PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 14 décembre 2016

Réaménagement de la salle de classe... et de la chambre d'enfants

Suite à ce billet, et aux commentaires et suggestions qu'il avait suscités, j'ai longuement médité sur le réaménagement de ma salle de classe. Puis j'ai patienté, mais très impatiemment. 

En effet, le manque de place pour mettre à disposition des activités a commencé à se faire sentir dès la fin octobre, impactant le cours de notre IEF : le Bébou tournait en rond avec ce que j'étais capable de lui proposer simultanément, il était temps de diversifier davantage et d'ajouter, à la Vie Pratique, des éléments de Vie Sensorielle. J'avais donc commencé à introduire mes blocs de cylindres mais les avais vite rangés: le vrac et désordre relatif nuisaient au soin et à la concentration de F., j'ai préféré éviter que de mauvaises habitudes ne s'installent. Grosse frustration chez moi...
Il devenait urgent de virer le lit d'invités de cette salle de classe, ce qui imposait  de réaménager également la chambre des enfants.

En parallèle, j'ai continué à chercher de l'inspiration pour régler quelques interrogations à ce sujet, et j'en ai trouvé chez Hélène.
Inspiration qui m'a aidée à finir de me détacher de la commode-table à langer qui nous avait accompagnés durant 3 ans : très jolie, certes, mais vicieeeeuse, avec des tiroirs toujours prêts à sortir de leurs rails et à se coincer, et récidivant promptement après chacune des nombreuses réparations entreprises par diverses mains. Processus de détachement qui m'a permis de finalement la confier aux bons soins d’Emmaüs fin novembre, et sans regrets.

Et enfin, enfin, enfin... en fin de ce weekend, profitant du grand vide laissé par le départ du couple d'amis (+3 enfants) venus marchédenoëller avec nous pendant 3 jours, nous avons procédé au réaménagement.

La chambre avant : 
  • 1 lit simple, 
  • 1 lit à barreaux, 
  • la fameuse commode, 
  • 1 étagère





















La chambre maintenant :
  •  2 lits simples, 
  • pas de lit à barreaux (nous avons décidé de nous montrer philosophes et de prendre acte du fait qu'en ce moment, pour notre santé mentale nous couchons les enfants séparément; nous espérons pouvoir retransporter le lit à barreaux qui viendra donc un peu encombrer la chambre, tôt ou tard, mais... pour le moment, il ne sert à rien dans la chambre de F.), 
  • des meubles Ikea surmontés d'une table à langer, 
  • 1 étagère

 

Je suis vraiment ravie de notre nouveau meuble - table à langer, inspiré par ce que j'avais vu chez Hélène, pour une idée finale glanée ici. Il s'agit de deux meubles suédois accolés ensemble, 
  • F. s'en est emparé avec délices et va souvent y piocher lui-même ce dont il a besoin (ses affaires sont dans la colonne avec les bacs jaunes), et c'est aussi très adapté au stockage des couches lavables (autre colonne). 
  • A l'arrivée, il prend beaucoup moins de place que l'ex-commode, mais contient autant, car dans de grands tiroirs comme ceux de la commode il n'est jamais possible de rentabiliser l'espace sous peine de ne plus y retrouver ses moutons.
  • Le jour où nous n'aurons plus besoin de table à langer, les deux meubles pourront très bien reprendre leur indépendance pour être utilisés d'une manière ou d'une autre.
A noter toutefois, cela fait une table à langer un peu haute (les meubles font 90 bons cm de hauteur), pas forcément adaptée si soi-même on culmine à moins de 1m70... 
A noter également, lesdits meubles étant plus larges que profonds, il y un vide sous le coin supérieur gauche de la table à langer. Mais notre support de table à langer étant rigide, et le mur apportant un appui supplémentaire, cela ne pose finalement aucun problème contrairement à ce que je craignais.


La salle de classe
avant                                                                                                              en ce moment
manque, sur la photo, le lit parapluie permettant d'accueillir E.                    deux étagères Billy attendent d'être montées,
les nuits de java, et qui rajoutait bien à l'encombrement                                 je dois encore réfléchir au positionnement
                                                                                                                                          optimal...
























Conclusion :
  • la chambre me plaît bien davantage ainsi
  • quant à la salle de classe, on y respire enfin, et j'ai hâte d'avoir mes nouvelles étagères !



3 commentaires:

  1. Voici mon observation, la plus neutre et bienveillante possible, faisant totalement abstraction du fait que je n'ai pas encore reçu les biscuits que j'ai honnêtement gagnés - quant à toi il te faut rester consciente que je n'ai pas le moindre début d'idée de l'aménagement d'IEF idéal. Alors : c'est mieux c'est sûr. Mais cette pièce a toujours quand même un peu l'air de la pièce pour tout ce qui ne trouve pas sa place ailleurs (buanderie/chambre d'enfant/école) : la pièce qui nous démontre à tous, si besoin était, que vous seriez mieux chez la voisine du dessous. L'étendoir à linge doit finir au bout de votre lit, les Bout, et tant pis pour votre vie érotique. Blague et tournage de couteau dans la plaie à part, est-ce que Bébounette dort bien dans une chambre où elle ne joue pas dans la journée? On avait remarqué une amélioration du sommeil de notre fille, vers ses 1 an, après investissement complet de sa chambre (qui était, faute de place, un coin de mur avec un simple lit à barreaux dans mon bureau hum).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton grain de sel !
      Alors d'abord, hein, concernant les biscuits : tu n'as pas répondu à mon mail d'avant-hier à ce sujet !!! (donc c'est TA FAUTE, TOUT est de TA FAUTE !!!)

      Tu n'as pas tort... Mais tant que F. mouille ses draps avec régularité, je n'ai pas d'autre possibilité, il y a déjà 2 tancarville dans notre chambre. Bien qu'immense, celle-ci atteint ses limites...
      Oui la Bébounette dort dans la salle de classe, où elle se ballade un peu mais ne vit pas régulièrement en effet. Mais comme nous n'avons en ce moment aucun problème de sommeil avec elle (quand elle est séparée de son frère / si celui-ci est calme), je n'y vois pas d'inconvénient. En revanche je retiens ta remarque pour si jamais... (mais touchons du doigt!)

      Supprimer
    2. touchons du BOIS, of course...

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...