PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

dimanche 29 avril 2018

Le problème avec Flylady

Flylady a déménagé avec nous : 
  • elle m'a aidée à faire mes 170 cartons (plus jamais!), à coup de 15 minutes de minuteur. 
  • Elle m'a aidée à les défaire, de la même manière. 
  • Elle m'a aidée à m'approprier ma nouvelle maison, puisque l'incitation à faire le ménage de manière imparfaite et incomplète est justement très adaptée à ladite maison et sa répartition sur 3 étages : oser attaquer l'une ou l'autre tâche à un étage (l'aspirateur, par exemple), sans me sentir obligée de terminer tout l'étage voire de faire tous les étages. 
  • Elle m'a aidée à entretenir un semblant d'ordre dans la maison, puisque j'ai continué à faire mon lit
  • Elle m'a aidée à ce que cette maison reste dans un état suffisamment correct pour que ce soit acceptable pour nos colocataires successives, notamment grâce au recours au fameux Swish & Swipe, inestimable quand on partage ses WC avec d'autres personnes. 
  • Elle m'a même aidée, récemment, à affronter la montagne de papiers administratifs pas gérés, encore moins classés, depuis notre arrivée (minuteur et 15 minutes, encore. Parfois même, je ne plaçais le minuteur que sur 5 minutes, tellement c'était désagréable. Peu importe : par tranches de 5 ou de 15 minutes, le tas de papiers administratifs a succombé)

Mais tout de même, au fur et à mesure que mes journées se remplissent : sorties diverses, redémarrage des créneaux d'école-à-la-maison, création de ma micro-entreprise, animation de mes premiers ateliers Faber et Mazlish, et divers autres projets prenants : l'entretien de ma maison glisse peu à peu au bas de ma liste de priorités. Surtout si l'on prend en compte que nous sommes en ce moment dans un intermède-sans-colocataire-babysitter: la prochaine arrive dans 3 semaines et demie, d'ici là, la Gwen a beaucoup moins de temps libre. 

Et donc Flylady a pris du plomb dans l'aile.
  • Il y a du bazar un peu partout
  • Les intervalles entre les moments ménage s'allongent
  • De plus en plus souvent, ces dernières semaines, faute d'inspiration au moment des repas, et faute, bien évidemment, d'avoir planifié mes menus, j'ai décrété: "pâtes" (mais sur ce point, hihihi, je parle déjà au passé car depuis je me suis aussi lancée dans une nouvelle aventure shoppingo-culinaire dont je viendrai trèèèès bientôt vous parler histoire de vous contaminer)
  • et des objets disparaissent mystérieusement. Le dernier en date, pas des moindres : mon portefeuille. Si si. Porté disparu depuis notre retour de Strasbourg, sans que je sois en mesure de me prononcer sur le moment de sa disparition : pendant le voyage, ou depuis ? J'ai regardé dans pas mal d'endroits logiques, mais je dois m'avouer une chose : au stade où j'en suis, il n'est pas exclu qu'il se terre dans un endroit illogique. La maison n'en manque pas.

Bref, pour espérer remettre la main dessus, et avant de refaire tous mes papiers, la carte grise de la voiture, etc, me voici obligée de prendre le taureau par les cornes : ranger de fond en comble la maison. Or une chose est sûre : je ne sais pas faire ça toute seule, j'ai besoin d'aide. Flylady ou pas Flylady, je demeure une incorrigible bordélique. 
La seule différence, c'est qu'avec Flylady, mon bordélisme est sous contrôle, et ma vie n'en est pas empoisonnée.

Donc je m'y remets.
Difficilement. 

L'occasion pour moi d'approfondir encore, par l'expérience, ma compréhension du système Flylady, et des raisons de son fonctionnement ou de son non-fonctionnement
  • Ce fichu binôme diabolique : bordélisme et perfectionnisme vont de pair. Qu'il m'a été difficile de nettoyer mon évier jeudi soir ! Car à proximité de mon évier, il y a ma plaque de cuisson. Bien crade, comme seule sait l'être une plaque de cuisson au gaz. Nettoyer mon évier sans nettoyer ma plaque ? Mon perfectionnisme s'y refusait ! Nettoyer ma plaque ? Mon bordélisme en était déjà traumatisé par avance. Comme toujours, le perfectionnisme fait le lit du bordélisme, et Flylady ne peut agir qu'en commençant par envoyer paître nos prétentions à la perfection
  • Le besoin d'y aller mollo : ranger de fond en comble ma maison dans l'espoir (peut-être vain) de retrouver ce fichu portefeuille ? Perspective terrifiante. M'attaquer, peu à peu, au bazar, par tranches minuscules et progressives ? Un peu plus facile à avaler.
  • Le besoin d'être guidée : envie de liberté, machin. Mais je refais le constat que mon envie de liberté et de temps libre est beaucoup mieux nourrie si j'abdique une dose de liberté pour suivre un système, que si je prétends voleter librement mais me heurte les ailes au bazar environnant (admirez la métaphore)
  • Le besoin d'être accompagnée : cette fois-ci, c'est en binôme avec une copine-de-la-vraie-vie que je me relance dans les Babysteps. Pouvoir lui envoyer une photo de mon évier brillant tous les soirs, ou toute autre preuve de mon avancée, constitue une béquille motivationnelle dont je ne saurais me passer. Recevoir la photo équivalente de sa part fait office de coup de pied au postérieur bien employé.
Car tout me pousse à ne pas faire Flylady.
Car c'est quand j'ai le moins envie de faire Flylady, que j'en ai le plus besoin.

Je sais tout ça. Je le sais ! Mais je l'oublie tellement volontiers.

