PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

jeudi 22 juin 2017

C'est chouette aussi - les urgences pédiatriques

C'est la canicule ?
Vous ne savez comment faire pour réconcilier amusement de vos enfants et survie dans un climat extrême?

Plusieurs solutions testées par votre servante !
  • lundi
    • laisser se prolonger les siestes jusqu'à 18h, aller ensuite rendre visite à la voisine, dame âgée dont le salon est climatisé, sous prétexte de lui offrir des biscuits rapportés de Normandie, 
    • à 19h30 seulement, descendre au parc armée d'un pique-nique et y rester jusqu'à 22h (remercier bien fort l'IEF de n'obliger personne à se lever le lendemain)
  • mardi:  filer à la piscine avec des copines IEF dès la fin de sieste. Passer le reste de l'après-midi à infuser dans la pataugeoire, terminer par un pique-nique sur place
  • mercredi
    • programmer un pique-nique pour le déjeuner, puis, pendant que le Bébou passe l'après-midi en collectivité
    • regarder d'un air absent sa Bébounette s'amuser sur le toboggan, tomber... et s'ouvrir le menton.

Vous avez gagné le gros lot!
3 petites heures aux urgences pédiatriques, 
à profiter successivement de leurs deux salles d'attentes aux innombrables attraits, 
le tout en milieu climatisé.

photo floue car prise à la va-vite pour rassurer un papa un peu alarmé

Bref une salle de jeux climatisée, gratuite, dans laquelle la Bébounette, vite remise du choc de la chute, s'en est donné à cœur joie.
Des activités pour les adultes sont également proposées, avec en l'occurrence, une démonstration de couture en temps réel.

Et 4 points de suture offerts, 4!

*****************************************************************
Tout de même  
  • petit pincement au cœur : l'entrée est la même que pour les urgences maternité, je suis donc déjà passée par cette porte, une nuit il y a un tooout petit peu plus de 2 ans
  • je suis contente que la Bébounette se soit cassé la figure d'une manière on ne peut plus anodine, en bas du toboggan, le truc bête impossible à empêcher, et non au cours de l'un des nombreux trucs un peu casse-cou qu'elle entreprend à longueur de journée. Ça m'épargne la tentation de la surprotection.
  • mention au personnel très prévenant et doux, qui m'a laissé le temps de calmer ma Bébounette pas très motivée pour s'allonger sur la table, et qui ne lui a pas ménagé ses encouragements (ayons un regard indulgent pour le jeune ??? - je suis nulle sur les codes couleur sensés renseigner sur les fonctions respectives des intervenants - qui a répété à plusieurs reprises "oh oui, tu es courageuse, oh oui ça c'est être grande ça"...)
  • last but not least : je mesure ma chance de faire connaissance avec ce service pour quelque chose d'aussi anodin. Durant l'attente, j'avais en tête une chronique récemment lue dans un magazine allemand sur le fonctionnement des urgences pédiatriques: "Seid froh wenn ihr warten dürft": réjouissez-vous d'avoir le droit d'attendre...  



10 commentaires:

  1. Petite info qui sera peut-être utile une prochaine fois : un médecin généraliste peut généralement soigner une plaie. On peut éviter la longue attente aux urgences et, si nécessaire, le généraliste orientera vers les urgences. Mais une petite plaie au menton, c'est dans leurs cordes.
    En cas de doute, on peut googler la raison pour laquelle on veut aller aux urgences pour voir si c'est une vraie urgence. Par exemple, on peut faire la recherche : otite fausse urgence, et on voit que l'otite ne nécessite pas d'aller aux urgences.
    Bonne cicatrisation à la petite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour
      Je me permet de rebondir sur le fait que l'otite ne nécessite pas les urgences. Mon fils fait des otites depuis sa scolarisation, et selon son pédiatre: Il ne faut jamais laisser passer une otite. Il faut consulter d'urgence.
      En fait, une otite causée par un virus peut guérir toute seule (passée les jours de fièvre) mais une otite causée par un microbe est dangereuse et nécessite des antibiotiques d'urgence car elle se transforme rapidement en Méningite.
      Seule le pédiatre peut examiner et décider sur le champs sur la nécessité des antibiotiques ou non.
      Mon pédiatre m'a même informée qu'elle a dû ramener sa fille pour faire un "lavage des oreilles" afin de voir son otite (sa fille avait les oreilles bouchées).
      Gwen, espérant que la petite se porte très bien :)

