PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 23 mai 2018

IEF ou école Montessori ?

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhh !!!!

Un petit article tout chaud (ciel, deux billets de blog à 48h d'intervalle, cela faisait très très longtemps que ça n'était pas arrivé...) pour cause d'actualité brûlante.

Le fait d'instruire ses enfants soi-même est, comme beaucoup de choix éducatifs, un choix qu'il vaut mieux être prêt à reconsidérer régulièrement, au besoin pour le confirmer.
J'avais exposé, il y a deux mois, les grandes questions que je m'étais posées à ce sujet pour F. durant l'hiver, notamment en raison du fait qu'il allait mal. Pour finir par conclure que nous resterions en IEF l'an prochain.

Et j'étais très bien avec cette décision, et j'en ai profité pour reprendre peu à peu le chemin d'une petite vie professionnelle, et j'avais même repéré les avantages que présente l'IEF pour mener une vie pro, justement.

Ceci dit, parmi les points qui avaient aussi facilité la décision, il y avait aussi un détail, oh, vraiment, une broutille : le fait qu'a priori l'école Montessori qui nous plaît (la seule possibilité de scolarisation que je puisse envisager pour le moment pour F. . Vu son mode de fonctionnement, une scolarisation eu milieu normal me semblerait beaucoup trop risquée) n'avait de toute manière pas de place libre l'an prochain.

Si ce n'est que ce matin, en y amenant F. puisqu'il y est inscrit pour les activités du mercredi, la directrice m'a informée du fait que, finalement, si je voulais, une place s'était libérée. 

Aaaaaaaaaaaaah. (oui, je me répète)

Depuis, j'ai un petit vélo dans la tête.

Au départ j'étais en mode 'ben je vais lui dire non merci",
  • ma reprise pro signifierait qu'au moins un à deux soirs / semaine, ce n'est pas moi qui irait le chercher, et il n'y aurait pas "les autres jours" où nous serions toute la journée à la maison pour compenser : assez de temps avec Maman ?
  • et les soirs où j'anime des ateliers, ce serait encore pire
  • ça prive E. de compagnie pendant 4 jours par semaine, de 8h30 à 15h45
  • ça fait une logistique, des horaires, plus lourds; même en terme de liberté pour les sorties, du coup
  • idem, je ne le vois plus participer à plein d'activités extra-scolaires, il aura déjà suffisamment de contraintes
  • ce n'est pas ce que j'ai vendu à notre mamie au pair 
  • et puis même si ce n'est pas un choix forcément définitif et éternel, quand même, un retour à l'IEF pour des classes plus grandes me semble plus compliqué / intimidant que la simple poursuite de l'IEF dans la continuité (ne serait-ce que parce qu'on "grandit" avec l'enfant en IEF, nous aussi on augmente la complexité de ce qu'on réussit à proposer)
mais 
  • Monsieur Bout, à qui j'ai envoyé un sms dans la foulée, mais plutôt en mode informatif, m'a rappelée aussi sec, et penche en fait plutôt pour le oui, 
  • ma petite nièce est très heureuse là-bas, le personnel est top et F. les apprécie beaucoup : c'est une vraie chance, car vraiment, "école Montessori" n'est pas égal à "école Montessori", mais celle-ci est chouette
  • F. est quand même très en demande de contacts au quotidien, 
  • la psy de F., que j'ai appelée afin de récolter aussi son avis à elle, me dit que ça pourrait être le bon moment
  • l'effet groupe pour apprendre serait vraiment pas mal
  • et si (si...) je réussis enfin à démarrer mon activité RH, j'aurai de quoi financer cela sans trop de souci. Si non, on peut encore y arriver, en tous cas cette année.

Coté "allemand": il passerait moins de temps avec notre future mamie au pair, mais à l'école une des langues pratiquées est l'allemand.

J'ai 48h (ben oui, y a d'autres gens sur liste d'attente) pour discerner quel sera le meilleur chemin pour F., pour moi, pour notre famille.

le dilemme cornélien peut aller se rhabiller !


Aaaaaaaaaaaaahhhhhh ! (ter)

6 commentaires:

  1. As-demandé à petit F s’il veut aller à l’école ?
    S’il a envie, c’est tout bénéfice de faire l’essai. Si ça ne se passe pas bien, vous l’enlevez, si ça se passe bien pour vous tous : banco.
    Tes points contre l’école sont des blagues, n’est-ce pas ? Tu n’envisages pas sérieusement de renoncer à scolariser F pour qu’il serve de jeune fille de compagnie à sa sœur ? Ou pour faire plaisir à une inconnue (fut-elle une super granny) ?
    Bonne prise de décision :-)
    Swanilda

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas une question de "servir de compagnie à sa soeur" (quelle expression !) mais de considérer l'équilibre de toute la fratrie, de toute la famille et pas seulement celui d'un enfant

      Supprimer
  2. "ça prive E. de compagnie pendant 4 jours par semaine, de 8h30 à 15h45" et en même temps ça lui offre l'opportunité de faire des choses différentes, de se développer sans son frère... et de voir ce dernier apporter de nouveaux "jeux", connaissances, centres d'intérêt de l'école à la maison et les partager avec sa soeur...

