PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

vendredi 10 novembre 2017

Article à la gloire des fleurs de Bach

Les fleurs de Bach sont réputées représenter un remède efficace et doux à tout un tas de maux. 


Et justement, il existe un élixir répondant au doux nom de Rescue ("secours", ininngliche), 
fait pour soulager angoisses et douleurs. 
Et, notamment, faciliter des couchers rendus compliqués par lesdites angoisses 
(examen, opération, déménagement).

Or, je me suis lamentée ici sur les couchers abominables auxquels nous avons droit
siestes et nuits, 
depuis notre installation à quelques 600km de notre logement précédent.



Vous me voyez venir ?
Quelles intelligences aiguisées! 



Eh ben... raté.

Pourtant, dans la voiture qui me ramenait chez moi après un passage à la pharmacie, et boostée par les conseils convergents de L., chouette copine IEF de Strasbourg, et de divers commentaires Facebook, 
  • je souriais, rédigeant déjà dans ma tête l'article dithyrambique que j'allais sous peu pouvoir vous donner à lire. 
  • J'imaginais votre excitation à la lecture de mon retour d'expérience ébahi et soulagé (je meeeeurs). 
  • Et je me voyais faire naître des espoirs fous chez ceux, parmi vous, qui cochent la case "soirées pourries par de petits êtres au pouvoir de nuisance pas du tout proportionnel à leur taille". Des espoirs tels qu'une hausse de 35% des ventes de fleurs de Bach allait être constatée par les principaux acteurs du secteur (non que j'y aie un quelconque intérêt. Je n'ai quand même pas poussé le vice jusqu'à prendre des actions dans l'industrie florissante - huhuhu!- de la fleur de Bach). 
  • Qui sais-je, peut-être que cela aurait fait comme pour Jemako: mes mots enthousiastes auraient même attiré l'attention d'un revendeur disposé à me proposer un code promo à votre intention.
  • J'hésitais entre un titre à la "Au bout du tunnel, les fleurs" ou tout autre machin un peu lyrique pour témoigner de mon immense reconnaissance pour la manière dont je pouvais enfin revivre. 
C'était beau, c'était touchant, c'était vibrant d'émotions!


Bref, l'article était prêt, disais-je. 

Et franchement c'est peut-être cela, le plus scandaleux dans cette histoire: vu le peu de temps actuellement à ma disposition pour bloguer et vous faire profiter de ma prose, me faire gâcher un article quasiment déjà écrit (au moins mentalement) c'est un crime de lèse-blogueuseté.


 
Mais non, non, et non : plusieurs soirs d'utilisation plus tard, je suis au regret de devoir constater que les fleurs de Bach n'ont pas eu d'impact décisif sur les couchers des enfants
Ni de l'un, ni surtout de l'autre (à l'heure où j'écris ces lignes, il est 23h03, la Bébounette, officiellement couchée depuis 20h30, se ballade dans le couloir...). 
C'est pas faute d'avoir tenté deux variantes: 
  • après avoir commencé par le Rescue "Kid" (= version enfant, sans alcool), 
  • j'ai également investi dans le Rescue Nuit (version tout public, quantité infime d'alcool), après que mon beau-frère m'ait rapporté les dires d'une copine sage-femme selon laquelle sans alcool ça ne fait pas effet. 
  • J'ai failli tester la version de base aussi, mais j'ai perdu la foi avant ma 3ème visite à la pharmacie.


Donc: 
article à la gloire des fleurs de Bach = erreur 404, file not found, pas cette fois en tous cas.

(il est 23h24, une fois la mise en page de ce billet achevée. 
Je vais aller sortir E. de la salle de classe où, au bruit, je dirais qu'elle est en train de faire des versés dans la pénombre. 
Ah? 
Ah ben elle vient de faire pipi par terre, aussi.)

15 commentaires:

  1. Gros éclat de rire ici! Même si je suis plutôt une adepte des fleurs de Bach... Notamment les pastilles Rescue, pour moi... Bon, j'ai jamais essayé pour les enfants... (Curieux cette description de la Bébounette... J'ai cru que tu parlais d'Ely-jolie, ma fille ;-)...), mais j'y pensais... Du coup, te lire me refroidis... Hum...

    Bah... Peut-être que j'essayerai quand même... On ne sait jamais ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihihi !
      Oh oui essaye quand même, hein, ce n'est pas parce que chez moi ça a foiré que ça ne peut pas faire de miracles chez les autres. Viens raconter comme cela je crèverai de jalousie !!
      Je crois que d'ici pas longtemps je serai en mesure de vous faire un billet rétrospective de tout ce que nous testons en ce moment sur le sujet... ça pourra être drôle....(gros, gros soupir !)