      Supprimer
    2. En effet, dans les cas avec convulsions, il faut aller aux urgences. Dans le cas d'une otite classique, un rdv chez le généraliste est plus approprié.
      https://eurekasante.vidal.fr/maladies/nez-gorge-oreilles/otite-douleur-oreille-adulte.html?pb=que-faire

      Supprimer
  2. Le Vidal a un site bien fait pour identifier s'il faut aller aux urgences ou chez le médecin
    https://eurekasante.vidal.fr/maladies/peau-cheveux-ongles/plaies.html?pb=que-faire

    RépondreSupprimer
  3. Oui, mais la salle d'attente du docteur a t elle la clim ? (je plaisante, Hein...). Sinon, saviez vous que si vous appelez en avance pour demander si vous devez vous déplacer, en particulier chez un médecin de garde les weekend ou le soir, on vous attribut un numéro des l'appel, ce qui vous fait passer devant et diminue l'attente ? Je ne sais pas si ça marche partout, mais c'était le cas dans mes deux villes de résidence précédentes... Bon courage a la grande blessée, en espérant qu'elle ne garde pas de cicatrices.

    RépondreSupprimer
  4. Ah tiens Swanilda merci pour ce lien intéressant !
    Un médecin lambda peut donc/ est équipé pour faire des points de suture ? Je ne savais pas.
    J'avoue que pour le coup j'ai directement filé à la pharmacie du coin demander un avis (des fois qu'un simple steristrip fasse l'affaire... l'espoir - d'une aprèm tranquille - fait vivre), et c'est le pharmacien qui devant la béance de la plaie (c'était assez impressionnant, j'imagine du fait qu'à cet endroit la peau est très tendue en fait) m'a dit "allez aux urgences direct" quand j'ai suggéré que peut-être, mon pédiatre situé à deux pas...

    Mais du reste Raf a parfaitement raison: je doute que mon pédiatre ait la clim, cela le disqualifiait donc d'office :D
    Interessant aussi pour le médecin de garde, moi je suis toujours passée par SOS Médecins, ce n'est pas la même chose non ? (#Ignare : je pense avoir eu besoin d'un médecin la nuit une fois, voire deux - je crois bien deux mais je ne parviens pas à me remémorer à quel sujet, donc il me reste beaucoup de choses à apprendre sur le sujet. Je précise que je me satisferai assez bien de ne pas avoir besoin d'apprendre, tout de même)

    cicactrice: ça devrait aller, c'est situé assez bas sur le menton, plutôt en dessous en fait. Merci ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je modère les propos de Swanilda.... En théorie tout médecin peut faire des points de suture. En pratique, surtout dans les grandes villes, ils n'en font plus donc ne savent plus en faire ou ne sont plus équipés car justement il y a les urgences.
    En revanche à la campagne les généralistes le font encore bien volontiers car les urgences sont loi et que ça arrange donc tout le monde.
    Après, je déplore cet état de fait qui effectivement est un peu idiot et encombre les urgences. Beaucoup se sont dit aussi, je vais aux urgences, ils ont l'habitude ce sera bien fait.... Les pauvres s'ils savaient que celà peut être la première suture d'un jeune externe.... (Qui ne sera pas forcément ratée au demeurant !).

    Ici on n'a jamais testé les urgences mais on a bien failli. Chez mes beaux parents ma grande s'était fouré un petit pois dans le nez, mais mon beau père étant ORL, il l'a emmené à son cabinet... Et mon petit s'est fouré dans le nez lui aussi (!) un noyau de cerise... Heureusement on a une copine interne qui habite à 2 pas et était équipée. Elle lui a donc retiré en 30 s. On a donc passé plus de temps à aller chez elle et à papoter !
    Servane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, certains généralistes ont peur de certains actes et envoient aux urgences, ce qui est effectivement à déplorer.

      Il existe un phénomène de perte de confiance en soi chez certains médecins de la jeune génération. Une amie généraliste m'expliquait que les étudiants sont largement sensibilisés aux risques de fautes et de procédures judiciaires, et que certains en ressortent un peu marqués. J'ai un couple d'amis (que j'adore !), 1 spécialiste + 1 généraliste et ils font vacciner leurs enfants chez le pédiatre car ils ont peur de le faire eux-mêmes.

      Supprimer
  6. Et comment va la bébounette depuis ?

    RépondreSupprimer
  7. La Bébounette va fort bien !
    Hormis un joli machin tout en bas du menton, qu'elle ne triture heureusement pas trop, tout baigne.
    (ça m'épate; comment un truc aussi énorme ne peut-il pas la faire souffrir ?? elle n'a même pas eu besoin du Doliprane conseillé par l'interne)

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...