PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 13 avril 2016

Se mettre efficacement à Flylady

Flylady n'est peut être pas la solution pour tous, mais elle a transformé mon intérieur (au sens large : mon domicile, et mon cerveau ...). Si ça vous tente, voici quelques éléments qui pourront vous aider.

Se mettre efficacement à Flylady : 

comment ça a marché chez moi !


3 facteurs essentiels à mon sens.

Le premier est, et je l'avais déjà un peu expliquée ici, la dynamique positive créée par ces Babysteps.

Bêtes ?
Maybe.
Mais fiiiiichtrement bien pensés !

je fais un tout petit truc,
     l'effet est là,
     j'y puise la motivation et l'envie pour faire un petit truc en plus,
         ça me fait encore plus de bien,
         et me motive pour faire un pas supplémentaire.

L'effet "cercle vertueux" sur la motivation est monstrueux, et proportionnel au caractère desespéré du cas.

J'ai ainsi su que Flylady était vraiment en train de changer quelque chose dans ma vie au bout de 8 jours : quand un dimanche matin nous avons invité un couple de nouvelles connaissances à diner pour le soir même et que cela n'a pas déclenché d'action "rangement de la table de salle à manger/camouflage en catastrophe".
Aaaah ce moment.... J'ai cru que mes chevilles allaient exploser (OK, la rétention d'eau due à ma grossesse alors déjà bien avancée portait peut-être sa part de responsabilité dans cette sensation bizarre, mais chuuuut).


Le second est le rythme tout doux de ces Babysteps


Presque trop doux, on serait tentés de croire !
Il faut bien réaliser que l’objectif premier des Babysteps est d’ancrer de nouvelles habitudes dans son quotidien.
 
La méthodo Flylady se base donc sur l’idée répandue qu’il faut environ 21 / 20 et quelques jours pour ancrer une habitude dans une vie (j'écris « vingt et quelques » & « idée répandue », car voulant étayer un peu mon billet je suis tombée sur cet article fort intéressant remettant en cause cette affirmation. Puis celui-ci, appuyant au contraire fortement cette thèse, mais sans lien vérifiable vers sa fameuse étude de la NASA.  Il n’en demeure pas moins que, oui, c’est la répétition, un certain nombre de jours, de quelque chose, qui va permettre à l’habitude de se créer. Ca, ça reste, on va pas non plus batailler sur les chiffres, puisque de toute manière, comme vous allez pouvoir le voir par la suite, ce n’est pas l’essentiel).

Le principe est donc de rajouter une habitude supplémentaire chaque jour, à l’issue des 31 Babysteps certains Babysteps ont déjà été répétés un certain nombre de fois !
Mais à y réfléchir, rajouter, chaque jour, une nouvelle habitude, ce serait un peu violent… Au bout de 10 jours, cela ferait déjà 10 trucs nouveaux dans sa journée !

En conséquence de quoi

  • Dans la démarche Babysteps, il y a des jours où on a l’impression qu’on ne rajoute rien : 
    • on  nous incite juste à aller lire des trucs, par exemple (Babystep n°3), ou à tester un outil Flylady, mais juste pour voir, sans devoir continuer le lendemain. C’est très sage, justement, ça permet de faire des pauses, d’ancrer ce qui est déjà acquis, de s’en imprégner un peu plus avant de rajouter quoi que ce soit
    • Donc, ne pas vouloir aller plus vite que les Babysteps, surtout ! Faire du surplace, c’est avancer, puisque ce n’est pas reculer... 
    • Cela est aussi valable si le Babystep introduit ce jour-là n'est pas nouveau pour vous: par exemple, lors du Babystep "faire son lit tous les matins", si c'était déjà quelque chose que vous faisiez, ne passez quand même pas au Babystep suivant : faites bien tous vos Babystep, admirez particulièrement l'effet ouf d'un lit fait, et attendez le lendemain pour passer à la suite.
  • En fonction de votre rythme, il peut être très bon d'aller jusqu'à étirer encore davantage les Babysteps : 
    • ainsi, durant mes propres Babysteps j’ai, au bout d’une douzaine de jours, décidé que les weekends (présence de Monsieur Bout, et visites fréquentes d’amis /famille, à cette époque-là), je n’ajoutais rien : je me contentais de faire les Babysteps déjà effectués, mais je m’en tenais là, je ne passais au Babystep suivant que le lundi. 
    • En effet je constatais que les weekends et leur animation / fatigue supplémentaire (j’étais enceinte de 6 mois à mes débuts Flylady, hein) n’étaient pas propices à l’intégration positive (c’est-à-dire source d’une satisfaction donnant de l’énergie pour aller plus loin, et rappelons-le, c’est ça la force des Babysteps) d’une nouvelle habitude, donc niet.
    • Donc n’hésitez pas à faire de même en fonction de vos contraintes. Mon seul conseil serait d’attendre, pour diluer davantage les Babysteps, d’avoir atteint le Babystep N°10 : une fois celui-ci atteint, les résultats sur votre maison sont déjà tellement visibles que vos chances de ne pas aller plus loin sont bien diminuées, vous avez déjà engrangé une bonne réserve de motivation / expériences positives.
  • Idem, si un des prochains Babysteps vous intimide, il peut être judicidieux de ralentir un peu votre progression vers ledit Babystep
    • il s'agit ainsi de vous laisser le temps de l’apprivoiser intellectuellement, de laisser le temps à votre curiosité et votre envie d’accumuler l’énergie nécessaire pour l’aborder de manière positive. 
    • C’est ce que j’ai fait avec le Babystep « se coucher à une heure décente » ; comme c’était un point douloureux chez moi, j’ai préféré prendre mon temps avant de m’y confronter, et les 2-3 Babysteps précédents ont donc été rajoutés à un rythme d’un jour sur 2 voire sur 3 histoire de me constituer encore une semaine supplémentaire de stock d’expériences positives, et de « pré-méditer » ce Babystep avant de l’affronter.
En définitive, donc, ce programme de Babysteps, censé s'étaler sur 31 jours, peut tout à fait s'étaler sur bien davantage... Ce qui signifiera qu'à la fin de vos Babysteps, les plus "vieux" seront déjà intégrés à votre quotidien depuis un bail ;-)


le troisième facteur est l'entourage par la communauté

C'est d'abord la grande force de la débauche de mails qui envahit la boite mail.

