PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

dimanche 24 janvier 2016

C'est chouette aussi - la star du square

Je voudrais rendre hommage à un héros que nous connaissons tous.

Une activité unique en son genre
La star
L'indétrônable championne

Celle pour laquelle tout jeune parent est tellement heureux d'avoir bravé l'habillage, chaussage, trimballage de sa progéniture vers cet échantillon-produit de Nature qu'est le square le plus proche. 
Alors que se profilent à l'horizon les quelques dizaines de mètres carrés qui, à ce stade, dans son esprit embrumé, ont revêtu le statut de Terre Promise, le jeune parent se projette déjà.
  • Enfin, ladite progéniture va pouvoir s'ébattre, profiter d'équipements adaptés à son âge, incassables et que le parent n'aura pas à nettoyer / ranger lui-même généreusement mis à disposition et entretenus avec soin par la municipalité. 
  • Elle aura de l'espace pour courir partout, de l'espace pour crier fort sans risque pour notre acuité auditive ou pour le maintien de rapports de voisinage cordiaux. 
  • Et surtout, cette sortie lui permettra de s'épanouir au contact d'autres marmots, et de progresser ainsi sur la voie ardue mais sacrée de la 
                    la
                                  la 

                                                     la ?

                                                                       (allez, un petit effort, vous l'avez forcément entendu ce mot-là)


                                                                                            la sociabilisation, voyons !

                                                                                                                (vous voyez ? Je vous l'avais dit que vous l'aviez déjà entendu....)

Toboggan, balançoires, tape-fesses,  petite maison, bac à sable ? Araignée même ?
Que de possibilités offertes au jeune enfant pour développer sa motricité. 
Et au fond, le jeune parent est open, il est disposé à adopter une position d'accompagnement, et à permettre à son enfant de choisir librement l'activité qui l'attirera davantage.

Et puis voilà.
  • Pas un regard pour le bac à sable, 
  • pas une fesse sur le toboggan, 
  • pas un mot aux petits camarades (qui au demeurant s'en fichent bien, mais là n'est pas la question).
La progéniture a choisi son activité : ouvrir et fermer le portillon du square ! Et n'en démordra pas. La sortie-au-square se mue en sortie-portillon.

A qui n'est-ce jamais arrivé ?
Personnellement, je me revois à notre première sortie square suivant notre emménagement en Alsace (avant notre déménagement, je n'avais jamais rencontré de portillon de square : l'aire de jeux à laquelle j'emmenais F. sur mes vendredis libres était dépourvue de clôture, donc de portillon. Un manque terrible, finalement !). Très enceinte, épuisée par le déménagement, frigorifiée par des températures auxquelles la douceur de notre Normandie ne m'avait pas habituée.... mais déterminée à faire l'effort nécessaire pour compenser auprès du Bébou la perte cruelle de notre maison-avec-jardin. Et paf, coup de foudre du Bébou pour le premier portillon de square de sa courte vie.
Qui n'a jamais observé avec compassion la détresse, puis les trésors de diversion alors déployés par les parents concernés, pour enfin attirer l'attention de leur enfant sur quelque chose qui vaille le coup ?

Le portillon du square n'a pas été conçu pour les enfants, n'a pas été bourré de trucs fichtrement bien pensés pour les éveiller, et ce n'est clairement pas pour lui qu'on a pris la peine de sortir son gosse. 
Mais le portillon de square...

c'est chouette aussi.

Car le portillon du square, c'est le symbole même de la capacité de l'enfant à trouver dans son environnement ce dont il a besoin, et du fait qu'en tant que parent, accepter le choix d'activité de notre enfant demande un certain détachement : tout ça pour ça !


Ca ?
Si je regarde ce portillon avec les yeux d'un enfant de 12 à 36 mois, qu'il est riche en expériences diverses et variées, ce portillon... quel objet sensoriel !

  • grincements des gonds, claquement du loquet, frottements de la porte sur le sable...
  • pousser la porte, la tirer, se confronter à son poids et à son inertie...
  • vérifier qu'elle va toujours au même endroit, première notion d'un objet mobile autour d'un axe....
  • loquet et/ou poignée à actionner, en dosant et maintenant l'effort nécessaire pour cela
  • froid du métal, contact de pièces lisses ou rapeuses...
  • interactions pour laisser rentrer et sortir enfants et parents


Lorsque je me retrouve confrontée à un Bébou qui se passionne pour quelque chose "qui n'a aucun intérêt", ou même qui, affront suprême, délaisse pour cette chose la supeeeer proposition élaborée avec soin par son honorable maman, je repense aux longs moments qu'il a passés à ouvrir, passer d'un côté (alerte des autres parents solidaires  "votre fils se fait la malle !" réaction de mère indigne "oh non, il ne risque pas de s'éloigner" - puisqu'il est VISSE au portillon), fermer, réouvrir, rerentrer, etc.
Alors je me cale dans mon banc, et murmure en mon for intérieur  "Profite, c'est chouette aussi".


Chez vous, qu'est-ce qui est "chouette aussi" ?



4 commentaires:

  1. Au square, mon fils fait des câlins aux arbres et parle aux fleurs. Ben voilà, c'est sa sociabilisation à lui et c'est chouette comme ça. J'avoue qu'ouvrir et fermer la barrière est pas mal aussi, bien plus intéressant à ses yeux que les modules de jeu.
    Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. trop mignon les câlins aux arbres. Mais effectivement parfois les modules de jeu sont juste trop compliqués pour nos enfants, ils privilégient d'eux memes quelque chose de plus simple

      Supprimer
  2. Je viens de découvrir ton blog ... Au plaisir de pouvoir se rencontrer et échanger à l'occasion! Je suis admirative en tous les cas de voir que tu arrives à gérer IEF et travail! C'est vraiment chouette ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, ce sera avec plaisir ! J'attends d'atterrir un peu avec la reprise pro de Monsieur Bout, puis je te propsose qqch ?
      Quant à conjuguer IEF & travail, ce n’est que le début, puisque mon fils n’a en soi pas encore l’âge d’aller à l’école. Je me prépare surtout pour l’an prochain, sans savoir encore quel poids exact fera mon activité pro… ni avoir d’idée claire sur ce qui est faisable ! Mais je réajusterai au besoin

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...