alors que cheveux longs) m'avait refroidie. (impression de négligence d'ailleurs renforcée par l'aspect désordonné et pas bien propre du logement)


L'entourage

  • Présence d’autres enfants 
    • nombre, âge : F., bébé, était avec deux petites filles de 18 mois et 2 ans ½, à fond dans sa zone d’apprentissage proximale, c’était l’idéal (et elles étaient adorables) ; 
    • inversement, toutes les nounous ne sont pas à l’aise avec toutes les tranches d’âge et / ou leur gestion simultanée : certaines auront du mal à respecter le rythme et les besoins d’un nourrisson, ou à prendre le temps d’interagir avec lui, voulant entreprendre un tas de choses avec les plus grands ; inversement, certains grands enfants se retrouvent à tourner en rond, noyés et sous-stimulés au milieu des petits
  • Présence de ses enfants? 
    • & Situation familiale en général : grand-mère recevant ses petits enfants, maman d’enfants assez grands, qui doit attendre que vous soyez partie pour se consacrer à ses propres gosses, maman d’enfants du même âge dont les besoins peuvent se retrouver en compétition avec les vôtres ? il y a aussi le risque de congé maternité… 
    • Quel compagnon ? Quel degré de présence ? Si pas de compagnon, vous courez aussi le risque qu’elle rencontre l’amour en cours de route, et donc de voir arriver quelqu’un d’inconnu…et ne vous plaisant pas forcément ! (et non, en entretien vous ne pouvez poser des questions sur les critères de choix amoureux)
  • Elle a un animal
    • allergies, risque de blessures, hygiène ... 
    • familiarisation avec un animal à peu de frais, vous ne perdez pas une minute dans la gestion de la bête
    • c'est un point par exemple sur lequel j'ai revu mes priorités pour F. en Normandie: n'étant pas très à l'aise avec les chiens, je souhaitais privilégier un environnement sans animal, mais l'ass mat qui nous a plu finalement possédait un chien, pas trop gros, très bien élevé, habitué aux enfants, et toujours séparé d'eux à minima par une barrière de sécurité. Cette cohabitation aura finalement permis à F. de se familiariser avec les chiens tout en maintenant une saine prudence.

Aspects organisationnels

  • Flexibilité : avez-vous besoin ou non de souplesse au niveau des horaires ? jusqu'à quel point ? Que peut-elle vous apporter à ce sujet ? soupe à la grimace au moindre retard ? et si changement de planning ? (l'impact sera différent selon l'emploi du temps de ses soirées  / des plages horaires libres)
  • Repas
    • les prépare-t-elle elle-même, à base de quoi, à quel prix vous les facture-t-elle ? 
    • D'un côté cela peut représenter un gain de temps précieux pour vous, de l'autre une source de surcoût non négligeable (une des nounous rencontrées à Strasbourg imposait de fournir les repas elle-même - ce qui s'explique aussi quand elles ont plusieurs enfants à faire déjeuner : des différences de menus peuvent créer un certain nombre de problèmes diplomatiques - mais facturait le repas à 4€. et le goûter à 2 ou 3... faites l'addition, à la fin du mois ça représente une sacrée somme !)


Le style de garde

La nounou elle-même
  • Degré d’expérience et souplesse : 
    • on peut être rassurée par l’expérience de sa nounou, ou embêtée par sa tendance à tout savoir mieux que nous… (et ce besoin évolue : pour un premier, j'avais besoin d'être rassurée par l'expérience de quelqu'un, pour E. c'était moins le cas)
    • On peut avoir beaucoup d'expérience et combiner cela avec une grande curiosité / ouverture aux choses nouvelles, ou taxer, quelque soit l'expérience, vos demandes de lubies. Accueillera-t-elle favorablement des demandes différentes de ses habitudes ? Si elle a peu d’expérience, saura-t-elle agir dans différentes situations ? Ou aura-t-elle tendance à vouloir coller à ce qu’elle a appris en formation / observé autour d’elle, sans le recul ni la sérénité nécessaires pour accepter de faire autrement ?
  • Âge : maturité et débrouillardise, mais aussi forme physique et patience : j'avais rencontré une nounou de 72 ans, et en entretien j'ai vite constaté qu'avec elle les ballades en poussettes (dans un environnement vallonné) ne seraient pas fréquentes, et que la capacité de résistance au bruit, c'était pas gagné.

  • Tempérament : réservée, expansive, trop expansive ? Joyeuse ? Souriante ? Discrète ? Selon son propre tempérament, on éprouve là-dessus des ressentis différents, et c'est à prendre en compte. Après tout, c'est un "modèle' que votre enfant aura sous les yeux au quotidien.