      Supprimer
  2. Et suspendre le temps10 novembre 2017 à 14:11

    Hahaha, merci pour la bonne tranche de rigolade! Je vois que tu as malgre tout garde ton humour ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Sans lui je ne sais pas où j'en serais.
      A absorber moi-même d'autres substances que d'innocentes fleurs j'imagine ;-)

      Supprimer
  3. Oui j ai bien rigolé aussi et je compatis à 200 % ! Moi je passe la moitié de mes nuits en rappel sur le bord du lit de mon fils ou de ma fille. Je pense que même si dans la journée on ne s en rend pas compte ca les chamboulle un déménagement. En plus mon fils ( 2,5 ans) commene à dire de plus en plus souvent qu il a peur du noir, qu il voit des loups et ne veut plus rester seul et il arrive à contaminer sa soeur (5 ans) avec son anxiété !
    Et sinon moment un peu triste au petit dej ce matin : ma fille me dit :"Maman comment on dit cuisine en allemand ? CuisiNE ? ( prononcé avec un NE accentué , un peu ce que je fais quand je ne connais pas un mot et que je germanise un mot francais ( ca marche dans toutes les langues lol)
    Je lui dit non c est Küche, elle me dit ah oui et se met à pleurer , j oublie tous mes mots d allemand c est nul je veux retourner en Allemagne,...
    dur dur et ca ne fait que deux mois, c est lourd à porter à 5 ans , surtout qu elle avait mis beaucoup d application à parler allemand et ca lui avait demandé des efforts je pense...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AAAh condoléances réciproques alors
      oh c'est dur ça avec l'allemand! j'espère que vous allez trouver un moyen pour l'aider à le garder
      (et j'ai adoré ton cuisiNE!!!)

      Supprimer
  4. oh oui : un billet rétrospectif de tout ce que vous testez. Je pourrais aisément allonger la liste de foirage en tout genre et tant mieux si on en rigole (quand même... un peu...)!
    C'est fou l'espoir qu'on peut placer dans une recette, un petit flacon, une tisane, une chanson, un livre, une parole, un geste, une couverture...
    Et est-ce bien montessorien les versés de pipi par terre à 23h24 ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Capu, dans mes bras!!!
      J'ai explosé de rire.
      Et oui, je crois que vous y aurez droit à ce satané billet; et j'accueillerai vos contributions avec enthousiasme

      Supprimer
  5. Là tout de suite devant mon ordi , je suis morte de rire .... mais bon c'est la misère ces nuits pourries qui pourrissent la vie quotidienne et l'humeur de tout le monde ...
    Testé plusieurs fois , j'ai vu d'abord du mieux, puis après plus rien ... j'ai eu de mélanges spécial zèbre en ébullition , ou spécial femme au fond du désespoir ... je ne sais quoi en penser, j'ai toujours un Rescue ds le sac, ça ne peut pas faire de mal et au pire l'effet "placebo" peut sauver un moment de crise ;-)
    Bon faut qu'on se cale un skype .... je suis overbookée (toi usée et fatiguée) mais il y'a urgence en papotage là!!!

    RépondreSupprimer
  6. La bébounette vient de passer en lit d'enfant. Mon expérience est que la nouvelle liberté que cela donne à l'enfant, crée systématiquement une phase pas cool pendant laquelle l'enfant sort / joue etc.
    Alors ma technique, pas du tout homologuée bienveillante (enfin si, bienveillante pour les parents!), c'est de tenir la porte fermée. L'enfant essaie d'ouvrir, n'y arrive pas, se met en colère, pleuré, j'arrive comme le Messi pour le consoler et lui rappeler que c'est l'heure de dormir DANS SON LIT. À faire et à refaire jusqu'à épuisement et endormissement de l'enfant. En 10 à 30 minutes, c'est normalement ok. Et tous les soirs, ça prend moins de temps. Jusqu'au jour où ce n'est plus nécessaire. Bon, je ne pense pas que cette méthode corresponde à ton style, mais c'est efficace.

    Je suis pas trop fane de donner des médicaments pour dormir ou se calmer, même des placebos ou de l'homeopathie. Je n'aime pas l'idée que les enfants associent la prise d'un médicament au règlement d'un problème non médical. Je préfère les aider à trouver les ressources en eux (oui, en les enfermant dans leur chambre! )
    Swanilda

    RépondreSupprimer
  7. J'utilise les huiles essentielles (petit grain bigarade, marjolaine à coquilles) pour cette indication, MAIS ça ne change pas la volonté des enfants, ça les aide à appliquer ce qu'ils ont décidé de faire.
    A part du chloroforme :-D rien ne sera miraculeux.

    Bébounette sait ouvrir les portes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  8. AH les fleurs de Bach, j'étais tentée (réveils et tétées nocturnes ici) donc je me renseigne sur wikipédia : et là grosse douche froide. En gros le mec qui a inventé ça, c'est balader dans son jardin et c'est dit, tiens cette plante va améliorer tel truc, celle-là telle autre...
    Bref, scientifiquement parlant ça ne m'a pas convaincu. Au delà de l'effet placebo.
    Perso, ici, je me renseigne sur la phytothérapie. Une petite tisane de tilleul avant de s'endormir peut-être ? Ca peut aussi créer un rituel qui appaisera les couchers. (Bon courage)
    Anne

    RépondreSupprimer
  9. Sinon il y a la mélatonine pendant qlq jours pour obliger le corps à se recaler... Une amie avait testé avec succès sur ses enfants.

    RépondreSupprimer
  10. ah ah ah ! j'adore ce genre d'article qui fait faire des économies. Ici après le déménagement on a du rester un temps dans leur chambre avec eux pour qu'ils s'endorment...

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...