PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 25 octobre 2017

Fatigue mot compte double

Il y a la fatigue du déménagement.
Pas "seulement" celle due à la confection des cartons, à leur vidage, au rangement, aux expéditions chez le Suédois, au montage de meubles Blikeblük, etc.
Mais celle due au fait que plus rien n'est à sa place, ou plutôt que la place de chaque chose est encore inconnue, et que tous les automatismes qui rythment notre vie disparaissent.
  • Passer l'aspirateur. Repérer les prises permettant de faire le tour de la pièce... et c'est la même chose dans chaque pièce, et des questions analogues se posent quand on veut brancher sa bouilloire, son batteur à blancs en neige, son fer à repasser.
  • Faire ses courses. Où ? Quand ? Où se garer, où sont les caddies, où est le beurre bon sang?
  • Allumer ce crétin de gaz... (oui ce n'est toujours pas complètement acquis ça)
  • Allumer une lampe.  Hum, quel est l'interrupteur qui la commande?
  • Garer sa voiture devant chez soi. Retrouver ses repères (surtout que je ne suis pas une pro du créneau).
  • Quelle option avons-nous retenue pour le rangement du PQ? Dans quel endroit sûrement très adapté avons-nous remisé les huiles essentielles ? (question angoissante quand on a démarré la confection d'After Eight faits-maison mais que manque l'ingrédient... essentiel -huhuhu! Riez, j'en ai besoin!
C'est la fatigue d'un quotidien absolument pas huilé, l'énergie que prend la re-création de centaines de petites habitudes, centaines de petits automatismes, auxquels on ne prête aucune attention une fois qu'ils sont en place, mais dont l'absence nous fait remarquer le poids!



Et puis il y a la fatigue liée aux enfants. 
Ou, plus précisément, liée au fait que non contents d'avoir opté pour le fait de remettre les enfants dans la même chambre, nous avons, quelques jours plus tard, rajouté le passage de la Bébounette dans un lit "de grand", et la fin des couches de nuit pour elle (les deux étant liés : elle était manifestement prête pour ne plus porter de couches la nuit, encore fallait-il qu'elle ait la liberté nécessaire pour se rendre sur un pot / une cuvette de WC).
Quelle folie.
  • Soirées et siestes sont lamentables, les couchers durent, durent, et sont source de mille conflits (je n'ai pas trouvé de manière d'adapter le pourtant fabuleux conseil de Jane Nelsen au coucher de deux enfants. Même séparés pour le temps du coucher, ils cherchent à se rejoindre, ou s'interpellent de leurs lits respectifs).
  • Les enfants sont fatigués (les créneaux IEF en sont rendus bien plus compliqués), et moi je suis à bout.
Car où trouver le temps pour me reposer, mais aussi pour 
  • venir à bout de quelques menues tâches telles que de bêtes formalités administratives, 
  • ou encore la préparation de ma maintenant assez prochaine intervention dans l'enseignement supérieur (7h à assumer tout de même)? 
  • Ne parlons pas du blog ou de ce que je voudrais lire, 
  • ou des conversations Skype avec les copines strasbourgeoises.
Et ne mentionnons pas un Monsieur Bout totalement absorbé par son nouveau boulot.

Du coup je piétine allègrement Decent Hour, ce qui n'arrange rien à l'affaire.
Quant à Faber & Mazlish et consorts, ouh là, je me retrouve bien souvent spectatrice fatiguée d'un spectacle dont je perçois pertinemment les aspects regrettables, sans pouvoir mobiliser une once d'énergie pour réorienter tout cela (comme l'analyse si bien  ma copine Coralie). Pourtant, dès que je me ressaisis quelques minutes, hop, les choses deviennent plus lisses... jusqu'au prochain horaire de coucher.






