PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

jeudi 30 mars 2017

Pôle Emploi et CAF-ouillages...

Vous n'êtes probablement pas sans l'ignorer : depuis maintenant 4 mois, je suis chômeuse.
Vous l'aurez peut-être compris à travers ce que j'écris : en ce moment, je suis une chômeuse heureuse.
Suis-je pour autant une chômeuse heureuse et indemnisée ?

Ha ha ha.

Que ceux qui paient des impôts et des charges soient réconfortés : pour le moment, ils ne me financent pas, puisque je n'ai pas récupéré le moindre euro de l'assurance chômage (à laquelle j'ai pourtant fidèlement cotisé,  non-stop durant 8 ans et demie hormis 3 mois de congé parental).
Et, hélas, non, trois fois hélas, ce délai n'est pas attribuable à un long délai de carence qui serait lui-même lié à des sommes pharamineuses style parachute doré perçues à l'occasion de la fin de mon CDD.


Drame en 8 actes (oui, c'est du théâtre moderne).

Prologue
Au départ, ça ne partait pas trop mal : 
  • j'avais fidèlement averti la CAF, dès le 1er décembre, que j'étais au chômage, par le biais du service de déclaration de changement de situation dans Mon Compte CAF
  • et j'avais procédé à mon inscription à Pôle Emploi en créant Mon Compte Pôle Emploi
Et justement, à peine quelques jours après mon inscription Pôle Emploi, j'avais même reçu un appel de leur part pour savoir si mon temps partiel était dans le cadre d'un congé parental indemnisé par la CAF ou pas. Répondre par l'affirmative et s'entendre dire "ah eh bien tant mieux pour vous, je vais pouvoir revoir le montant de vos indemnités à la hausse alors", ce n'est pas désagréable. 
Sachez-le, en cas de temps partiel lié à un congé parental, le Pôle Emploi remonte à la dernière période à temps plein pour calculer les indemnités.

Acte I
Du coup, petit délai de calcul, puis hop, une demande de Pôle Emploi : besoin de papiers supplémentaires pour instruire mon dossier : une attestation de la CAF précisant ce qui m'avait été versé.
Inconvénient mineur ! 
Hop, qu'à cela ne tienne, il y a une rubrique "mes attestations" dans Mon Compte CAF, j'y télécharge une attestation de versement pour la période concernée, et communique cela à Pôle Emploi par le biais de Mon Compte Pôle Emploi (ne pas se mélanger avec les identifiants et les mots de passe, et rentrer 36 fois son code postal). 
M'enfin quand même, c'est vite fait, c'est beau la technique !

Acte II
Délai de traitement de Pôle Emploi ... et là, déjà, les choses se gâtent : mon document me revient avec la mention "refusé": eh oui, l'attestation délivrée par la CAF ne contient pas exactement les éléments demandés par le Pôle Emploi. 
Bien entendu, ces deux structures n'ayant jamais à travailler ensemble, imaginer qu'elles pourraient investir du temps afin de s'accorder sur le contenu des justificatifs demandés par l'un et produits par l'autre, ce serait pousser le bouchon un peu loin.

Me voici de retour sur Mon Compte CAF, pour "contacter ma CAF" et demander un justificatif précisant exactement les données demandées par le Pôle Emploi (taux d'activité exact et dates précises).

Acte III
Délai de traitement de la CAF... je reçois le document ! (sur Mon Compte CAF, toujours; mais entretemps je connais mes identifiants par cœur)  
Je m'imagine déjà me rouler dans les monceaux d'or de mes indemnités Pôle Emploi, quand il me prend l'envie malencontreuse de relire le document avant de le transférer à Pôle Emploi.
Deux-trois erreurs mineures : 
  • la date de début de versement est fausse, 
  • la date de passage de 80% à 50% est fausse, 
  • et on précise que je perçois toujours mon congé parental à 50%.
Je me fends donc d'un nouveau mail par le biais de "contacter ma CAF", énumérant gentiment les points susmentionnés.