  • Mode de communication :
    • bavarde ou pas, de quoi (votre gosse? Sa vie à elle? Potins?) : à la fin d'une longue journée de travail, vous ne déborderez pas forcément d'envie de passer encore vingt précieuses minutes à tailler une bavette à votre ass mat, vingt minutes en moins à passer avec votre bébé d'amour ! 
    • Détail et qualité des infos transmises, existence ou non d'un cahier de liaison; 
    • Dans la journée, elle vous appelle 3 fois pour vous poser des questions (pas moyen de déconnecter, stress) ou préfère le laisser crever que de vous tenir au courant ? (oui y a un juste milieu, aussi)

  • A l’aise avec les chiffres / le système / les déclarations
    • elle peut l’être et ça vous arrange bien, vous lui déléguez cela et vous êtes toutes les deux détendues par rapport au fait que tout est bien en règle ; 
    • elle peut l’être, en mode ultra-tatillon à vous sortir mille détails légaux et financiers ; 
    • elle peut ne pas l’être et être détendue sur le sujet pour peu que vous vous en occupiez bien et qu’elle puisse éventuellement montrer le contrat au RAM pour validation / conseil, 
    • elle peut ne pas l’être et être persuadée en permanence que vous essayez de l’entuber, à essayer de refaire tous vos calculs 36 fois (en vain, puisqu’elle ne maîtrise pas, donc aboutit à des résultats forcément différents des vôtres qui ne font que renforcer sa méfiance)
Les activités & le style d'éducation


  • Compatibilité entre ses croyances éducatives et les vôtres: une nounou souple pourra s'adapter à vos demandes, mais il faut être réaliste : si ses convictions sont très souvent aux antipodes des vôtres, cela se sentira.

  • Activités
    • proposées, imposées ? Nombreuses ? Trop nombreuses ? Adaptées à l'âge de l'enfant / son degré d'autonomie, ou trop compliquées ?
    • Jouets et matériels : plastique, bois, bling-bling et tut-tut ? Des livres ? Lesquels ? Là en exposition ou vraiment utilisés ?

  • Usage de la télé: fréquent, occasionnel ? 
    • quand je rencontrais des nounous pour F. avant ma première reprise pro, il m'est arrivé à deux reprises d'arriver dans une maison où la télé était allumée et l'est restée pendant toute la durée de l'entretien (on s'est contenté de mettre le son en OFF). Évidemment sur une émission hautement culturelle type Secret Story. Il était clair que si pour moi on ne l'éteignait pas, alors mon enfant allait y avoir droit en permanence. La 2ème maison arborait même une télé dans le salon et une dans la cuisine, pour ne surtout rien rater, ça aurait été dommage. 
    • La localisation du téléviseur dans la maison est ainsi intéressante à observer, son modèle aussi : quand un couple aux revenus modestes va investir dans les derniers écrans plats de ouf, cela peut donner une idée des priorités ; alors que la nounou que nous avons finalement choisie possédait juste un de ces bonnes grosses télés à l'ancienne, là, qui prennent une place folle, et la sienne était "rangée" dans un meuble aux portes pleines, pas en évidence comme THE objet déco du salon. 
    • Certaines nounous mettent les enfants devant pour les derniers moments avant l'arrivée des parents quel que soit le temps, la nôtre leur lisait une histoire ou à la belle saison, nous attendait dans son jardin ou au parc. Le seul moment de télé était 20 min avant la sieste, quand les grandes étaient sur le pot. 

  • Sorties
    • Elle sort beaucoup ? Saura-t-elle respecter les besoins de calme de votre enfant ? Et en hiver il va choper la crève !
    • Elle sort peu ? est-ce qu’il ne va s’ennuyer, voire s’anémier à ne jamais passer de temps dehors ?
    • Elle va aux activités organisées par le RAM ? oh ben oui, une matinée à papoter entre copines pendant que 20 enfants sont livrés à eux-mêmes dans une pièce
    • Elle n’y va pas ? Se méfie-t-elle du contrôle qui pourrait être opéré ? ne prive-t-elle pas l’enfant de chouettes activités et rencontres ?
    • Mêmes aspects pour le parc / square : si c'est vissé sur une poussette pendant que madame discute ?
    • Elle va faire ses courses avec l'enfant ? Euh elle est pas sensée le faire, et mon gamin a autre chose à faire que passer ses journées coincé dans un caddie / Oh c'est chouette, elle fait le marché avec lui, il rencontre les commerçants, observe l'activité, les fruits, les légumes,...

Hum... voici les points qui me sont venus à l'esprit... en voyez-vous d'autres ?


Comme vous le voyez, sur chaque point chacun aura sa propre religion, sa propre interprétation.... évidemment on ne tombera pas forcément sur une personne cochant toutes les cases, et certains points sont bien moins cruciaux que d'autres, mais le choix d'une nounou introduit une relation dans la durée, et comme toute relation longue durée, même les aspects les plus triviaux en apparence peuvent finir par vous taper sacrément sur le système. 
Avoir anticipé cela, l'avoir accepté consciemment, aide à se détendre. Avoir en tête lesdites cases permet ensuite de prioriser afin de prendre la meilleure décision possible, et de limiter les risques de réaliser après coup qu'il y avait un point auquel on n'avait juste pas pensé mais qui représente finalement un énorme souci.

Je reviendrai vous parler de l'entretien proprement dit!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...