22 commentaires:

  1. Et suspendre le temps25 octobre 2017 à 10:35

    Hello
    J'ai lu avec beaucoup de joie pour toi tous tes billets relatant les aspects positifs de votre demenagement. C'est vraiment chouette que votre nouvelle vie apporte beaucoup de satisfaction a toute la famille :)
    Alors evidemment, rien n'est parfait, et on sent la lassitude dans ton texte d'aujourd'hui. Mais je suis certaine que vous allez rebondir, il faut un peu de temps mais la majorite des points mentionnes vont d'office s'effacer, ce n'est qu'une question de jours ou de semaines!
    Pour ce qui est des F&M et consorts, la aussi, n'oublie pas d'etre bienveillante envers toi-meme : comment utiliser toujours les bonnes habilites et reagir parfaitement alors que tu n'as pas ta dose d'After Eight?? ;)))
    Bref, beaucoup de courage, mais n'oublie pas que tout va bien se passer, il faut "juste" tenir le coup pendant cette difficile periode d'adaptation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton message ESLT (tu m'as bien fait rigoler avec ton histoire d'after eight)
      Oui j'essaie d'être bienveillante avec moi même mais j'ai l'impression que ça va de mal en pis: en ce moment j'ai plutôt l'impression d'être "toujours" en train d'utiliser tout autre chose que les habiletés...
      Mais allons, demain est un autre jour!

      Supprimer
    2. Et suspendre le temps27 octobre 2017 à 12:37

      Courage courage! Comme certaines l'ont dit plus bas, un jour viendra ou tu repenseras a cette periode avec une pointe d'amusement.
      Cela dit, je comprends totalement que sur le moment on a l'impression que ca ne finira jamais.
      Bref, je compatis et t'envoie plein d'ondes positives!!

      Supprimer
  2. Et supprimer la sieste ? ça aiderait peut-être à ce qu'ils se couchent plus tôt ? (il faut compter au moins 15 jours pour prendre un nouveau rythme).
    Même si ton temps calme de la journée était réduit, au moins tu aurais la soirée tranquille et une heure de coucher raisonnable...

    Maintenant que tes deux créneaux de garde sont assurés, ça va sûrement aller mieux pour préparer ton cours etc

    Bon Courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et trop de sucre aggrave la fatigue ;-)
      vise plutôt des protéines !
      ou du chocolat noir

      Supprimer
    2. supprimer la sieste, j'y ai pensé, et j'ai essayé.
      De 1. je crève, moi, mais surtout
      de 2. ils n'arrivent pas forcément à tenir, genre j'en ai un qui va s'endormir la tête sur la table de la cuisine pendant que je prépare le dîner (mais sera au taquet au moment du coucher, hein!)
      et donc de 3. Ils ne se couchent pas plus vite le soir (j'ai presque l'impression qu'ils en deviennent trop crevés, donc survoltés)
      Surtout qu'en travers de l'heure de coucher raisonnable, j'ai l'heure de retour pas raisonnable de Monsieur Bout. Si j'essaie de les coucher avant son retour, ils veillent (comprendre: se tiennent éveillés en faisant la foire) jusqu'à celui ci et le bronx reprend de plus belle

      Créneaux de garde : oui, faut que je m'ajuste, mais là typiquement cette semaine, vacances scolaires obligent, N., qui a deux filles scolarisées, ne viendra pas, donc je dois attendre vendredi...

      trop de sucre aggrave la fatigue ? Why???
      le chocolat noir je veux bien
      les protéines... tu veux dire qu'il faut que je fasse un régime comme celui de la grossesse d'E., à me taper deux œufs durs à 10h et un pélardon à 16h?

      Supprimer
    3. Parce que la glycémie (taux de sucre dans le sang) fait le yo-yo
      https://blog-fatigue-chronique.fr/le-sucre-est-une-cause-de-fatigue/

      Supprimer
    4. A quelle heure les fais-tu diner ? 18h15 chez nous, jusqu'à 19h et à 19h30 S. est couché. E rentre à 19h20 juste pour la prière.