Acte IV
Délai de traitement de la CAF, je reçois ma réponse (8 fautes d'orthographe / grammaire sur 4 lignes), m'informant de manière un peu sèche que si, c'est bon, et c'est comme ça. 
Je réalise alors qu'en fait, la CAF a bel et bien fait des boulettes sur mon dossier, mais que j'y suis un peu pour quelque chose aussi puisqu'à l'époque j'avais tardé à leur communiquer des documents, ce qui avait occasionné un recalcul dans lequel ils ont fait des erreurs que je n'avais à l'époque pas repérées. Certaines de ces erreurs étant en ma faveur, d'autres en ma défaveur, elles s'équilibrent plus ou moins, et je constate qu'il ne serait guère rentable d'essayer de les faire rectifier a posteriori, surtout que cela retarderait encore le moment où je pourrais communiquer au Pôle Emploi ce qu'il attend.
J'envoie donc l'attestation erronée à Pôle Emploi; j'ai perdu 10 jours mais bon...

En parallèle, comme la mention de ce que je percevais encore mon congé parental m'avait chiffonnée, j'avais vérifié (sur Mon Compte CAF, toujours) et constaté qu'effectivement l'ordre de paiement était bien maintenu. Je réécris donc à la CAF pour demander que cela soit arrêté, on me répond qu'on en informe le service concerné.

Acte V
Les jours passent, je reçois enfin un document de Pôle Emploi m'informant que mes droits débutent au 8 janvier, qu'ils durent 730 jours, et que j'aurai droit à un montant net de biiiip par jour calendaire.
Youhouhou.
Avec mention manuscrite du style : ça vous sera versé quand vous ne serez plus en congé parental.
Mais euh !?

Retour sur Mon Compte CAF, et je réalise qu'en effet, l'ordre de paiement est toujours maintenu.
"Contacter ma CAF", le retour : je ponds un mail demandant où ça en est, et disant que j'ai besoin d'un justificatif vis-à-vis du Pôle Emploi comme quoi je ne touche plus ce satané PreParE.
Mail de réponse : oh ben ma bonne dame nous avons 5 semaines de délais de traitement...

Acte VI
Je commence à craindre que cette affaire ne soit jamais réglée, je fais donc une infidélité relative à Mon Compte CAF : je me sers de lui pour "prendre RDV avec un conseiller CAF": 15 jours de délai, mais le RDV est pris.
(à ce stade,  nous sommes mi-février, nous avons terminé janvier avec un gros découvert, et le 4 du mois de février nous y étions de nouveau, à découvert)

Fin février, donc, me voici à la CAF.
J'explique gentiment : 
"il faudrait un document comme quoi vous ne me considérez plus comme en congé parental à temps partiel, afin que Pôle Emploi puisse me payer mes indemnités"
Mon interlocuteur répond tout aussi gentiment 
"aucun souci, nous arrêterons votre congé parental dès que le Pôle Emploi vous aura passée dans la case 'chômage indemnisé' ".
Tadaaaam.
Un petit silence pendant qu'il réalise ce qu'il vient de dire...
Il réalise, et prend un air tout penaud et très embêté. 
"Aaaah oui, je vois votre problème". Ah. Chouette.
Il hésite, semble sur le point de me dire qu'il ne peut rien faire mais se ravise. Il finit par consulter sa voisine de guichet, qui réfléchit longuement avant de supposer que si je fais une déclaration sur l'honneur comme quoi je renonce à mes droits à congé parental, ce document devrait leur permettre de me sucrer ledit congé parental sans attendre que je sois rangée dans la case "chômage indemnisé".
A ce stade, je suis prête à faire tous les documents du monde, je ponds donc ma déclaration sur l'honneur, et repars, pleine d'espoir.

Acte VII
Deux semaines plus tard, rien n'a bougé. Ah, si : ils ont suspendu le paiement de mon congé parental, et puis du Complément de Mode de Garde aussi pendant qu'on y est.
Et puis, ça y est ! Je reçois un courrier de la CAF !! (en même temps qu'une contravention routière. Pour une infraction commise 3 jours avant. Comme quoi, on dit du mal, maiss c'est faux : il existe des services administratifs rapides en France!).  
Youpi, mon dossier avance. 
Ou pas ?


Il s'agit d'un courrier de la CAF, oui, ça c'est bon... un courrier me demandant des justificatifs puisque j'ai déclaré être au chômage. Aucune case ne me concerne sauf "chômage indemnisé"; justificatif demandé : attestation de paiement de Pôle Emploi...
Je respire un bon coup et retourne sur Mon Compte CAF : prendre un RDV à la CAF... deux semaines plus tard, à nouveau.