  • En effet, tous ces témoignages sur des points précis de ce que j'appellerais presque "la pédagogie Flylady" permettent de cheminer peu à peu, de s'approprier ces points; 
    • lire comment tant de personnes différentes les appliquent à leur quotidien à elles permet de construire notre manière propre de les introduire dans le nôtre.
    • Ces mails s'apparentent en fait à un joli lavage de cerveau bien efficace, hein, j'en parle d'expérience, et c'est pour la bonne cause. 
    • C'est du reste ce processus qui explique la disparition progressive de mon attitude critique vis-à-vis de certains Babysteps : le temps que j'en arrive à devoir les appliquer, j'en avais tellement lu de bien sous tellement d'angles différents que ça avait fini par faire tilt.
  • Donc oui, malgré tout le mal que j'en ai dit dans mon billet précédent je vais quand même vous conseiller de vous inscrire à la newsletter, 
    • MAIS alors, dans la seconde qui suit (!!!), de filer se créer une règle qui envoie les mails de Flylady directement dans un dossier spécifique. 
    • De cette manière, c'est le dossier spécifique qui se gonfle vitesse grand V, dossier que vous êtes libres de vider d'un clic quand le cœur vous en dit, pas votre innocente boîte de réception qui succombe.


Par ailleurs, j'encourage vivement toute Flybaby (= novice Flylady) à se faire suivre d'une manière ou d'une autre pour ses débuts : rien de tel que de devoir régulièrement rendre des comptes sur son avancée dans les Babysteps pour venir booster encore un peu sa motivation.
  • En ce qui me concerne, je l'ai fait en participant sur le fil de discussion Flylady d'un gros forum allemand dont je suis membre depuis des années; certains jours, je ne me suis bougé les fesses que pour pouvoir ensuite aller raconter mes campagnes là-bas. 
  • Je sais qu'il existe un forum français spécifique, avec système de parrainage, restitution de comptes régulière obligatoire et tout. Cela peut être particulièrement utile si vous maîtrisez mal l'anglais, puisque sur ce forum tous les "documents" Flylady sont traduits.
  • Si vous avez une bonne copine qui pratique déjà, lui envoyer un SMS quotidien avec votre succès du jour vous aidera
  • D'autres font un blog.... 
  • d'autres encore en lisent.
J'ai par exemple beaucoup aimé celui-ci, dans lequel je me suis totalement retrouvée. Vous voyez son comptoir de cuisine, là, sur la page d'accueil ? Cela vous permet de mesurer à quel point l'exploit mentionné plus haut, à savoir le fameux dîner à l'improviste sans camouflage en catastrophe, relève en fait du miracle certifié : 
  • historiquement, d'aussi loin que la mémoire remonte, le comptoir de cette Canadienne et notre table de salle à manger ? Même combat. 
  • 8 jours après nos débuts Flylady ? Même constat ébahissant.
C'est poursquoi, au fur et à mesure que j'avançais dans mes Babysteps, je m'accordais ma récompense du jour : aller lire le Babystep correspondant chez mon binôme virtuel (même si ledit binôme m'avait précédée de plusieurs années).
Donc vraiment : entourez-vous. Trouvez-vous the motivateur quotidien. Je vous autorise même à venir pourrir cet article de blog avec vos prouesses.




Mes ultimes conseils et ma conclusion sont à relier avec ce que je mentionnais plus haut ainsi que dans mes précédents articles : si vous tergiversez, avez encore en tête 1000 raisons de ne pas démarrer...

  1. Attendez ! Attendez d'être un cas désespéré, prenez le temps, si nécessaire, de tournicoter autour de Flylady. Laissez mûrir le désir de vous lancer.... C'est ce que je suis en train de faire en ce moment avec le sujet ZéroDéchet: je lorgne dessus, je lis quelques articles par-ci, je renforce mon attirance pour le sujet par-là, je développe ainsi, peu à peu, ma sensibilité à la masse de déchets qui m'entoure, je prépare mon cerveau à m'y mettre à tous petits pas, et j'ai confiance que d'ici que mon 80% soit terminé, hop, je serai une poire prête à cueillir pour commencer à cheminer, calmement, mais sûrement. Petit bout... par petit bout !
  2. Puis sautez ! (Flylady dit "Jump in where you are!") Sans réfléchir. Et surtout sans regarder l'objectif ultime, sans anticiper sur ce qui vous attend, sans vouloir rattraper / mettre de bouchées doubles. Concentrez-vous sur le premier pas, sans vous poser de question sur le second ni interroger le troisième ou remettre en question le quatrième. Focalisez votre énergie sur le pas qui vous attend, et faites confiance, celui-ci vous donnera l'énergie pour faire le second. 
Donnez-nous aujourd'hui notre pain quotidien...


Je poursuivrai cette série sur Flylady par de petits articles centrés chacun sur un Babystep en particulier, son intérêt, comment je l’ai intégré, etc…


2 commentaires:

  1. Un témoignage intéressant, nul doute qu'il intéressera d'autres mamans, je partage !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  2. Merci Isa ! du coup toàn partage suscite des commentaires intéressants, il me faudra concocter un article pour y répondre...;-)

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...