PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

vendredi 23 février 2018

Vous reprendrez bien une tranche de vie pro?

La vie est décidément pleine de surprises. 

Il y a quelques mois tout juste, je considérais avec beaucoup de distance mes éventuelles perceptives professionnelles, et nourrissais peu d'illusions sur ma capacité à exercer, à court terme, une activité impliquant rémunération.
  • Je ne voyais aucune possibilité de concilier mon boulot d'une manière qui soit à la fois intéressante et impliquant une disponibilité suffisante pour mes enfants et compatible avec l'IEF: au mieux, je pensais un boulot "pas intéressant" possible, et ça, non merci, c'était trop frustrant
  • Je ne m'imaginais pas vraiment embrayer sur une autre voie avant un bout de temps : même si l'animation d'ateliers Faber & Mazlish m'attirait, c'était à plus long terme, et puis ça impliquait beaucoup d'inconnu ! Rien à voir avec la vie maîtrisée du salariat.
  • Et de toute manière, chacune de ces deux voies me semblait d'autant plus lointaine que pas compatible avec l'arrivée, souhaitée prochaine, d'un 3ème petit bout à la maison. Une troisième grossesse implique 1 an sans travail-de-Gwen, puisque, aux 6 mois de congé maternité, s'ajoute le fait que mes antécédants médicaux obligent à lever le pied très vite: alors, à quoi bon lancer quoi que ce soit de pro quand on sait qu'on va très vite disparaître du paysage pendant un an?
Bref, l'un dans l'autre, je pensais que les prochaines années tourneraient surtout autour de la gestion des enfants et de l'IEF. Cela m'allait.


Et puis, hein...
vint le déménagement, très inattendu.
Se retrouver en Île de France, cela comporte un certain nombre d'inconvénients, mais cela signifie aussi vivre dans un secteur très dynamique, aux possibilités incomparables

Triple effet
  • une possibilité de fous de travailler sur des missions intéressantes, bien payées, à temps très partiel, dans mon domaine d'expertise professionnelle : de superbes rencontres m'ont permis d'en devenir consciente, et je jubile d'avoir trouvé une voie que je pensais inexistante!
  • la possibilité de se former très facilement (du fait de la proximité immédiate avec Paris) à l'animation d'ateliers Faber et Mazlish: là encore, tout récemment de superbes rencontres au cours d'un merveilleux week-end m'ont donné une pêche d'enfer!
  • le déménagement n'est pas forcément fautif, mais une chose est sûre : bébé 3 refuse de s'installer pour le moment.

A quoi se sont ajoutés quelques points pas si annexes que ça, dont 
  • les très grosses difficultés connues avec F., qui m'ont donné envie d'aller respirer un peu ailleurs
  • le retour de certaines réflexions de Monsieur Bout (si, si. Ne riez pas. Pour ma part, je ris très jaune), qui m'ont incitée à réfléchir, sous un angle un peu plus pressant, à mes capacités à contribuer à l'équilibre de notre budget.
  • les très grosses difficultés connues avec F., bis, qui m'ont aussi poussée à examiner avec attention les possibilités de le scolariser en école Montessori l'an prochain. D'où incitation encore plus forte à contribuer à l'équilibre du budget, vu le coût de l'école très chouette qui est à 10 minutes de chez nous. (maintenant que ça va mieux, bieeen mieux, avec F., ce dernier point passe au second plan, mais tout de même)

Bref 
Tout ça pour dire que j'ai pas mal bougé mon charmant popotin.
En conséquence de quoi 
  • il est fort probable que je reprenne le chemin du boulot RH d'ici pas trop longtemps (à voir, rien n'est encore sûr, mais...), 1 jour, 1 jour et demie par semaine.
  • et je vais animer mes toutes premières sessions Faber et Mazlish dès la fin du mois de mars !
Et du coup, je vais probablement, à plus ou moins grosse échelle, réouvrir un chapitre de "conciliation vie pro / IEF".

Je n'en reviens pas, mais je suis toute excitée à cette double perspective, et ces deux projets me font un bien fou!
(bon, de toute manière, il faut aussi que je vous écrive un billet pour vous dire que je vais bien, maintenant :D)

Le truc c'est que lesdits projets n'allègent pas mon emploi du temps, ni ma to-do list, vous vous en doutez...


9 commentaires:

  1. rho la la tout change ! bon je suis encore plus pressée de lire tes prochains billets maintenant. Ici 3 enfants dont 2 en IEF et un de 2 ans et demi, je commence à penser à aller voir un peu dans vie pro s'il y aurait une place pour moi. Mais bon déménagement il y a un an de la région parisienne à l'étranger ça ne me simplifie pas le réseau. Faut que je m'y mette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui en effet toi le déménagement s'est fait "dans le mauvais sens" lol. Ceci dit selon l'endroit où tu as atterri cela peut aussi ouvrir des portes qui n'auraient jamais été pensables dans un cadre "standard"... Je serai ravie que tu racontes un peu ;-) et j'espère que ma prose sur le sujet pourra t'être d'une quelconque aide, ou à défaut, t'encourager!

      Supprimer
    2. C'est sûr ça m'encourage ! J'imagine effectivement une installation en libéral... Sans déménagement je pense que je serai restée bien tranquillement à la place où j'étais déjà depuis 15 ans... et cela jusqu'à ma retraite. La place était mal payée mais bien confortable !

      Supprimer
    3. Oui, ce qui nous bouscule le fait parfois pour le mieux !
      C'est ce que j'expérimente en ce moment où mes premiers ateliers se remplissent, et où je démarche de potentiels prospects pour mes activités de RH... Deux choses dont je me pensais à des années lumières il y a quelques mois !
      (la semaine dernière je relisais quelques uns de mes billets du printemps dernier et j'ai pouffé. Mon année 2017-2018 n'a tellement RIEN à voir avec ce que j'avais prévu pour elle l'an dernier...)

      Du coup tu as définitivement quitté ta place au chaud, ou tu as un truc du genre disponibilité ?
      L'installation en libéral... une aventure ! il y a encore quelques mois, je riais au nez de ceux qui me demandaient si j'y pensais ;-) Mais chez toi en plus il faut prendre en compte le côté "règlementation étrangère".

      Supprimer
  2. Je veux assister à un de tes ateliers moi :)
    De toute façon tu as toujours voulu garder un bout de vie pro alors ça ne m'étonne pas :).
    Très intéressants tes articles sur F et les petits soucis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Titia.
      Oui j'avais toujours voulu garder, mais quelque part j'étais en train de me résigner à ce que ce soit très anecdotique, et puis...
      Assister à un de mes ateliers ? Eh mais... rien n'est impossible ma chère - je me souviens plus où tu habites...?

      Supprimer
    2. Je suis dans le sud est mais mes parents sont en IDF :)

      Supprimer
  3. Wa c'est plus haletant que n'importe quelle série tout ça !! Trop bien je me réjouis de toutes ces bonnes nouvelles et perspectives, mon admiration pour toi grandissant en conséquence. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trop choute. (tu veux la liste de tout ce que je n'arrive PAS à faire ? ;-) Ben tu l'auras pas, elle est trop longue. Du coup... je n'arrive pas à la faire)

      Mais bon je suis quand même toute contente. (même si maintenant que j'ai lancé la com sur mes premiers ateliers, je me demande : vais-je faire un gros bide ?!? Réponse dans les prochains numéros... ^^)

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...