Acte VIII
Et voilà. 
Mardi, une gentille dame m'a dit que mon dossier avait été traité la veille, qu'un ordre de virement avait été lancé (le non-perçu du Complément de Mode de Garde diminué du trop-perçu du congé parental à temps partiel), et que tout allait bien.
Elle m'a pondu une attestation pour le Pôle Emploi, disant que je ne percevais plus de congé parental à temps partiel depuis le 1er décembre 2016. Et a même accepté de me l'envoyer par mail (enfin, non, sur Mon Compte CAF) histoire que je n'aie pas à la scanner avant de pouvoir la faire suivre directement à Pôle Emploi.

Comme elle était gentille, et que je voulais aussi que mes galères puissent servir à d'autres tant qu'à faire,  j'ai terminé sur la question : 
hum, dans mon cas, où était le problème / qu'aurais-je du faire pour éviter ces délais ?
Réponse : 
"oh ben en fait c'est que quand sur Mon Compte CAF vous faites une déclaration comme quoi vous passez d'activité pro à chômage, il change cette case. Mais il ne modifie pas la case "taux d'activité" qui est juste à côté, donc vous êtes toujours comptabilisée comme à 50%."
Donc à vous, je vous le dis : Mon Compte CAF est un vrai pote, mais le jour où vous passez d'un boulot à temps partiel à un chômage, filez prendre RDV avec un vrai bonhomme (et suggérez lui, au besoin, de vérifier le contenu de la case en question).

THE END

?
Bon maintenant, il ne me reste plus qu'à communiquer ce document à Pôle Emploi. 
Si ce n'est que sur Mon Compte Pôle Emploi, dans la partie "envoyer un document", je n'ai plus que deux motifs à disposition : changement de situation ou actualisation, et aucune de ces deux situations ne correspond à mon cas. 
Or on m'avertit bien que la nature du document ne correspond pas à sa désignation, il sera impitoyablement éliminé ne sera pas traité. 
J'ai donc envoyé un mail à mon conseiller pour lui demander conseil, justement.
Je n'ai jamais été aussi proche de la fortune. On y croit.

PS : sachez que du coup, pendant ce temps, je ne compte donc pas dans la fameuse catégorie A des chômeurs...Hasard ? Coïncidence ? Je ne pense pas...


Je précise que Monsieur Bout avait une idée de titre alternatif pour ce billet : Pôle emploi caf couilles.
Une idée littéralement à deux balles.

8 commentaires:

  1. Je pourrais faire la même avec ma sécu mutuelle !!! Sinon j ai lu ton mail mais pas répondu apres la gastro, on est passé à la scarlatine :))))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui les mutuelles c'est po triste généralement !
      Scarlatine ! Ah oui en effet. Bon après t'auras épuisé ton quota de maladies pour les cinq ans à venir...

      Supprimer
  2. J'aime la conclusion. Enfin les conclusions. La vraie et la littéraire ;-)
    Espérons que tu vas vite voir la vie en vert !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi! Et sache que je viendrai dépenser ma fortune par chez vous... je débarque quelques jours en juin!

      Supprimer
  3. J'ai bien ri... mais je compatis ! Nous nous sommes arrachés les cheveux (enfin, E, parce que je tiens à mon avantage capillaire) une année pour calculer les déductions d'impôt avec le mode de garde, déduire les CESUs, etc... avant de conclure, qu'en toute légalité, nous touchions de l'argent à faire garder nos enfants...!

    RépondreSupprimer
  4. ahah ! Quelle plume Gwen ! Je suis dans un café, et je me marre...
    Il m'est arrivé, bien sur, des choses très similaires, mais j'adore voir comment tu les racontes !!

    Ah, et puis aussi, (je voudrais pouvoir écrire ça en tout petit comme toi) : j'aime bien le titre de M. Bout...

    RépondreSupprimer
  5. Et bien ! Il vaut mieux ne pas être sujet aux migraines et étourdissements ! Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... et dire qu'on nous promet depuis des années que si si si messieurs et mesdames, l'administration, ça va devenir plus simple... Mouaip. Je te souhaite que tout soit ENFIN bientôt réglé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi contente que ça vous ait plu, franchement, dans les multiples épisodes de cette aventure il y eut des moments où ma seule consolation était de penser à l'article de blog marrant que ça allait me permettre d'écrire...;-)

      Quant à régler : sans nouvelles de Pôle Emploi, je crois que je vais tout bonnement me pointer chez eux demain, pour leur remettre le papier en main propre. (papier que j'ai maintenant en 3 exemplaires : la dame de la CAF me l'avait remis + envoyé par mail, et j'ai reçu un courrier avec une autre version ce weekend...)

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...