PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

lundi 4 avril 2016

Point - progression en mars 2016

Mois de mars encore bien rapide et dense (je projette, du reste, de venir pleurer sur mon sort d'épouse délaissée dans un article spécifique). Mais enfin, je commence à prendre l'habitude de
  1. faire confiance à l'informel / me détacher du formel pour observer le Bébou s'emparer de son quotidien pour apprendre
  2. voir le Bébou, une fois satisfaits, d'une part son intérêt pour 1000 choses imprévues mais chouettes aussi (j'en ai encore en stock à vous décrire), d'autre part son besoin de s'ébattre à l'extérieur, s'emparer lui-même d'un plateau montessori déjà en stock, ou d'une quelconque autre activité plutôt formelle, pour s'y adonner quelques secondes ou plus longtemps...
 Je continue donc à me détendre et à observer...

Le Bébou

La poussée la plus impressionnante est au niveau du langage :
  • en l'espace de ces quelques semaines il s'est vraiment mis à bien parler
    • longues phrases compliquées, parfaitement structurées, avec accords des temps et des adjectifs 
    • ainsi que beaucoup de soin apporté au choix du mot juste 
      • emploi fréquent du mot "pardon" quand il se corrige... ;-) 
      • et apparition de la question "comment s'appelle ça ?"
    • Progrès non linéaires, bien entendu, et qui n'empêchent donc pas la cohabitation avec des phrases "bébé" de deux mots
  • dans le prolongement, son intérêt pour la lecture ne se dément pas; il commençait à réciter des bouts de phrase de livres, mars l'a maintenant vu "lire" des livres en entier sans oublier un mot, ni l'intonation. Évidemment, sur des livres contenant relativement peu de texte, tel celui-ci, une trouvaille très mignonne rapportée de la bibliothèque

  • Par ailleurs, les premiers jeux phonologiques sur la reconnaissance des sons de début de mots commencent finalement à prendre. Même si les confusions restent fréquentes, le Bébou marque à présent un intérêt pour le sujet. A poursuivre !
  • Dans la même catégorie, son intérêt pour la musique perdure. Nous avons emprunté un livre-CD sensibilisant aux instruments à cordes à la bibliothèque, lequel est venu rejoindre et concurrencer le Livre des Sons que je vous avais présenté ici. Et voici que les mots "contrebasse", "violoncelle", "harpe", ... viennent à présent enrichir le vocbulaire du Bébou.

L'autonomisation suit son cours :
  • F. appréciait déjà beaucoup le cadre d'habillage de fermeture éclair de jupe offert par sa marraine (bise!), et a profité d'une fois où je lui enfilais un gilet rarement porté pour s'attaquer à cette fermeture éclair... et finir par réussir ! Il a réédité plusieurs fois l'exercice depuis, je dois penser à lui réenfiler ledit gilet prochainement. Cette fermeture là est visiblement plus gratifiante que celles auxquelles il a généralement accès, c'est-à-dire celles de ses manteaux, qui lui résistent davantage.
  • L'enfilage des bottes a également été un acquis spontané du mois; Durant une semaine celles-ci ont été enfilées dès les chaussures retirées au retour au bercail, et ôtées uniquement pour se coucher ;-)

Par ailleurs, de nets progrès sont à signaler dans les puzzles, il réussit maintenant des puzzles de ce style (c'était un de mes préférés gamine, j'adôôre le voir jouer avec)



La Bébounette n'a quant à elle pas été en reste. Elle pète le feu cette demoiselle, et joue les serpillières parcourt des kilomètres d'un bout à l'autre de l'appartement

La deuxième quinzaine de mars a été une succession de conquêtes motrices :

  • premier quatre-pattes le 18 mars; elle continue à privilégier le ramping mais a tout de même régulièrement recours à ce nouveau mode de déplacement pour couvrir de courtes distances
  • Elle s'est mise à genoux, bien dressée, le 20 mars
  • et puis, la voyant vouloir rééditer l'expérience le lendemain 21, j'ai saisi l'appareil pour immortaliser cet instant et voici que sous le feu des caméras, mademoiselle a décidé tant qu'à faire de se mettre debout pour la première fois, exploit réédité trois jours plus tard en s'appuyant sur un tabouret de son frère















A ces énormes progrès moteurs sont venus s'ajouter des progrès langagiers, non seulement elle bavasse, mais alors bavasse, mais en plus de cela il semble à présent indéniable qu'elle dit "maman".... sniiiiif.


Plus que HUIT semaines jusqu'à la fin de mon CDD...

2 commentaires:

  1. comme elle a grandi !!! et alors, des photos de F ???!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouiiiiii ! elle fait grande fille snif... même si elle reste plutôt très petite pour son âge ;-)
      à vos ordres chefs : y a une photo de F dans le billet de maintenant.

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...