PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

samedi 27 août 2016

Prérentrée inopinée

Considérant
  • Notre retour tout récent des congés
  • La priorité à donner à la remise en route de la maison et notamment des routines Flylady 
  • La transformation point encore terminée de notre chambre d'amis-buanderie-bureau-salle de bazar-chambre d'appoint pour Bébounette en cas de chahut en nouvelle salle de classe
  • Mon besoin de structurer quelques petites choses, que ce soit 
    • de nouvelles activités, 
    • un semblant de progression (ou de pistes possibles de progression, pour avoir le nécessaire sous la main en cas de besoin), 
    • et des routines IEF ainsi que des routines maman-enfant pour nos journées
  • Mon envie de prendre le temps de retrouver les copines et enfants de ces dernières après ces semaines d'absence
  • La nécessité de caser quelques sorties au plus vite, par exemple à destination de nos deux bibliothèques habituelles, au vu du retard que nous avons dans le retour des livres empruntés avant l'été (heureusement que nous ne payons pas de pénalités...)
J'avais estimé
  • qu'une rentrée semaine prochaine serait ambitieuse,
  • que nous avions bien le temps, d'autant que je ne voulais pas déflorer l'intérêt grandissant que le Bébou portait à la salle de classe en pleine mutation par une hâte maladroite nuisant à la prise dès le départ de bonnes habitudes de travail.
En conséquence de quoi j'avais sagement prévu de n'effectuer notre non-rentrée que dans une bonne huitaine de jours.


De l'ironie des plans, notamment pour tout ce qui touche aux enfants...


Histoire d'avancer dans mes préparatifs, j'ai, ces derniers jours, utilisé mes créneaux Room Rescue de Flylady pour entamer le déménagement du bazar sans nom qu'était devenue l'armoire Montessori du salon, pleine à craquer. Destination : les nouvelles étagères suédoises installées dans notre nouvelle salle de classe juste avant notre départ en congés.
J'ai eu, dès le soir du premier transfert d'un vrai plateau, la joie d'être confortée dans mon souhait de nous aménager un espace dédié : F., parti inspecter les "travaux", s'est instantanément repris d'intérêt pour les activités mises à disposition sous un jour nouveau, et ô combien plus attrayant. 
Environnement favorable, vous disiez...

Ces dernières 48h, il est ainsi régulièrement allé passer des temps plus ou moins longs dans ce qu'il appelle très fièrement "sa salle de classe", montrant une concentration certaine, et également un souci de respecter l'ordre établi dans ce lieu sacré.

Idem ce vendredi matin, 5 minutes avant que je ne sois prête à déclarer notre départ pour le parc. 
Qu'à cela ne tienne, quelques minutes ne nous retarderaient guère, et puis les vendredis matins j'ai moins la pression, je n'ai pas de télétravail l'après-midi. Je pouvais donc me permettre de décaler notre sortie de quelques courtes minutes.
Huhuhu.

C'est dans une séance de 40 grosses minutes que F.s'est finalement investi.
  • Il a d'abord longuement découpé  (une activité judicieusement ressortie après que F. ait témoigné un intérêt incontestable pour le sujet durant les vacances : découpage d'une nappe et de ses propres vêtements pendant une sieste au cours de laquelle il avait découvert une grande paire de ciseaux dans sa chambre) en : plein dans le mille
  • Puis versés effectués avec soin et souci de l'ordre. Du reste il faut que je passe à un niveau de difficulté supérieur (semoule ou équivalent), après tout dans la vraie vie il réussit à se servir à boire.
  • Puis balayette
  • Puis cadres d'habillage



J'ai pris garde de rappeler ou instaurer dès le départ les règles que je souhaite établir :  
  • un seul plateau sorti à la fois, 
  • on range ce qu'on a utilisé, 
  • finir ce qu'on a commencé (un point sur lequel je n'avais jamais insisté auparavant)
  • on remet en ordre la salle de classe quand on s'en va
L'enthousiasme aidant, il s'y est scrupuleusement tenu.