      Supprimer
    5. ah ouais on n'est paaas du tout dans ses horaires là! Monsieur Bout avait de grands projets (retour à 19h), dans les faits il est rarement là avant 20h30-20h45.Au mieux 20h.
      Si nous dinons ensemble les enfants ne sont pas prêts à être couchés avant 21h, 21h30. Jusqu'à présent si je décidais de les faire diner avant, je prévoyais de diner avec Monsieur ensuite mais je vais abandonner : vus les couchers monstrueux ça nous fait diner à pas d'heure.
      Les faire dîner très tôt était compliqué jusqu'à présent car les copains de l'impasse rentrent tard du périscolaire donc en gros il aurait fallu les faire dîner au moment où tous les autres enfants sortaient dans la rue. Là avec les jours qui raccourcissent la problématique va être différente je suppose.
      Mais dans les faits ça voudrait dire que pour espérer une soirée correcte je dois les coucher tellement tôt qu'ils ne verraient pas leur père...

      Supprimer
    6. ça motiverait peut-être J pour rentrer à l'heure ;-)

      Supprimer
  3. Courage, tes fans sont avec toi ! (banderole "Allez les Bouts" fictive à bout de bras)
    C'est temporaire ! Un jour, tu seras assise dans ton canapé, l'album photo sur les genoux, et tu diras "Ho ho ho, regarde, Doudou M Bout, c'était une époque bien compliquée, on s'est vraiment pris la tête !" Et vous rirez en vous servant un verre de vin dans votre salon parfaitement silencieux et rangé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho t'es trop mignonne...
      Quelle image totalement utopique tu me sers !!
      - je n'ai toujours pas fait un seul album photo,
      - j'aime pas le vin.
      A la rigueur, maintenant que y a flylady, avoir un jour un salon parfaitement rangé est ptet ce qu'il y a de moins improbable dans ta vision :D
      Mais oui, un jour ils seront grands, et je m'arracherai les cheveux sur les crétins de beaux-enfants qu'ils m'auront rapportés, parce que MOI mes gamins ils étaient irréprochables.

      Supprimer
  4. Moi les déménagements ça me tue nerveusement et physiquement..... le prochain s'il y a je pense que les enfants seront plus grands, donc plus facile...
    j'ai testé pour vous déménagement avec deux enfant une 4 et l'autre 1 mois. Et le dernier, décembre 2015 10, 6 et deux bébés de 7 mois....
    C'est pas dur on a encore un paquet de cartons et pleins de choses qui n'ont tjs pas leur place... dont notamment les couchages des petites qui ont grandi maintenant ....

    RépondreSupprimer
  5. J'ai publié trop vite... donc je compatis !!!
    Et vous êtes sur quelle région maintenant ? (je l'ai vue qq part mais j'ai oublié ...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui kali, c'est du sport ! Surtout le coup des jumeaux en numéros 3 et 3 bis (touchons du bois)
      c'est décidé, prochain déménagement, je prends la prestation où on fait les cartons à ma place (les défaire resterait alors à ma charge. Mais qui a dit qu'on devait défaire ses cartons ? C'est sympa d'avoir ses affaires toutes bien rangées en permanence dedans, non!?...)
      en tous cas je me retrouve dans cette histoire d'affaires pour des enfants qui entretemps ont grandi.

      Nous sommes passés de Strasbourg aux Yvelines!

      Supprimer
  6. Mais non, la fatigue, c'est dans la tête, alors ça n'existe pas ! Dit la fille qui saigne du nez depuis hier, avec un eczéma sur les bras, la fâcheuse tendance à dire des trucs comme "nappe de fromage" au lieu de "nappe de brouillard"... Allez les Bouts ! Allez les Bouts !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rhooo merci ! je voulais aller commenter chez toi, ayant lu rapidement tes mésaventures, mais vois-tu ça a du être à un moment où j'ai du interrompre ma lecture pour aller *aimablement* rappeler mes enfants qu'il était temps de fermer leurs jolis yeux
      *paillettes et licornes*
      Bon courage et lol pour la nappe!