Alors je reprends à zéro, je regravis péniblement chaque marche, je refais le même chemin psychologique, et je me dis que, décidément: 

le problème avec Flylady, 
ce sont les raisons même qui font que j'en ai besoin.

Evier matin du J1


Evier soir du J1
J3 (ai-je précisé qu'entretemps ma plaque est propre ? Comme c'est étrange)
Evier soir du J2


9 commentaires:

  1. Ici aussi il y en aurait bien besoin... Encore que avec l'arrivée des beaux jours mes sols du rdc sont plus souvent fait mais toujours aussi sales (la faute à mes 2 grands + les 3 voisines + les copains qui vont et viennent du salon au bac à sable, de la balançoire à la chambre, du tas de terre aux WC....). J'ai interdit l'accès au grenier car les vêtement d'hiver sont montés mais non rangés...
    Et demain nous partons 2 jours chez des amis dans les Vosges et avant de partir, je dois : faire une lessive et l'étendre, faire une tarte à la rhubarbe, hacher l'ail des ours qui traine au frigo depuis quelques jours, faire des yaourts avec le lait frais du larché sinon il ne sera plus bon à notre retour, faire les bagages... Et je crois bien que tout celâ ne tient pas en 2 h de temps.... Vive le BuJo qui doit ABSOLUMENT reprendre du service lui aussi.
    Je t'embrasse
    Servane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha ! petit programme... qu'auras tu réussi à cocher ?
      Chez nous ce qui nous sauve c'est que les chaussures sont limitées au RDC (pièces à vivre)
      (miam, de l'ail des ours! ça me manque !)
      Quant au Bujo, exactement, il a repris du service il y a deux mois car je ne m'en sortais plus du tout sans. Mais il a besoin du renfort de Flylady !
      des bises à toi ! (je crois que j'ai un mail de toi en souffrance...)

      Supprimer
    2. ah ça se mange l'ail des ours ?? j'en ai planté pour faire joli mais si en plus, ça peut s'utiliser en cuisine ...

      Supprimer
    3. Ah mais ouiiii ça se mange l'ail des ours ! Mais ça va bientôt être un peu tard, idéalement faut le manger avant la floraison. Mais t'as raison, tiens, je devrais voir pour en planter chez moi... (je me sens juste bête de planter quelque chose qui tapisse des km² de sous-bois alsaciens)
      tu le coupes et tu le fais revenir dans de l'huile d'olive, pour assaisonner des pâtes ou des pommes de terre, tu le mets dans une quiche, tu en mets dans ton risotto, tes gratins, tout ce que tu veux...

      Supprimer
    4. Ben j'ai tout coché mais nous sommes partis avec 2 h de retard.... De toute manière mon mari qui devait rentrer de sa garde à 8h15/30 est rentré seulement à 10h15. Donc non seulement j'étais seule pour préparer mais en plus nous n'aurions pas pu partir aussi tôt que je l'aurais souhaité.
      Tu sais, ne te fais pas de noeuds dans le cerveau avec le mail qui traîne. À l'impossible nul n'est tenu !

      Supprimer
  2. Le problème est fort bien identifié !
    Tiens je pense que je vais me joindre à ta reflyladysation, ressortir mon bujo, la liste de routines et mes pshit-pshit. Moi qui n'ai pas de téléphone portable, c'est le genre d'articles qui me donnerait presque envie d'avoir un smartphone pour le plaisir de photographier mon évier étincelant chaque soir !
    Et sinon, pour ton portefeuille, as-tu appeler le commissariat ? (c'est comme ça que j'ai retrouvé le mien récemment...). Mon dernier objet perdu (mais comment ? mais pourquoi ?) c'est le boîtier de canette de ma machine à coudre ! (rien au commissariat, mais rien non plus dans mon espace couture...). Alors comme je ne peux plus coudre autant ranger !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joins toi, joins toi, joins toi !!
      hihihi pour le smatphone mais oui, c'est un moment puissant. Hier je n'ai abandonné l'ordi pour aller récurer mon évier QUE pour pouvoir envoyer ma photo.
      Commissariat : hum, c'est une idée ça. Mais si j'appelle le commissariat du coin et qu'il a été perdu sur l'autoroute, ils n'en sauront rien, non ? Et si ils avaient trouvé quelque chose, ils n'auraient pas appelé ?
      Hahah sur le boitier de couture. Mais c'est SUREMENT un signe pour que tu ranges en effet :D

      Supprimer
  3. Est-ce que tes enfants t’aident? Je n’y croyais pas trop au début, mais les petites mains de la maison m’aident bien. Les enfants adorent et ça a le mérite de les occuper pendant que je fais le ménage. Par exemple, je leur fais passer l’éponge magique sur leurs gribouillis sur le mur, passer l’éponge sur les plaintes, ranger leurs pilles de vêtements dans leur placard, brosser des tâches sur le sol...
    Super pour la granny Autrichienne !
    Swanilda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une excellente remarque. Ils m'aidaient davantage à Strasbourg. Et je suppose que c'est un cercle vicieux : moins il y a de routine dans mon ménage, plus c'est difficile de les inclure, moins je les inclus, plus c'est difficile de tenir une routine dans le ménage...
      Donc, je vais pouvoir travailler sur cet aspect !
      Et OUIIII trop bien pour la granny autrichienne, merci énormément du tuyau ! Quand elle sera chez nous depuis quelque temps, je viendrai faire un retour plus détaillé sur notre expérience / le site en question, etc.
      J'ai HATE qu'elle arrive. J'ai pris quelqu'un de complémentaire avec moi : gourmande mais n'aimant pas cuisiner, en revanche aidant volontiers pour les tâches ménagères. ^^

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...