PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

jeudi 10 novembre 2016

Musée d'Art Moderne de Strasbourg avec des enfants

Ce dimanche, nous avons profité de la visite en weekend du parrain de F. pour aller à 5 découvrir le Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg.
J'étais un peu anxieuse car il s'agissait de la première visite de musée de F., sauf peut-être 
  • des trucs où il était bébé porté en écharpe ? ça compte pas, 
  • et une vingtaine de minutes passées dans le Musée Rohan à Saverne ; ça comptait pas non plus, y avait genre 3 salles et pas un chat. 
Vu ce que je vous racontais ici, je voulais pouvoir envisager sans regrets une visite brève, le but étant de commencer à acclimater le Bébou à cet univers, tout en nous fournissant, à nous, une petite bouffée d'air culturelle. Nous avons donc mis à profit la gratuité des premiers dimanches du mois, et nous sommes mis en chemin en reprenant la formule de notre escapade berlinoise : E. dans le Mei-Tai, F. en poussette ou à pieds selon son humeur.

Eh ben c'était très chouette.


La visite en elle-même 

F. s'est bien comporté... passé les premières minutes : 
  • en arrivant dans la première salle, j'ai hésité, puis décidé de faire différemment d'avant et d'appliquer les conseils F&M / Filliozat : 
    • plutôt que de ne rien dire, et d'attendre qu'il ait lui-même l'idée d'un truc interdit à faire pour le lui interdire (cela dans le souci d'éviter que mes consignes ne lui donnent de chouettes idées), 
    • j'ai pris le taureau par les cornes et énoncé les règles d'entrée. Je me suis accroupie et j'ai expliqué à F. que, dans un musée, il y avait beaucoup de jolies choses à voir, et qu'on les regardait avec les yeux mais qu'on ne les touchait pas. 
  • Succès total: il a couru vers le tableau le plus proche et y a appliqué sa main... 
    • Intervention du gardien, et quant à moi j'étais contente d'avoir Filliozat en tête puisqu'au lieu de m'énerver j'ai pu dire "oui tu as compris, toucher c'est ce qu'il ne faut pas faire. Les enfants qui regardent les tableaux peuvent marcher tranquillement, les enfants qui les touchent restent dans la poussette.
    • Plus aucun problème ensuite. 
  • Il a déambulé en posant ses questions à voix assez haute, mais en baissant le ton quand on le lui demandait, et ce musée n'est pas un musée en mode sépulcre, il y a un certain niveau sonore de base qui fait que parler un peu plus haut que la moyenne n'est pas vraiment gênant.

Un Bébou plutôt intéressé. 
Il est resté assez froid face aux œuvres sur lesquelles nous avons cherché à attirer son attention, jusqu'à ce que nous arrivions face à des tableaux représentants des instruments de musique, qui l'ont rendu beaucoup plus loquace. Décidément, son intérêt pour le sujet ne se dément pas.

Il était donc aux anges dans le bout d'exposition mêlant musique et images de Kandinsky.

 












En particulier, il a beaucoup aimé reconnaître et comparer avec son père les tableaux transposés sur les murs avec les toiles originales exposées dans la salle d'à côté (une activité toute simple que je vous recommande! Seule condition: avoir fait le lien. Celui-ci m'avait échappé, heureusement que Monsieur Bout est là).





Par ailleurs, les sculptures l'ont aussi davantage interpelé.

Bref, une première visite qui n'aura pas laissé F. indifférent, un bon premier contact !
Signe qui ne trompe pas, il était motivé pour y refaire un tour après notre déjeuner.

Et autre détail qui lui a plu : l'immeeeeeense escalator qui mène au premier étage ;-)



Un musée "kid-friendly"

Sur le plan pratique
  • nous avons apprécié un musée vaste, lumineux, on y circule sans peine (y compris avec une poussette), et les œuvres sont plutôt bien présentées.
  • il y a souvent des bancs dans les salles (utile en soi, et en particulier quand on cherche un endroit où allaiter - même si je ne suis plus concernée pour le moment j'y reste sensible); 
  • en revanche pas de table à langer dans les toilettes où je suis allée.... mais à la réflexion, ayant les enfants avec moi j'ai squatté les WC handicapés, peut-être y avait-il le nécessaire dans les toilettes des femmes ?

