PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

PetitBou(t)ParPetitBou(t) on a dit !

mercredi 12 octobre 2016

La Voisine Episode 3

Mercredi, jour at home. Coup de sonnette rageur à 11h du matin, d'un geste blasé j'ouvre la porte.

Surpriiiiiiiise
(pourquoi j'ai pas pu parier 10 millions sur le nom de la personne qui sonnait, hein, pourquoi ?!)
Ma voisine préférée.


 
Florilège
"vous leur laissez tout faire à vos gamins, hein? Vous verrez quand ils auront 16 ans"
"je vais pas aller vivre à l'hôtel" 
"quand je pense à toutes les excellentes écoles du quartier, franchement, même en privé ça ne manque pas"
"alors que là il dépérit dans l'appartement, évidemment il n'a rien à faire ce pauv' gosse"

"des efforts, votre fils ? HAHAHAHAHA!"
" non mais dites-le, vous l'encouragez à faire du bruit, vous le faites exprès hein, ça vous fait plaisir"
"il le fait exprès, hein, IIIIL le fait exprès, il sait qu'il m'embête et ça l'amuse, et vous vous ne l'empêchez pas, hein" 
"vous êtes locataire, alors vous ne pouvez pas tout vous permettre"
"vous allez m'obliger à écrire à vos propriétaires"

Moi là dedans je n'ai pas dit grand-chose, ça ne servait à rien.
Elle n'était pas montée en mode constructif, et, son déni des efforts faits par notre jeune homme ("elle est réveillée la dame ?" est devenue une phrase récurrente chez lui) ainsi que sa conviction que de toute manière j'étais de mauvaise foi / son délire paranoïaque m'ont coupé toute envie de coopérer. Malgré la conscience que peut-être, l'intérêt récent de la Bébounette pour mes chaussures (+ imitation par le frangin, bien entendu), ainsi que la colère très matinale dudit frangin quelques heures auparavant, jouaient un rôle dans l'explosion de cette charmante dame.

Réflexions annexes qui me sont venues par la suite :
  • fondamentalement, d'en dessous, je suis bien consciente qu'elle ne perçoit évidemment que le bruit fait, non le bruit pas fait / évité...
  • elle a sans doute raison sur le fait que, de nos jours, la plupart des familles avec enfant de 3 ans sont probablement moins bruyantes que nous. Si nous calions F. devant la télé, nous n'aurions en effet pas les mêmes soucis...
 
Mais bon, pour en venir à exprimer l'un ou l'autre de ces propos ou encore un témoignage de compréhension, encore eût-il fallu qu'on me laissât la parole sans m'interrompre / me taxer de menteuse  / me donner des ordres / m'envoyer une nouvelle bordée de critiques. J'ai juste précisé que mes choix éducatifs ne la regardaient en rien, et que mon statut de locataire n'impactait en rien mes droits et obligations bruitesques.
 
Elle est partie en jurant qu'on allait voir ce qu'on allait voir, et en claquant la (ma) porte.
 
I'm lovin' it.
 
Du coup quand même, parce que commencer sa journée ainsi c'est top, j'ai appelé mon adorable voisine du dessus pour me plaindre. Elle m'a re-re-dit que c'était une peau d'vache, nous avons médit pendant quelques minutes, je lui ai annoncé mon prochain chômage et l'effet booster escompté sur ma vie sociale, et nous avons planifié un café.
Na.
 
 

15 commentaires:

  1. Vraiment pas de bol... Et la décharge d'agressivité à 11h, c'est rude. A ce stade le cerveau de la voisine doit guetter les moindres bruits. A Paris il y a des médiateurs municipaux, peut-être par chez toi aussi?
    Sinon pour rire un peu :
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/09/22/lenfant-3-ans-est-pire-voisin-dessus-261312
    et la video dont il question dans l'article, ci-dessous :
    https://www.washingtonpost.com/news/arts-and-entertainment/wp/2015/04/19/this-video-perfectly-describes-your-upstairs-neighbors/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Em. et oui c'est exactement ça, une décharge d'aggressivité qui laisse un peu sonnée pour le reste de la journée.
      Et MERCI pour les liens, ça fait du bien ;-)

      Supprimer
  2. Aie Aie Aie .... y a pas moyen de trouver un plan pour que la dite "voisine" fasse ses valises?
    ET puis franchement tu abuses avec tes talons de 5 cm , tu pourrais pas mettre des Birckenstock qui ne font pas de bruit , tu es Alsacienne maintenant, les Bircken c'est IN et elle râlerai moins!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben... à part persévérer dans la voie que nous avons choisie selon elle, celle de faire du bruit EXPRES ;-)
      loooool pour les birkenstock, quand je regarde mes pieds et que je vois mes pantoufles, je me dis que je devrais ptet me la jouer "maman impossible" et courir (héhé) après mes momes avec mes talons aiguilles de 10 cm.

      Supprimer
  3. Oh nooon. Je devrais pas lire tes articles vieilledamophobe. Je suis deg pour toi à chaque fois mais c'est de pire en pire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es mignonne ;-) mais oui, je me demande ce que j'aurai à vous raconter en épisode 4, et ça ne me réjouit pas.

