PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

lundi 21 décembre 2015

Spaetzle "maison"

J'ai profité du fait que Monsieur Bout se permet d'assouplir son régime sans gluten pour ressortir une recette délaissée depuis longtemps : les Spaetzle.

Afficher l'image d'origine
Ces pâtes de forme biscornue sont une spécialité alsacienne / allemande. Elles ont l'avantage, contrairement à de nombreuses autres recettes de pâtes, de ne nécessiter, ni ustensile particulier pour leur confection (même si la râpe à Spaetzle existe), ni d'avoir 3h devant soi. (à l'occasion - c'est-à-dire probablement pas avant la fin de mon CDD actuel.... - je me ferai une session "raviolis russes" avec le Bébou, là ce sera autre chose)

J'en ai donc profité pour y associer le Bébou que cela a beaucoup intéressé.

Recette ô combien compliquée
(pour 6 personnes)

500 grammes de farine
1 grosse pincée de sel
5 œufs
25 à 30 centilitres d’eau


vous remarquerez qu'on compte donc bêtement 1 œuf pour 100 g de farine, mais si comme moi vous videz votre frigo avant un départ en vacances et que donc vous n'avez plus tout à fait le compte en termes d’œufs, vous pouvez aller jusqu'à 1 œuf pour 130/140g de farine sans souci.


1. Remuer vigoureusement la pâte et rajouter de l'eau si nécessaire, jusqu'à obtenir une pâte homogène, de type ruban, point trop pâteuse (elle devra passer à travers un tamis) mais point trop liquide.

2. Pendant ce temps, faire chauffer une grande quantité d'eau dans une casserole, puis faire couler la pâte à travers un ustensile à trous (en insistant avec sa cuiller en bois) pour faire tomber les "larmes" qui se forment dans l'eau bouillante. 
Personnellement, j'ai repéré que mon vitaliseur était parfaitement adapté à cette recette, les trous du panier vapeur ayant pile le bon diamètre - 6 mm (contrairement à ma passoire).

3. Cuisson 2-3 minutes (une fois que tout est remonté à la surface), puis pêcher les pâtes ainsi formées avec une écumoire et les plonger directement dans un saladier d'eau froide pour stopper la cuisson.

Recommencer l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.


Les Spaetzle se mangent ensuite telles quelles avec une viande en sauce, ou passées à la poêle avec un gros morceau de beurre, et font aussi de délicieux gratins (ma version préférée).


Le Bébou a beaucoup aimé 
  • assembler et nommer les différents éléments, 
  • observer les goutelettes de pâte tomber du tamis dans l'eau, 
  • partir à la pêche avec l'écumoire (un point pour lequel il a encore eu besoin de mon aide mais sur lequel il gagnera vite en autonomie).

Il m'en a reparlé ce matin et semble avoir hâte de renouveler l'expérience. C'est promis !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...