    Je ne suis pas pro-école. Mais la phrase concernant la compagnie m'avait 'surprise', surtout venant de vous! Pour l'équilibre d'une fratrie, comme pour celui d'une famille ou d'un couple, il est généralement bon d'avoir l'opportunité d'être parfois seul et d'en ramener 'du neuf'... Mais c'est déjà aussi à ça que servent les activités 'extrascolaires', n'est-ce pas?

    RépondreSupprimer
  3. ah bah moi je comprends bien la phrase sur la fratrie.Oui il faut considérer ce qui va pour chacun mais une famille c'est aussi un ecosystème. Ici a priori l'ainée (7 ans et demi) va retrouner à l'école, et premier argument contre qu'elle a avancé "mais je vais moins bien connaitre ma soeur !!!". Et la deuxième n'ira pas car je ne me vois absolument pas avec un seul enfant à la maison ??? oui ils s'occupent parfois tous les 3 seuls, je m'en occuper beaucoup mais le face à face maman/enfant c'est pas terrible. Donc en ce moment c'est parfois à 4 , parfois à 3, parfois à 2 et parfois seul. La dose de neuf et de séparation dans un couple, un groupe, une famille dépend de chacun et je trouve pour moi plus facile de s'harmoniser quand on est souvent ensemble. (il n'y a pas de phénomène ni de dépendance ni de contrôle de l'un sur l'autre chez nous, ouf !).
    Ici les raisons pour lesquelles l'ainée va retourner à l'école (bien classique en plus) : évacuer le stress du "niveau" scolaire dont j'ai été envahie la moitié de cette année contre mon gré. (même si bon ça y est il passe).
    -me décharger d'un côté "GO" que j'aime bien mais qui me pèse maintenant pour qu'elle ait assez d'opportunité de se faire des copines (la fameuse socialisation) et d'apprendre des autres.
    -les langues étrangères. je n'ai pas réussi à trouver le bon média (pas trop cher, pas trop loin- pour ne pas bloquer les 2 autres pour 2h d'anglais, 2 matinées par semaine) et à l'école il y a 1h d'anglais chaque matin avec une prof anglophone.
    (+ la proba que je sois enceinte).
    J'espère juste que ça ne sera pas trop stressant : les préparatifs le matin, les adaptations nécessaires, les devoirs, les contrôles... et qu'elle trouvera là bas de quoi lui donner envie de nous quitter le matin ! Je me rassure en me disant que se sera 5 matinées mais seulement 2 après midi... àsuivre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je précise que mes enfants ont 7 ans et demi, 5 ans et demi et tout juste 3 ans. je crois que je suis un peu perturbée, ce n'était pas clair...

      Supprimer
  4. Merci mesdames pour vos différents commentaires !
    Oui voilà, alounette l'a formulé d'un mot que je trouve très juste : il ne s'agit pas d'empecher F. de vivre sa vie par égards pour sa soeur, mais de prendre en compte, dans la décision, à la fois le bien de F. comme individu mais aussi l'impact sur l'écosystème familial dans son ensemble. Ecosystème dont la santé n'est, du reste, pas sans incidence sur l'individu ;-)

    Vous verriez la liste excel des pour et contre que j'ai dressée, vous rigoleriez. Ca montre à quel point c'est le bazar dans ma tête et dans mon coeur
    (ça tombait bien, je n'avais rien à faire en cette fin de semaine - hormis... quelques travaux de préparation pour : une très grosse conférence demain soir, deux ateliers de découverte le lendemain, et 2 ateliers en début de semaine)
    Bref, heureusement que j'ai ça pour venir occuper un cerveau qui tournerait à vide sinon ...

    alounette, c'est marrant de voir que toi aussi tu te retrouves dans une situation analogue ! Je trouve tes réflexions très intéressantes. Et oui, je pense que je verrais encore différemment les choses si nous avions un numéro 3.

    Bref, à l'heure qu'il est je penche pour une scolarisation du jeune homme, mais pas de gaîté de coeur.
    Mais j'ai encore le temps de changer d'avis... 15 fois.

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...