      Supprimer
  7. Bonjour Gwen

    J'accompagne mon message d'une belle pensée, pour t'apporter mon soutien !
    Les déménagements, dis donc, ça n'aide pas du tout à aller bien, et ça perturbe à fond les enfants.

    Question : qu'est-ce qui a motiver le retour des deux dans la même chambre ?

    Au plaisir
    Evan
    Le temps de retrouver ses repères !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Evan!
      bonne question : le retour dans la meme chambre était une volonté de notre part (lien fraternel, et praticité en cas de futur agrandissement familial. Mais surtout lien fraternel).
      Ceci dit ces temps-ci tous les endormissements se font séparés, ces temps-ci. La nuit, une fois endormis, je retransporte F. dans leur chambre ou E. s'est endormie.
      Sauf là, à la sieste, ils se sont endormis ensmeble en quelques minutes.
      Après une sieste tellement monstrueuse hier (raison: F.) que j'ai fini par dégainer la résolution de problèmes F&M avec lui (NB: nous n'avons PAS fait comme décidé au cours de cette résolution de problème ajd! :D), et un coucher du soir ignoble hier soir (raison: principalement E, F. juste au début).
      Et un cassage d'un de nos rares objets de déco (auquel nous sommes très attachés) hier, et moi qui ai embouti une voiture ce matin.
      Autant dire que je goûte ce bonheur!

      Supprimer
  8. Aftigue mot compte double, oh que oui !
    Je compatis.
    Lors de notre démenagement, L avait presque 3 ans et M presque 7 mois. Le soir du déménagelent G était de garde et la semaine d'après la lariage de mon beau frère a 7h de route... L'électricite n'était refaite qu'au rdc, avec la tapisserie seulement dans le salon. Nous avons donc dormi dans les chalbres du grenier et laisser les meubles dêmontés avec les cartons dans les autres chambres mais on devant les redéplacer en fonction de la pièce dont l'electricité allait être refaite.... Sans compter que passer d'un appart de taille moyenne à une maison ce n'est pas évident. J'ai mis un peu de temps à m'en remettre....

    Sinon, ici la fatigue on connaît encore puisque numero 3 a 3 semaines ! Et que monsieur a toujours un volume horaire très important. En fait j'ai réalisé hier soir que c'est surtout MON quotidien qui a beaucoup changé !
    Et j'appréhende un peu ce WE car il travaille toute la journée vendredi (début 7h30) avec garde la nuit, retour maison samedi vers 9h30 puis bapteme de min filleul à 11h et dimanche garde qui débute à 8h30 et rtour maison lundi vers 8h30 (sauf si réunion de service !).
    Tu l'auras compris en ce moment, même si je suis très heureuse et que dans l'ensemble les choses ne se passent pas trop mal, la bienveillance n'est pas ma qualité principale !

    (Absolument d'aucune aide pour les coucher car chez nous avec l'allaitement long nous n'avons jamais connu ta situation : lorsque j'allaitais M, L s'endormait tranquillement, je sortais donc toujours de la chambre avec les 2 endormis ! Et même maintenant le temps de caliner M, L s'endort. En revanche durant la nuit c'est une autre paire de manche ! (Quoi chacun ses problèmes ?) L a soif ou a fait un cauchemar, M a fait pipi au lit etc )

    Servane

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rha là là
      toutes mes pensées ;-)
      j'espère que tu as survécu à ce weekend ?
      Ici ça a été dur et j'ai donc décrété une semaine off IEF, nous ne sommes bons à rien donc nous allons d'abord travailler la reconnexion!
      Mais ce soir, oh punaise, ça s'est plutôt bien passé... C'est foooou comme je me sens mieux !
      (y a que l'angoisse de ce que ça donnera demain qui...)

      Supprimer
  9. Je suis vraiment fatiguée au vu du nombre de lettres inversées et de fautes de frappe....

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...