Faut-il appeler cela une rentrée ? Aux yeux de F., en tous cas, oui. 
Après dix minutes de découpage, il lève la tête, et me dit "on fait l'école maman", mots assortis d'un sourire rayonnant. Hum oui, ça a l'odeur du poulet, le goût du poulet....

En définitive, un chouette début et un enthousiasme auquel je ne m'attendais pas! 
Je crois que le fait que ce soit une salle qui lui est réservée (j'ai souligné que la porte devait rester fermée car E. ne doit pas rentrer) y contribue vraiment. A un stade où il hésite entre le rôle du bébé et celui du grand, cet élément de distinction positive joue probablement un rôle non négligeable.
Du coup, un Bébou tout concentré, tout attentif, tout soucieux de ses gestes...
J'en profite d'autant plus que je me doute bien qu'il n'en ira point toujours ainsi, et que viendront bien assez vite, et bien assez souvent, des moments où la mise au travail sera moins spontanée...


En parallèle, les questions se bousculent dans ma tête :
  • F. est à fond, il a voulu repasser du temps dans la salle de classe entre le parc et le déjeuner, puis avant la sieste, et ne voulait plus s'arrêter près le dîner : Risque de saturation / perte d'intérêt ? Faut-il baliser davantage ces moments, ou laisser libre cours à son intérêt ? 
  • A certains de ces moments, je ne suis pas disponible pour être avec lui. Il maîtrisait déjà les activités à disposition sur les étagères, hormis celle de découpage. Le matin, j'avais beaucoup répété "le pouce en haut"; mais il y a été attentif de lui-même, hors de mes yeux, ensuite, et je n'ai "surpris" que des gestes effectués correctement. Alors, déclarer que la salle de classe, c'est "avec Maman", ou pas ?

Une chose est sûre: F. a aussi passé du temps à pointer du doigt tous les espaces encore vides sur les étagères. Charge à moi de les remplir, s'il-vous-plaît !


4 commentaires:

  1. Beau p'tit blond aussi ! Je le laisse "travailler" tant qu'il en a envie. Je ne crois pas à une saturation lorsque ça vient de leur chef.

    RépondreSupprimer
  2. Une "rentrée naturelle" :)
    Laisse-le explorer :) A cet âge là ils aiment souvent répéter encore et encore et puis l'intérêt s'estompe et ils passent à autre chose. :)
    Pour ta salle de classe, tu peux toujours lui proposer d'utiliser certaines choses seul s'il le veut et d'autres avec toi pour leur première utilisation. :)
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  3. Bonne rentrée ;-)
    Que fais tu de BE pendant ce temps ?

    RépondreSupprimer
  4. Merci de vos avis !
    Oui Lisa Isa, je crois que je vais partir là dessus, voire peut-etre réfléchir à une répartition spatiale des activités entre celles "ok seul" et celles "avec maman" (ou un code couleur à l'aide de gommettes sur le plateau...?)

    Clotilde: je positionne le "créneau" officiel IEf sur la sieste du matin d'E. Pour les trucs qui se rajoutent, pour le moment, y a eu la variante "tu fermes la porte" (pas très appréciée car il se sent "tout seul"),, la variante "on met la barrière pour qu'E. ne puisse pas rentrer" (très appréciée, aussi par E. qui soit se ballade, soit va regarder son frère de la porte), et la variante parc.
    F. proposait aussi : "on la met dans le salon et tu fermes la porte" - euh oui sympa comme ça c'est elle qui est seule
    ou "elle peut faire une petite sieste" 2 par jour à 15 mois ça suffit aussi ;-)

    quand elle n'aura plus besoin de sa sieste du matin, je crois que la version "barrière" devra remplacer ! Bon, l'avantage c'est qu'elle est très autonome, la plupart du temps elle fait sa vie dans l'appart sans avoir besoin d'être juste à côté de nous, donc j'espère pouvoir surfer là dessus !

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...