      Supprimer
  4. Oh ma pauvre !!
    IL n'y a pas de judas dans votre porte ? ne lui ouvre pas, la prochaine fois ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. y a un oeil de boeuf; mais moi je suis innocente, je suis assise à coté de la porte (bicoz on partait au parc), ça sonne, j'ouvre. Et puis honnêtement, mon cerveau n'avait encore qu'à moitié enregistré le ton rageur du coup de sonnette, j'étais encore presque sur le point de l'aborder en mode "alors ça va mieux, vous avez vu comme F. a fait des efforts?!"
      innocente, naïve, débile... rayez les mentions inutiles !

      Supprimer
  5. Une solution... la peur. Insinues que tu vas devenir assmat spécialisé dans les hyperactifs et recevoir 5 enfants chez toi à la semaine en plus des tiens. Ou que tu vas recevoir une famille amie de 2 parents et 6 mômes pendant 3 mois le temps qu'ils trouvent un logement. Ou que tu vas donner des cours de trompette à domicile. Fais la flipper grave. À un moment, elle relativisera le bruit de deux enfants. #pasdepitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rhoooo Enid je kiffe. Ass mat d'hyper actifs, hum, franchement... le sous-entendre serait tellement facile, après tout, hein, chômage et désir d'IEF obligent, il faut bien que je songe à ma reconversion pro, n'est-ce pas ?

      (j'avoue : une fois qu'elle a eu claqué la porte, j'ai regretté de ne pas avoir mentionné nos projets d'agrandissement de la famille)

      Supprimer
  6. Pas évident ! Je crois que je désamorcerais le conflit : je l'inviterais à prendre un thé / café quand elle vient, lui expliquerais gentiment que si les enfants ne sont pas dans des structures ce n'est pas pour les enfermer dans un appartement, lui proposerais à l'occasion de lui prendre du pain quand je vais à la boulangerie et pourquoi pas l'inviter à déjeuner un dimanche. Nous sommes tous interdépendants : elle supporte notre bruit, qu'est-ce que je peux faire pour elle en contrepartie ? Parfois un café, un sourire et une conversation, peut faire le bonheur d'une personne âgée isolée.

    J'ai des amis qui ont dû vendre du fait de mauvaises relations de voisinage. C'est quand même dommage.

    Et puis il y a 2 paires d'yeux qui observent, c'est l'occasion rêvée de montrer par l'exemple comment gérer une situation conflictuelle.

    Bon courage !

    Chloé

    RépondreSupprimer
  7. Entièrement d'accord avec Chloé. Par expérience, il faut vraiment, vraiment, vraiment privilégier les solutions amiables avec les voisins.

    RépondreSupprimer
  8. Merci à vous deux pour votre grain de sel; fondamentalement j'adorerais partir sur cette logique là et je suis à fond en résonance avec ta dernière phrase Chloé, c'était vraiment un des points qui m'avaient incitée à être la plus constructive possible lors de l'épisode précédent, quand elle était montée "gentiment ".
    Et j'étais contente d'y être parvenue.
    Cette fois en revanche ce que F. a surtout retenu, c'est le mépris avec lequel elle a nié ses efforts. Hasard, depuis mercredi son pas est beaucoup plus lourd et plus moyen de l'inciter à se montrer plus discret ( ce que nous faisons de toute manière car même si, elle, elle est partie en mode "puisque c'est comme ça", nous comprenons tout de même son souci et cherchons à l'attenuer dans la mesure du possible)
    Mais pour dialoguer il faut être deux, et partir du principe qu'en face on est de bonne foi, ce qu'elle n'envisageait pas cette semaine.

    Et surtout ce qui m'inquiète c'est que ( selon ma voisine du dessus chez qui nous avons pris l'apéro au débotté ce midi) 1.elle est ou a été en bisbille avec un peu tout le monde y compris ses voisins de palier, un couple d'octo voire nonagénaires tout mignon 2. Elle est très versatile: être en de bons termes avec elle un jour n'empêchera pas l'agression du lendemain et du coup 3. Je crains qu'être trop conciliante ne l'incite qu'à exiger davantage puisque c'est sa manière d'exister... elle est seule, oui, divorcée depuis 15ans, mais encore très jeune puisque fraîchement retraitée. Mais ça fait 15 ans qu'elle saisit tous les griefs possibles pour faire du foin, je n'ai guère envie de l'encourager...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans tous les cas, bon courage. Je pense que vous êtes consciente que la non scolarisation de votre fils est votre Talon d'Achile, même s'il n'a pas l'âge de la scolarisation obligatoire. Si elle demande une enquête sociale, elle l'aura.
      En vous souhaitant de trouver la sérénité au sein de votre environnement,
      Chloé

      Supprimer
    2. Je suppose que tu n'as pas tort, et que je ne sais pas encore à quelle sauce je serai mangée.
      Bien entendu je pourrais me penser à l'abri, en mode "mes voisins, ma garde à domicile, et mille autres choses seront là pour clamer à la face du monde la stupidité des accusations proférées"... mais du temps de notre démarche d'adoption nous avions bien entendu eu la joie d'accueillir l'ASE chez nous et le souvenir merveilleux que j'en garde me donne effectivement une foi ENORME dans le système.
      Advienne que pourra...

      Supprimer

Venez enrichir ce blog (et ma réflexion ainsi que celle des autres lecteurs) de vos commentaires et expériences...