PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

lundi 15 août 2016

Premiers pas au doux pays de la garde à domicile

Nounou recherchée,
Nounou rencontrée,

       Nounou embauchée.
       Nounou a commencé.
       Nounou : bien choisie ?

Angoissante question !



Mme O² est entrée progressivement dans notre vie à partir de la mi-juin.

Elle est d'abord venue dans une phase d'adaptation, sur des créneaux de 2 à 4h répartis un peu partout dans la journée : mon but était de
  • lui donner un aperçu du déroulement des journées des enfants,
  • et de notre mode d'éducation, 
  • tout en permettant aux enfants de s'habituer à elle.

Pour vous donner une idée / vous inspirer si vous êtes confrontée à la même problématique,
  • nous avons commencé par des créneaux sans enjeux particuliers :
    • 16-18h (jeux),
    • 9-11h (jeux mais aussi habillement));
  • puis nous avons rajouté la gestion du repas (11h-13h)
  • puis finalement l'enchaînement déjeuner + mise à la sieste.
Les tout premiers créneaux passés, je les ai aussi laissés seuls avec elle sur une partie du temps qu'elle passait à la maison (et j'en ai notamment profité pour aller chez le coiffeur, youhou!).
Puis mi-juillet, elle les a pris en charge deux demi-journées entières (un matin, et une après-midi) pendant que je trouvais mille manières utiles (grandes courses) ou agréables (déj avec une copine puis fin de soldes) de rester loin de chez moi.
Et enfin, dernière semaine de juillet, c'était la bascule officielle : fini l'assistante maternelle, ce fut mes premières journées de taf à laisser les enfants à la maison.


Ce qu'il me semble avoir perçu
et que j'apprécie chez elle
  • première impression joviale et affectueuse confirmée : elle a su immédiatement rentrer en contact avec les enfants et se faire une place auprès d'eux. Dès après la 1ère fois, F. demandait déjà quand elle reviendrait
  • pas dans le conflit : lors de sa 2ème venue, F. ayant piqué une crise de colère bien appuyée, cela m'a permis de constater qu'une telle situation ne la déroutait ni ne l'angoissait, et qu'elle n'abordait pas ce genre de situation avec l'envie de "gagner". J'ai pu voir avec quel naturel elle savait utiliser le calme, le temps, la négociation, et une bonne capacité à faire diversion.
  • tempérament actif,  qui fait appel à une grande diversité d'activités et de ressources : ainsi l'ai-je entendue chanter des comptines avec les enfants, et elle m'a demandé lesquelles je leur chante habituellement.
  • pas rigide/aux pièces sur les horaires : j'ai déjà été en retard (ouais, ça commence bien hein!), elle prend ça cool, je n'ai pas eu droit à la soupe à la grimace et elle a pris le temps de débriefer quand même.
Les points moins chouettes mais...
  • elle félicite à tours de bras, y compris pour manger - mais a instantanément saisi ma position quand je lui ai expliqué que nous tenions à ce que nos enfants mangent "pour eux" uniquement.
  • idem sur d'autres points sur lesquels j'ai pu lui faire des remarques (notamment l'usage du "c'est pas grave"), elle s'est montrée très à l'écoute.
Une écoute confirmée par le sérieux avec lequel elle a lu le F&M que je lui avais prêté, elle me l'a rendu pour les vacances en précisant qu'elle souhaiterait pouvoir de nouveau y avoir accès pour prendre quelques notes
  • elle fume. (argh) Je m'en suis aperçue très vite, j'ai donc abordé le sujet direct et j'ai bien aimé le dialogue très ouvert qui s'en est suivi. Nous sommes d'accord sur le fait qu'elle ne fumera jamais devant les enfants, ni dans l'appartement, mais je lui ai proposé de descendre s'en griller une au bas de l'immeuble pendant la sieste, une fois les enfants endormis.
Bref, concernant ces différents points : eh oui, personne n'est parfait, zut, mais ce que j'apprécie avant tout c'est l'ouverture d'esprit et la capacité à discuter, qui permettent de trouver des solutions acceptables !
  • La cuisine n'était pas dans l'état que j'aurais souhaité à mon retour en fin d'après-midi, il faut que je lui en parle, ce pourrait être dû à une réticence à user de notre lave-vaisselle (je retrouve la vaisselle de leur déjeuner plus ou moins faite à la main, en pile sur le plan de travail)

Enfin, last but not least :

Active elle est, du coup le fait d'avoir prévu qu'elle ne fait rien (une fois la cuisine rangée) durant les siestes des 'enfants est trop pour elle, elle m'a dit que pouvoir se reposer 1/2h suffirait, et que donc je pouvais l'"occuper".
  • J'ai tout d'abord bondi sur l'occasion, espérant lui refiler le repassage des chemises de Monsieur (notre femme de ménage s'en occupe mais juste passablement, le repassage n'est pas sa tasse de thé. Monsieur avait donc dit que si jamais y avait moyen que cette tâche change de mains...). Raté, Mme O² non plus n'aime pas ça.
  • En revanche elle s'est d'elle-même proposée pour du racommodage (youhou, moi qui mets des mois à recoudre un bouton ! Bon, du coup, je ne vais pas progresser sur ce plan dans les temps qui viennent, mais j'aurai suffisamment de domaines d'effort par ailleurs)
  • et surtout : pour des travaux de préparation / bricolages / travaux manuels pour Montessori! Genre je vais pouvoir lui déléguer la confection des tablettes rugueuses pour lesquelles le matos nécessaire attend depuis biiiiiiiiiiip que je m'y attèle. Et bien d'autres choses encore. Youhouhou.
A voir à l'usage, maintenant ! Suite au prochain épisode ;-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...