PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

jeudi 1 mars 2018

Point - progression en Janvier - Février 2018

Héhé, voici un point (bi-mensuel toujours, c'est plus raisonnable en ce moment) plus étoffé que les derniers. En effet
  • F. va mieux, bien mieux, et à ce titre les apprentissages, qu'ils soient formels ou informels, reprennent: c'est donc pour moi un double bonheur de l'observer apprendre. 
    • Joie de le voir progresser, 
    • joie de constater ainsi que oui, il est de nouveau assez disponible émotionnellement pour apprendre.
  • nous avons ENFIN repris nos créneaux IEF (dans notre belle salle de classe) il y a quasi 3 semaines. Youpi tagada.

La Bébounette
La demoiselle a fait de gros progrès ces derniers mois sur l'autonomie en termes d'habillage :
  • mettre et ôter ses chaussons seule
  • puis enfiler culotte et bas de pyjama
  • puis ôter culotte, collants, etc seule
  • puis mettre le haut de pyjama
Bref, aujourd'hui, elle s'habille quasiment seule (même si il faut être présent), tant qu'il n'y a pas de boutons.

J'ai remarqué d'énormes progrès en graphisme également :
  • ses premiers bonshommes !! à peine quelques mois après ceux de son frère. Ils sont déjà assez élaborés (jambes recouvertes d'un pantalon, oreilles,...), même si souvent assez discrets: elle appuie assez peu avec ses crayons ! (du coup la photo que j'ai tenté de faire du premier ne donne rien. SNIF)
  • au niveau coloriage également, elle a arrêté de gribouiller un peu au hasard et s'efforce de plus en plus souvent de rester à peu près "dans les traits"

une autre grande évolution: les puzzles sont à l'honneur. 6 pièces, 9 pièces, elle s'essaie également aux 15 pièces avec beaucoup de persévérance. Ce n'est en soi pas exceptionnel, mais je suis toute impressionnée car F. a rarement été intéressé par les puzzles et ceux qu'il fait de temps à autre sont à peine plus élaborés que ceux sur lesquels sa sœur commence à loucher.









Le Bébou
va mieux, donc, depuis que nous avons pu lui apporter l'aide dont il avait si cruellement besoin.

Cela s'est manifesté sur beaucoup de points autour de l'autonomie
  • en l'espace de quelques jours début janvier, j'ai pu lui déléguer son essuyage de fesses (youpi)
  • nous avons ressorti son circuit à billes, il a commencé par vouloir attendre que son père rentre pour que ce soit lui construise... puis s'y est attaqué seul et avec brio, gérant très bien la représentation dans l'espace en 3D:  il faut anticiper, pour que la bille puisse rouler!
  • il a également repris les questions: ces derniers mois, ses questions ne concernaient quasiment plus que des points au sujet desquels il avait la réponse; sa curiosité s'était éteinte. Là, elle a repris. Sa capacité à réfléchir seul également, il tient de nouveau de longs raisonnements (plus ou moins loufoques).
  • Lui qui avait commencé à apprendre à nouer son peignoir il y a un bout de temps, mais s'était arrêté en chemin, s'est mis à le faire avec beaucoup de naturel et de ténacité.
Il y a eu quelques frémissements sur le plan de la propreté de nuit, mais hélas rien de très important. Du fait de son historique, je ne sais trop sur quel pied danser: je pourrais décider que c'est normal à son âge, mais l'impression que c'est avant tout psychologique demeure et ne me laisse pas en paix.

Côté Vie Pratique, le pliage est très in. En dehors de la salle de classe, je retrouve de plus en plus souvent des objets soigneusement pliés en 4 : couvertures de poupée, chiffons Jemako...


Sur un plan plus académique :
  • il a repris l'apprentissage des chiffres : il savait compter jusqu'à 30 depuis longtemps, et ne manifestait aucune envie d'aller au-delà. C'est du passé !
  • Qui dit reprise de l'IEF, dit reprise de nos lettres rugueuses et de notre alphabet mobile.

    • Il avait oublié certaines des lettres vues ensemble l'an dernier (le "B", notamment, avait complètement été zappé), mais après avoir eu besoin d'un peu de temps au démarrage, c'est en train de revenir. La manière qui le motive le plus, actuellement, étant de jouer à la marchande:
Bonjour Monsieur, je voudrais de quoi faire le son "bbb" !
Bonjour Monsieur, auriez-vous ce qu'il y a au début de "bébé" ?

    • Il commence également à les tracer dans la polenta.

    "oma": le petit nom de sa grand-mère allemande !
    • et surtout, ça y est, F. aborde les doux rivages de l'écriture spontanée: le déclic a eu lieu, il a compris la décomposition des mots en sons, et donc, chaque séance d'IEF ou presque, je lui propose d'écrire un mot "intéressant" (le jour où ledit déclic s'est produit, j'avais favorisé les choses par une petite mise en scène avec 3 mots très intéressants : papa, pipi - ben oui... - et mimi - son Mouton). 
Ça fait du bien !!






Quant à la Gwen, eh bien, donc, elle va bien, elle voudrait d'ailleurs venir vous écrire un billet dans ce sens, et vous a déjà touché un mot de ses nouvelles perspectives pro. Elle faber&mazlishe à qui mieux-mieux, ce n'est jamais parfait, mais bon, ça...

Mars promet d'être intéressant à de nombreux titres (et en plus normalement il va nous faire sortir de cet hiver pourri. Que demander de plus), et j'espère être à même d'alimenter ce blog correctement, car j'ai tellement de choses à vous dire...;-)



2 commentaires:

  1. ah! ça fait plaisir tous ces progrès Surtout pour le bébou, avoir compris la décomposition des mots en sons est un grand moment.
    La décision de faire une pause IEF s'est révélée une excellente idée.
    C'est impressionnant tout ce que la bébounette sait faire alors qu'elle n'a pas encore 3 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un grand moment ! Je suis toute excitée à chaque fois qu'il le manifeste. Un peu l'impression de revivre l'invention de l'écriture y a quelques milliers d'années :D

      Et comme tu dis, je suis bien heureuse d'avoir osé lâcher la salle de classe pendant plus de 3 mois: mes lectures autour de Charlotte Mason m'ont bien aidée à relativiser / ne pas me mettre la pression. Si elle préconise de laisser l'enfant jouer tranquille jusqu'à sa sixième année, une pause de 3 mois supplémentaires à 4 ans 1/2 ne seront pas la fin du monde. (en revanche c'était plus difficile pour Monsieur Bout, de "faire confiance" et de penser que l'IEF pourra nous accompagner longtemps : il a besoin de voir pour croire ;-) )

      Oui la Bébounette va très vite. Le souci étant que son frère s'en aperçoit et ne le vit pas toujours très bien. La relation entre les deux s'en trouve un peu plus compliquée...

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...