A noter, et ça fait une vraie différence : un gentil gardien au physique un peu bourru en mode Père Noël (épais sourcils, chevelure abondante, barbe), 
  • dont j'ai beaucoup apprécié la réaction face à l'infraction de F. :
    • faisant son job, mais sans en rajouter, juste quelques mots pour rappeler la règle sans agresser l'enfant (ni la mère), et sans non plus le regarder / pister comme un délinquant par la suite.
    • Une belle mise en pratique de l'axiome F&M / Ginottien : "traiter l'enfant comme si il était déjà ce que vous voulez qu'il devienne". Et en effet je pense que sa réaction très mesurée a bien contribué à la coopération du Bébou le reste de la visite.
  • serviable, je lui ai demandé plusieurs fois mon chemin (WC, ascenseurs), et ai toujours été très bien accueillie voire devancée: "vous cherchez ?", et je trouve cela très agréable car personnellement, j'ai fait moult expériences de conservateurs de musée aimables comme des portes de prison.

Nous avons déjeuné sur place, à l'Art Café.
  • Bonne cuisine, prix corrects (un brunch était également proposé, qui nous a donné envie de revenir y goûter !)
  • mais aussi et surtout, un service très gentil et prévenant
  • et accueillant pour les enfants
    • efforts faits pour nous placer de manière favorable, 
    • chaise haute, 
    • et surtout : un petit cahier de coloriages avec des motifs inspirés d’œuvres du musée ainsi qu'un pot de crayons, déposés sur notre table dès notre installation !
    • par ailleurs, j'ai apprécié que le menu enfant soit un peu plus développé / sain qu'ailleurs: c'était filet de poulet ou poisson, et ledit poisson : du saumon grillé délicieux dont j'ai englouti la moitié restante sans me plaindre, + pâtes ou légumes, et on n'a pas fait de chichis pour m'en donner un peu des deux.
Ill n'en demeure pas moins que, pour une visite un dimanche gratuit, le déj à l'art café a quand même un peu nuit à la visée Low/No Cost du truc, mais bon...

Enfin, cerise sur le gâteau, après le déjeuner nous étions partis pour repasser rapidement revoir 2-3 choses (après une visite d'une bonne heure et demie donc bien plus longue que ce que j'avais anticipé, déjà !), le Bébou étant motivé pour revoir "la musique", mais nous sommes tombés sur des ateliers à destination des enfants
Le premier intervenant m'en a expliqué le principe mais a souligné que c'était à partir de 4 ans... et me voyant partir le 2ème m'a fait un clin d’œil, m'a demandé si F. savait découper, et hop, c'était parti ;-) 
Monsieur Bout et son frère ont donc filé continuer leur visite tout seuls, et moi je me suis installée avec les enfants.

 

Des ateliers semble-t-il organisés régulièrement dans ce musée et d'autres musées strasbourgeois, notamment les mercredis et les dimanches de gratuité, de 14h à 17h. 
Mais j'avoue que les renseignements trouvés sur la homepage m'ont laissée sur ma faim : des trucs intéressants sont annoncés, certes, mais visiblement ce n'est pas exhaustif puisque nulle part je n'ai vu mentionné l'atelier auquel nous avions participé, nous !

Quoi qu'il en soit, nous avons passé une bonne journée, et sommes donc bien motivés pour mettre en œuvre les conseils donnés en commentaires ici et dédier nos premiers dimanches du mois à des visites analogues, dans ce musée (où beaucoup reste à voir), et d'autres !



2 commentaires:

  1. Salut Gwen,
    Chouette idée que ce musée, surtout avec la bonne surprise des aménagements pour les enfants. De notre côté nous avions déjà emmené Miss C. dans des musées (ultra) barbants pour les enfants (entre autres le musée Reina Sofia à Madrid), mais avions été très surpris de voir, comme F. a priori, son grand intérêt pour la sculpture (tout ce que je zappe d'habitude, du coup ça fait s'intéresser à de nouvelles oeuvres !), mais également par l'art contemporain dont certaines oeuvres très graphiques lui parlent beaucoup ! Aujourd'hui nous ne sommes plus réticents à l'emmener avec nous (et bien joué pour la méthode Filliozat :-)) mais sommes bien conscients que la fenêtre de tir est toujours juste : éviter faim, fatigue et énervement lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est exactement ça : ça fait voir les oeuvres sous un nouvel angle... et puis "fenêtre de tir" est le mot juste, mais du coup ça nous incite à foncer quand on en repère une.
      Et je suis bien contente de voir que nous avons ainsi nos chances d'en faire quelque chose de familier pour lui, qu'il saura apprécier encore différemment ensuite plus grand.

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...