PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

lundi 20 novembre 2017

(Aller-) Retour aux sources

Cette semaine fut très occupée et peu propice au blogging: j'en ai passé un morceau à Strasbourg, puisque je venais y donner une journée entière de cours dans l'enseignement supérieur.

Petite liste des points notables
  • 1. J'étais totalement à l'heure pour prendre mon TGV, mais alors à l'heeeeure! Je n'ai même pas eu à trembler quand mon Transilien a été annoncé avec plusieurs minutes de retard, ni eu à courir le moindre mètre pour attraper quoi que ce soit, ni hésité à prendre le temps de composter un titre de transports, ni même trimballé ma valise pour gravir un escalier mécanique, nan, RIEN. Ça en dit long sur la hâte que j'avais de partir.
  • 2. En revanche j'étais quand même limite à la bourre pour le début du cours en question. Heureusement que plusieurs des participants l'étaient davantage que moi. 
  • 3. Et j'ai réussi à me prendre une prune dans mon dernier tram strasbourgeois pour lequel j'avais quand même tout fait pour être en règle.
  • 4. Il n'y a eu aucun raté dans la logistique de malade mise en place pour la gestion des enfants pendant mes 48h d'absence (ben oui, une journée de cours seulement certes, mais bon, hein, tant qu'à faire autant arriver la veille et repartir le lendemain, j'avais du monde à voir...)
    • jongler avec les contraintes horaires de mes deux "nounous", 
    • celles de mon mari (sans commentaire), 
    • et la bonne volonté de mon beau-frère (qu'il en soit remercié), 
    • ainsi que d'un voisine. 
    • Eh bien globalement tout s'est passé comme prévu. C'est fou, hein?!

  • 5. Du monde à voir, disais-je. Alors, tout autour de cette journée de cours, des thés, des cafés, des dîners, des papotes avec autant de personnes que j'ai pu (et bien moins que ce que j'aurais voulu). Ah, quels bons amis nous avons laissés derrière nous...
  • 6. Un gros pincement au cœur quand je suis sortie de la gare de Strasbourg et que je me suis retrouvée "en visite" dans des lieux qui étaient mon chez-moi il y a tout juste quelques semaines. Ou quand j'ai vu des panneaux annonçant le marché de Noël (de manière très prosaïque, hein, en mode "interdit de stationner / circuler en voiture du 24.11 au 25.12", par exemple) et que je me suis dit que je ne verrais pas le moindre bout de ce marché de Noël.
  • 7. Je vous ai dit que Strasbourg était vraiment une belle ville? Beaucoup de plaisir à déambuler à nouveau dans ses rues.

  • 8. Une journée de cours intéressante même si j'ai eu l'impression de faire un peu moins bien qu'il y a deux ans. Et notamment, il faudra que je retravaille sur un ou deux exercices qui n'ont pas marché comme prévu. 
    • A tout hasard, d'ailleurs, je vous demande: auriez-vous une ressource à m'indiquer (bouquin, site internet, vidéo youtube... en français, en anglais, je prends tout) donnant des pistes autour de la conception d'exercices pratiques type jeux de rôles qui soient efficaces? Mes "étudiants" se sont beaucoup amusés avec l'un de ceux que je leur ai soumis, mais pas du tout de la manière que j'attendais ;-)
  • 9. Malgré le stress et la fatigue, j'ai apprécié le travail de préparation de ce module de formation: sortir totalement de mon rôle de maman (auquel même ce blog, par les sujets que j'y aborde, me renvoie) pour manier des idées, des concepts, répondre à des questions, résoudre des problèmes et partager des expériences tout autres.... C'était BON! Moi qui pensais que peut-être j'étais prête à quasiment tourner la page, je vois que ce n'est peut-être pas le cas, que certes j'ai envie aussi de faire autre chose, de me développer dans d'autres domaines, mais que mon métier d'origine a encore bien des choses à m'apporter. Il peut encore me servir de carburant et ledit carburant m'a manqué / me manque.
  • 10. Comme je l'écrivais il y a quelques temps déjà, certes, l'équilibre pro/perso c'est une succession de déséquilibres. Cependant cette expérience m'a montré qu'il pourrait être bon de procéder à un rééquilibrage. Aussi ai-je lancé quelques lignes dans ce sens, et en ai-je encore quelques unes à lancer dans les temps qui viennent. Des cours en plus, de petites missions très provisoires? Nous verrons ce qui mord. 
  • 11. Le mélange de tout cela a constitué un vrai bol d'air qui m'a fait du bien et qui m'a permis de reprendre ma vie de maman sur un meilleur pied. Tout n'est pas rentré dans l'ordre, oh, loin de là, mais... depuis mon retour, c'est "moins pire", et c'est toujours ça.

J'espère qu'on me redemandera de venir dans deux ans (deux ans car c'est la fréquence à laquelle est dispensé le module de formation dans lequel mon machin s'inclut), mais une chose est sûre: la prochaine fois, j'espère que nous serons en mesure de planifier des vacances familiales tout autour: ouh que c'était frustrant de repartir à peine arrivée!
Il n'empêche que je n'attendrai pas aussi longtemps, mais que je suis en train de comploter en vue d'une semaine de vacances strasbourgeoises début 2018, car vraiment, ça avait un sacre goût de revenez-y.


Vous aussi, vous vous posez de grandes questions sur votre avenir pro? Voilà qui devrait vous aider :D

1 commentaire:

  1. Hello Gwen,

    J'utilise tout type d'exercices pratiques dont des jeux de rôle dans mes formations. Je n'ai pas de bouquins à te conseiller, je me suis inspirée des stages que j'ai suivis moi-même. J'espère pouvoir te donner des pistes, si on arrive à se caler un café à Stras quand vous venez en vacances, ou à Paris si je viens y bosser (ça arrive une fois tous les 2 ans aussi...), sinon par téléphone...
    Écris-moi alors plutôt un mail à l'occasion car je ne reçois pas de notification quand tu réponds à un commentaire.
    Bises

    RépondreSupprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...